Accueil > Cloud computing > Cloud Gaming : tout savoir sur la technologie qui révolutionne le jeu vidéo
cloud gaming tout savoir

Cloud Gaming : tout savoir sur la technologie qui révolutionne le jeu vidéo

Le Cloud Gaming est une technologie permettant de jouer à des jeux vidéo en streaming via internet sur n’importe quel écran. Alors que les géants de la tech s’apprêtent à lancer leurs services comme Google Stadia et Microsoft xCloud, découvrez tout ce que vous devez savoir sur cette nouvelle technologie…

D’ici quelques années, le Cloud Gaming va révolutionner l’industrie du jeu vidéo. C’est du moins ce que prédisent des géants de la tech comme Nvidia, Google, Microsoft ou encore Sony, Electronic Arts ou Amazon. Tous préparent (plus ou moins secrètement) un service de Cloud Gaming.

En effet, après avoir bouleversé l’industrie de la musique avec Spotify ou celle du cinéma et des séries avec Netflix, le streaming s’apprête à transformer le petit monde des jeux vidéo. Grâce au Cloud, les disques, téléchargements et mêmes les consoles ne seront plus nécessaires. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur cette innovation révolutionnaire.

Qu’est-ce que le Cloud Gaming ?

Lorsque vous lancez un jeu sur votre console ou votre PC, qu’il s’agisse d’un disque physique ou d’un fichier téléchargé, il est exécuté grâce aux processeurs et autres composants embarqués par la machine.

Le principe du Cloud Gaming est d’exécuter le jeu sur les serveurs du fournisseur de service, situé au sein d’un Data Center. Via internet, les images du jeu sont transmises en temps réel sur l’écran de l’utilisateur (de la même manière qu’une vidéo YouTube ou Netflix).

De la même manière, les commandes entrées par le joueur sont directement transmises vers les serveurs du fournisseur. C’est ce qui permet de jouer à un jeu vidéo avec les graphismes au maximum sur n’importe quel appareil doté d’un écran et connecté à internet.

Le concept du Cloud Gaming ne date pas d’hier. Dès 2010, OnLive lançait sa plateforme. Cependant, les contraintes techniques empêchaient jusqu’à présent de tels services de fonctionner correctement. Les connexions internet des utilisateurs étaient trop lentes et trop instables, entraînant d’importants soucis de latence et ruinant totalement l’expérience.

Cependant, d’importants progrès ont été réalisés au cours des dernières années. Désormais, si vous disposez d’une connexion suffisamment rapide et stable, vous pouvez profiter des services de Cloud Gaming dans des conditions optimales.

Quels sont les avantages du Cloud Gaming ?

Le Cloud Gaming présente de nombreux avantages, mais ne répond pas aux besoins de tout le monde. Si vous jouez principalement sur une télévision dans votre salon, il n’y a pas forcément de raison d’abandonner votre bonne vieille console pour un service Cloud.

Cependant, le streaming peut se révéler idéal si vous êtes souvent en déplacement et souhaitez pouvoir jouer à n’importe quel jeu à tout moment. Parmi les avantages du Cloud Gaming, on compte en effet la possibilité de jouer sur n’importe quel appareil doté d’un écran : smartphone, laptop, tablette, télévision

En outre, si vous ne souhaitez pas investir dans un PC de gamer, vous pourrez profiter de la puissance de calcul des serveurs du fournisseur pour faire tourner les derniers jeux en qualité maximale.Lorsque de nouveaux composants sortent sur le marché, les fournisseurs mettent à jour leurs serveurs immédiatement sans que le prix de l’abonnement augmente.

Un autre point fort est qu’il est possible de lancer un jeu instantanément, depuis un simple navigateur web, sans avoir besoin d’attendre un téléchargement ou une mise à jour. Les temps de chargement pendant le jeu sont également réduits au minimum.

avantages cloud gaming

Et quels sont les inconvénients ?

Bien évidemment, le Cloud Gaming présente encore plusieurs points faibles à l’heure actuelle. Le principal point faible est qu’une connexion internet particulièrement rapide et stable est nécessaire pour profiter de cette technologie. Si votre connexion est trop faible, la latence ruinera totalement l’expérience.

