chercheurs Cloud

Ces chercheurs ont réussi à cloner un superordinateur sur le Cloud

Des chercheurs de Harvard ont utilisé Google Cloud pour un projet unique. Ils ont cloné un superordinateur pour qu’il puisse faire une étude sur les maladies cardiaques.

L’innovation ne connaît pas de limites, surtout lorsqu’elle combine les ressources intellectuelles des chercheurs avec la puissance du cloud. Découvrons comment des chercheurs de Harvard ont fait avancer le monde de la recherche grâce au Cloud.

Un projet audacieux : cloner un supercalculateur sur Google Cloud

Des chercheurs de Harvard ont franchi un pas audacieux. Ils ont exploité Google Cloud pour créer un clone de superordinateur. Le but ? Une recherche cruciale sur les maladies cardiaques. Cette initiative pourrait révolutionner la manière dont les chercheurs accèdent à la puissance de calcul.

Petros Koumoutsakos, professeur à Harvard, a partagé ses ambitions. Son équipe cherchait à simuler une thérapie innovante. Celle-ci vise les caillots sanguins et les tumeurs. Mais les supercalculateurs traditionnels posaient un défi. L’équipe ne pouvait pas obtenir assez de temps sur ces machines. En outre, aux États-Unis, peu de ces supercalculateurs sont disponibles. Donc, les listes d’attente sont longues.

Face à ces contraintes, une solution émergeait. Pourquoi ne pas utiliser le Cloud ? Avec l’aide de Citadel Securities, ils ont envisagé le cloud public.

Les chercheurs exploitent le Cloud pour atteindre une efficacité impressionnante

Utiliser le Cloud n’était pas évident. En effet, des plateformes comme Google Cloud ont des limitations. Elles ne sont pas toujours adaptées aux tâches des chercheurs. Cependant, le Cloud offre des avantages. Il est fiable, résilient et sans liste d’attente.

Avec détermination, l’équipe a surmonté les obstacles. En collaboration avec des chercheurs de l’ETH Zurich, ils ont réalisé une prouesse en utilisant des milliers de machines virtuelles sur Google Cloud. Et le résultat ? Une efficacité de 80 % par rapport aux supercalculateurs classiques.

Les réactions de l’industrie

Bill Magro, de Google Cloud, a vu le potentiel. Il a reconnu la capacité unique du cloud à résoudre des problèmes majeurs. Pour lui, avec quelques ajustements, le Cloud peut rivaliser avec les supercalculateurs.

D’autres experts de l’industrie ont également réagi. Holger Mueller de Constellation Research n’a pas été étonné. Selon lui, Google Cloud a toujours été flexible. Il cite l’exemple des modèles de traduction de Google. Ils nécessitent des ressources similaires à celles des supercalculateurs. Et Google Cloud peut les fournir.

Cependant, Mueller a une mise en garde. Les fournisseurs de supercalculateurs ne doivent pas encore s’inquiéter. Les plateformes cloud, malgré leur potentiel, ont aussi leurs limites. La demande croissante pour l’intelligence artificielle met les plateformes cloud sous pression.

Ce développement dans le monde de la recherche est prometteur. En utilisant le Cloud, les chercheurs peuvent dépasser les limitations traditionnelles. Et ainsi, ils peuvent accélérer leurs découvertes. Seul l’avenir nous dira jusqu’où cette collaboration entre chercheurs et Cloud peut aller.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *