Dark Web : faux tests PCR et certificats de vaccination COVID-19, un marché en plein boom

Des certificats de vaccins contrefaits, de faux résultats de tests négatifs et ce qui est présenté comme des vaccins COVID-19 seraient disponibles sur le Dark Web, selon un nouveau rapport de Check Point Research.

Le vaccin COVID-19, un marché florissant sur le Dark Web

Selon le rapport de Check Point Research, les derniers mois ont vu une augmentation significative du nombre d’annonces en ligne pour de faux vaccins COVID-19. En janvier 2021, Check Point rapporte près des centaines d’annonces sur le Dark Web proposant des vaccins COVID-19 illicites pour 500 à 1000 dollars par dose. À l’heure actuelle, le nombre d’annonces aurait  triplé pour atteindre plus de 1 200 à la mi-mars.

Les vaccins annoncés incluent Oxford-AstraZeneca (pour environ 500 dollars), Johnson & Johnson (600 dollars), le vaccin russe Sputnik V (600 dollars) et le vaccin chinois Sinopharm (500 dollars). Les vendeurs de vaccins semblent provenir des États-Unis, du Royaume-Uni, d’Espagne, d’Allemagne, de France et de Russie. Mais de toute évidence, leur identité est anonymisée. Tous les paiements effectués avec des bitcoins ou d’autres crypto-monnaies pour garantir que le vendeur ou l’acheteur puisse être identifié via les transactions. 

COVID-19 : de faux documents également en vente sur le Dark Web

En plus des vaccins, les vendeurs proposent également des documents falsifiés sur le Dark Web. Les fausses attestations de test COVID-19 négatifs et des certificats de vaccins contrefaits font partie des produits phares. Un vendeur, prétendument établi au Royaume-Uni par exemple, propose des certificats de vaccin personnalisés pour 150 dollars. L’attestation manuscrite avec le cachet des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis semble véritablement avoir été établie par un professionnel de la santé.

Voici un exemple d’annonce : « Nous faisons des tests covid négatifs pour les voyageurs à l’étranger, pour obtenir un emploi, etc. Tout est fait dans les 24 heures, sans grandes garanties. ». Certaines annonces proposent même des offres promotionnelles de type : « Achetez 2 tests négatifs et obtenez le 3ème gratuitement ! ».

Une situation alarmante

Europol, l’Agence de l’Union européenne pour la coopération des services répressifs, a mis en garde contre la vente illicite de faux tests et certificats de vaccins le mois dernier. L’agence affirme avoir déjà vu de nombreux cas de certificats de test COVID-19 frauduleux vendus à des voyageurs. Europol affirme également avoir démantelé un réseau de contrefacteurs vendant des résultats de tests négatifs aux passagers de l’aéroport Charles de Gaulle à Paris, en France.

Selon Check Point, ces faux  passeports vaccinaux sont susceptibles de jouer un rôle important dans la prochaine étape de la pandémie. La de TI et de cybersécurité américano-israélienne soutient que les gouvernements des pays doivent être conscients de cette tendance illégale et dangereuse à croissance rapide des faux certificats de vaccination et des faux dossiers médicaux « officiels » vendus   à quiconque veut bien payer.