Comprenez par là que le temps pour que le serveur distant réagisse aux commandes que vous entrez sera trop important. Il est possible de faire abstraction de ce problème dans un jeu solo, mais pas dans un jeu multijoueur où la réactivité est primordiale. Ainsi, aujourd’hui, aucun service de Cloud Gaming n’est suffisamment réactif pour les jeux de combat multijoueur comme Street Fighter ou Tekken.

La latence dépend non seulement de votre connexion, mais aussi de la distance qui vous sépare des serveurs Cloud. Par exemple, si vous vivez dans la campagne profonde loin des Data Centers de Google, vous risquez de rencontrer une latence plus importante que les Parisiens en utilisant Stadia.

Par ailleurs, les fournisseurs de Cloud Gaming n’ont pas encore trouvé de modèle économique réellement viable jusqu’à présent. Le coût de fonctionnement des serveurs est élevé, et l’investissement doit impérativement être rentabilisé. Qu’il s’agisse de faire acheter les jeux à prix complet ou de faire payer pour un abonnement, aucune option n’est réellement convaincante pour le moment.

On peut aussi évoquer le problème de la propriété. Comme lorsque vous choisissez de visionner un film sur Netflix plutôt que d’acheter le DVD, vous ne possédez pas le jeu auquel vous jouez en streaming.

En outre, sachant que les fournisseurs de Cloud Gaming compressent les images, vous ne profiterez pas d’une définition 4K réelle même si vous optez pour le streaming en 4K. Ceci peut s’avérer décevant pour les joueurs qui accordent beaucoup d’importance aux graphismes.

Enfin, il faut savoir que le Cloud Gaming consomme encore plus de données que le streaming de vidéos. Alors qu’un film est généralement streamé à 24 ou 30 FPS, on parle là de streaming à 60 FPS. Si vous décidez de vous connecter au service via les réseaux mobiles, assurez-vous donc d’avoir un forfait data illimité…

Google Stadia et Microsoft xCloud : les nouvelles références du Cloud Gaming

Comme évoqué auparavant, le Cloud Gaming ne date pas d’hier. Dès le début des années 2010, des entreprises comme OnLive et Gaikai ont tenté de proposer des services de streaming vidéoludique… mais leurs ambitions se sont heurtées aux limites techniques de l’époque.

Aujourd’hui, toutefois, Google et Microsoft s’apprêtent à lancer leurs services respectifs Stadia et xCloud. Ces deux entreprises disposent d’un avantage majeur par rapport à leurs prédécesseurs : derrière Amazon, ils sont les deux leaders mondiaux du Cloud Computing. Ils bénéficient donc de l’expérience et de l’infrastructure nécessaire pour délivrer des services Cloud à des millions de personnes partout dans le monde. Amazon devrait d’ailleurs prochainement lancer son propre service.

Stadia est le service de Cloud Gaming de Google, et sera lancé en novembre 2019. Lors du lancement, Stadia fonctionnera via le navigateur Chrome avec les PC, les laptops, les smartphones Pixels et le Chromecast Ultra branché en HDMI.

Il sera nécessaire de payer un abonnement de 9,99 euros par mois pour accéder au service, en plus d’acheter les jeux auxquels vous souhaitez jouer en streaming. Plus de 30 jeux seront disponibles au lancement, dont Destiny 2, Baldur’s Gate 3, The Division 2, Wolfenstein : Youngblood et Metro Exodus.

Microsoft quant à lui a profité de l’E3 2019 pour annoncer son service xCloud. Plutôt que de puissants serveurs, les Data Centers de Microsoft seront directement équipés de consoles Xbox One S. Il sera d’ailleurs possible de streamer des jeux depuis sa propre Xbox One S vers d’autres appareils.

Les performances seront donc comparables à celles offertes par la console. Cependant, lorsque la console Project Scarlett sera disponible, il est probable que la firme de Redmond mette à jour ses Data Centers. Pour l’heure, Microsoft n’a dévoilé que peu de détails sur son service, mais la première phase de test sera lancée en octobre 2019…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend