panne cloud cout

Cloud Computing : 60% des entreprises sous-estiment le coût des pannes

Le Cloud Computing offre aux entreprises de nombreux avantages par rapport aux infrastructures sur site, mais n’est pas infaillible. Les pannes de services Cloud peuvent avoir de fâcheuses conséquences. Selon Veritas, une grande majorité d’entreprises utilisant le Cloud Computing ne mesurent pas le coût d’une panne et n’ont pas conscience de leur part de responsabilité.

Black Friday : -75% sur le stockage à vie 500Go et 2To chez pCloud 🤑

Une étude menée par Veritas auprès de 1200 leaders informatiques d’entreprises du monde entier révèle que la plupart des entreprises ne mesurent pas l’impact d’une panne de Cloud Computing. L’étude, intitulée The Truth in Cloud, révèle ainsi que 60% des responsables interrogés n’ont pas calculé pleinement le coût d’une éventuelle panne cloud pour leurs entreprises.

En outre, la plupart sous-estiment le risque de panne du Cloud Computing. 36% pensent être confrontés à moins de 15 minutes de panne par mois, mais 31% ont subi plus de 31 minutes de panne par mois.

Cloud Computing : les entreprises doivent mieux anticiper les pannes

panne cloud anticipation

Par ailleurs, 59% estiment que la première responsabilité du fournisseur de service cloud est d’empêcher les pannes et 83% estiment qu’il lui incombe de protéger les données contre les pannes. En réalité, si les fournisseurs doivent effectivement respecter les accords de niveaux de service, ces accords ne concernent généralement que les pannes au niveau de l’infrastructure.

Ainsi, le fournisseur de cloud est tenu de restaurer son infrastructure en cas de panne, mais la restauration des données et applications du client peut prendre beaucoup plus longtemps. Il peut donc être prudent d’effectuer un backup des données importantes sur site ou sur un autre cloud. En ce cas, la responsabilité incombe à l’entreprise et non au fournisseur de cloud.

Black Friday : -75% sur le stockage à vie 500Go et 2To chez pCloud 🤑

Selon le vice-président exécutif de Veritas, Mike Palmer, les entreprises ne comprennent pas suffisamment l’anatomie d’une panne cloud et ne comprennent pas que la restauration est une responsabilité qui concerne à la fois le fournisseur et le client. Prendre les mesures nécessaires de façon proactive permet de réduire le temps de panne, l’impact financier, la perte de confiance des consommateurs et les dégâts pour l’image de la marque.Veritas recommande notamment une approche multi-cloud.