Accueil > Solutions Cloud > Microsoft > Cloud : Microsoft open-source son algorithme de compression de données
microsoft project zipline

Cloud : Microsoft open-source son algorithme de compression de données

Microsoft open-source l’algorithme de compression de données Project Zipline qu’il utilise pour son Cloud Azure. Grâce à cette contribution  à l’Open Compute Project, de nombreuses entreprises vont pouvoir exploiter cette technologie.

Les fournisseurs de Cloud stockent d’immenses quantités de données sur leurs nuages. Par conséquent, la plupart d’entre eux stockent ces données sous une forme compressée afin de réduire les coûts de leurs Data Centers (et préserver l’environnement, accessoirement).

Généralement, les systèmes de compression utilisés par les fournisseurs de Cloud sont tenus secrets. Cependant, Microsoft vient d’  » open-sourcer  » l’algorithme, la spécification hardware et le code source Verilog qu’il utilise pour compresser les données sur son Cloud. Ces différents éléments ont été fournis comme contribution à l’Open Compute Project.

Intitulé  » Project Zipline « , ce système permet d’atteindre un ratio de compression deux fois supérieur à celui délivré par le modèle standard 64KB Zlib-L4. Pour y parvenir, l’algorithme et l’implémentation hardware ont été spécialement calibrés pour les larges ensembles de données transférés sur le Cloud.

Cloud : Microsoft souhaite favoriser la collaboration et l’innovation au sein de l’Open Compute Project

L’objectif de Microsoft est de favoriser la collaboration autour de nouvelles technologies au sein de l’écosystème OCP, et de stimuler l’innovation. Ce système est déjà utilisé par Microsoft pour son Cloud Azure, mais les autres membres de l’Open Compute Project vont à leur tour pouvoir en profiter.

Parmi les partenaires qui vont utiliser la technologie de compression Project Zipline, on compte notamment Intel, AMD,Ampere, Arm, Marvell, SiFive, Broadcom, Fungible, Mellanox, NGD Systems, Pure Storage, Synopsys et Cadence. Microsoft espère que cette technologie pourra être étendue à davantage de cas d’usage tels que le traitement de données réseau, les SSD intelligents, les services Cloud, les microprocesseurs généralistes ou encore l’internet des objets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend