trump vs amazon pentagone cloud

Cloud du Pentagone : Trump veut s’opposer au contrat avec Amazon

Le Cloud du Pentagone sera-t-il géré par Amazon ? Tout laisse penser que le Department of Defense des Etats-Unis souhaite signer un contrat avec la firme de Seattle, mais l’industrie du Cloud Computing ne l’entend pas de cette oreille. Par ailleurs, Donald Trump lui-même chercherait une façon de s’opposer à ce partenariat.

Le 7 mars 2017, le Department of Defense américain (Pentagone) annonçait sa volonté de choisir un seul fournisseur pour son nouveau Cloud. L’heureux élu signera un contrat sur 10 ans à hauteur de plusieurs milliards de dollars.

Cette décision a suscité de vives critiques de la part d’acteurs de l’industrie comme Microsoft, IBM ou encore Oracle. Pour cause, ces derniers sont convaincus qu’Amazon sera choisi en raison de sa domination du marché. Pour rappel, Amazon Web Services accapare 44,2% de parts du marché du Cloud, loin devant Microsoft Azure avec 7,1%.

pCloud : l’offre familiale LIFETIME à -75% pour la rentrée !

En parallèle, Donald Trump semble lui aussi déterminé à faire barrage au partenariat entre le Pentagone et Amazon Web Services. Le Président des Etats-Unis multiplie les attaques contre la firme de Seattle sur Twitter. Trump reproche notamment à Amazon de coûter très cher à la poste américaine (United States Post Office) et met également en lumière le fait que le CEO Jeffe Bezos détienne le Washington Post.

Le mardi 3 avril 2018, le chef d’Etat aurait d’ailleurs diné avec le CEO d’Oracle, l’un des prétendants au Cloud du Pentagone. Toutefois, selon plusieurs sources proches du dossier, la Maison-Blanche n’envisage pas d’utiliser son influence pour s’opposer à empêcher Amazon de signer ce contrat. Donald Trump lui-même n’a pas évoqué ce contrat explicitement.

Cloud du Pentagone : le DoD va publier sa réponse aux critiques

cloud du pentagone commentaires

En ce début avril 2018, le Pentagone annonce avoir reçu un total de 1089 commentaires et questions, dont les candidatures de 46 entreprises. Il est probable que les différents acteurs du Cloud s’opposent à l’unisson contre la décision du Pentagone de choisir un seul fournisseur.

Les commentaires proviennent aussi de deux associations de commerce et trois agences gouvernementales. Ces commentaires seront publiés sur internet la semaine prochaine, accompagnés d’une réponse du Pentagone aux critiques émises par l’industrie. Le Department of Defense souhaite en effet faire preuve de transparence. En revanche, les noms des entreprises qui les ont formulés ne seront pas dévoilés.