Cette nouvelle IA de Meta peut coder à votre place : découvrez Code Llama

Cette nouvelle IA de Meta peut coder à votre place : découvrez Code Llama

Meta a lancé un outil baptisé Code Llama pour aider les développeurs à générer automatiquement des codes de programmation. La maison mère de Facebook défie ainsi les logiciels propriétaires proposés par OpenAI (ChatGPT), Google (Bard) et d’autres. Meta propose son modèle d’intelligence artificielle (IA) génératrice de code en open source.

Code Llama : augmenter la productivité et favoriser l’apprentissage 

Code Llama est basé sur l’outil d’IA LLaMa 2 de Meta, un grand modèle de langage (LLM) capable de comprendre et de produire du texte conversationnel. Llama 2, un framework d’IA open source, a bouleversé le domaine de l’intelligence artificielle en permettant aux entreprises de créer plus facilement leurs propres applications d’IA. Ceci, sans avoir à payer pour des logiciels d’OpenAI, Google ou Microsoft.

Selon Meta, les développeurs ont mis l’accent sur les données liées au code pendant le processus de formation. Cela a apporté des capacités de codage améliorées à l’outil tout en lui offrant des fonctionnalités de complétion et de débogage. La taille des modèles varie de 7 à 34 milliards de paramètres. Code Llama prend en charge la plupart des langages de programmation les plus utilisés comme Python, C++, Java, PHP, Bash, etc. 

Meta explique avoir conçu Code Llama pour optimiser le coding. « Code Llama a le potentiel d’être utilisé comme outil de productivité et pédagogique pour aider les programmeurs à écrire des logiciels plus robustes et mieux documentés », précise la société.  Elle ajoute : « Il a le potentiel de rendre les flux de travail plus rapides et plus efficaces pour les développeurs et de réduire les barrières à l’entrée pour les personnes qui apprennent à coder ».

Coding : l’IA peut introduire des vulnérabilités de sécurité dans les applis

Code Llama et les outils d’IA similaires ont le potentiel d’augmenter la productivité des programmeurs. Néanmoins, ils comportent aussi des risques. Les ingénieurs utilisant des outils d’IA peuvent, sans le savoir, introduire des vulnérabilités de sécurité dans leurs applications

De plus, certains modèles de génération de code peuvent être formés sur du code protégé par le droit d’auteur ou dont l’accès est restreint. Ce qui présente des problèmes juridiques pour les entreprises. Meta reconnaît ces risques. La société exhorte de ce fait les développeurs à tester et à ajuster minutieusement Code Llama pour leurs applications spécifiques.

Malgré ces préoccupations, Meta impose peu de restrictions sur la manière dont les développeurs peuvent déployer Code Llama, à condition qu’il ne soit pas utilisé à des fins malveillantes. Dans l’ensemble, Code Llama vise à soutenir les ingénieurs logiciels dans divers secteurs, notamment la recherche, l’industrie, les projets open source, les ONG et les entreprises, selon Meta.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

2 commentaires

2 Commentaires

  1. Godefroy CHEUMANI TCHEUMANI

    Très intéressant. Surtout que c’est du Open Source.

    Mais il est toujours très indispensable de maîtriser parfaitement les code pour exploiter efficacement ces assistants pour les développeurs.
    En effet, le personnaliser certains aspect de son logiciel ou pour bien gérer sa sécurité, vous devez bien comprendre l’ensemble de codes générés.

  2. Je veux savoir comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *