data centers covid 19

Cloud : les Data Centers survivront-ils au Covid-19 ?

Face à la hausse massive d’utilisation du Cloud liée au confinement, une question se pose : les Data Centers tiendront-ils le choc tout au long de la crise du Covid-19 ? Selon les opérateurs de centres de données, le risque de surchauffe ou de panne n’est pas à craindre…

Confinement oblige, de nombreuses entreprises continuent à fonctionner en télétravail durant la pandémie de COVID-19. Par conséquent, l’utilisation des logiciels dédiés au télétravail ou aux visioconférences, comme Zoom ou Microsoft Teams, est en forte hausse.

Dans la même logique, les nombreux Français se retrouvant dans l’incapacité de continuer à travailler sont confinés chez eux et se tournent vers Netflix ou YouTube pour tromper l’ennui.

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

De fait, l’utilisation du Cloud augmente considérablement en France depuis le 17 mars 2020, date de début du confinement. La question qui se pose est de savoir si les Data Centers, les fermes de serveurs sur lesquelles reposent le Cloud, pourront tenir le choc.

Pour le savoir, l’AFP a interrogé les principaux acteurs du secteur. Selon Fabrice Coquio, président d’Interxion France, opérant plusieurs centres à Paris et Marseille, ” on voit une augmentation de la consommation d’électricité de 5 à 10% “ au sein des Data Centers. La hausse est donc considérable.

De même, le chef d’entreprise précise que les opérateurs télécom et les acteurs d’internet utilisant ces Data Centers pour s’interconnecter entre eux ont ajouté ” 10 à 15% ” de serveurs et d’équipements pour résister à la montée des échanges.

Cloud : Interxion et Telehouse confirment une hausse du trafic de données, mais ne craignent pas la surchauffe

L’hébergeur Telehouse France, qui gère l’un des points nodaux de l’internet français, France IX, confirme cette tendance. Selon son directeur adjoint, Sami Slim, ” le trafic sur France IX a augmenté de 15% en moyenne sur les deux dernières semaines “. Les demandes d’interconnexion entre les grands acteurs du réseau ont quant à elles été multipliées par 2,5.

Les grands acteurs du Cloud, clients de Telehouse, reconnaissent ” une augmentation vertigineuse de leurs services “. L’activité de certains Clouds publics serait ainsi multipliée ” par trois , voire par neuf “.

Malgré cet essor, le risque d’une surchauffe ou d’une panne générale semble à écarter. Ainsi, Sami Slim considère que la hausse du trafic de données ” n’est pas un tsunami “. De même, selon Equinix, autre hébergeur mondial gérant plusieurs sites en Ile-de-France, les craintes sont infondées.

Le directeur général Régis Castagné estime que la consommation électrique est ” à peu près stable “. Pour cause, ” l’augmentation chez les acteurs du Cloud est probablement contrebalancée par la baisse d’activité d’autres grands acteurs “. En guise d’exemple, il cite notamment les plateformes liées au voyage et au tourisme.

En conclusion, les Data Centers français devraient donc survivre à la crise du coronavirus. Mieux encore, les hébergeurs de centres de données s’accordent à dire que cette crise pourrait accélérer la migration des entreprises vers le Cloud. Pour cause, la situation actuelle souligne la pertinence du nuage pour permettre aux entreprises de s’adapter aux pics et aux chutes d’activité de l’infrastructure informatique…

1 commentaire

  1. INFONUAGIQUE : les CENTRES DE DONNÉES survivront-ils au Covid-19 ?