EncroChat : la police française annonce 6 500 arrestations, 100 tonnes de cocaïne saisies

EncroChat : la police française annonce 6 500 arrestations, 100 tonnes de cocaïne saisies

En juin 2020, les autorités françaises et néerlandaises avaient piraté puis démantelé EncroChat, un fournisseur de messagerie cryptée largement utilisé par les criminels. Les investigations ont depuis lors continué pour aboutir trois ans plus tard à plus de 6 500 arrestations et la saisie de 100 tonnes de cocaïne.

EncroChat, l’outil de communication des criminels

Le 13 juin 2020, EncroChat envoie un message à ses 60 000 abonnés les informant que le système crypté avait été compromis. En réalité, les autorités françaises et néerlandaises avaient réussi à déchiffrer le code de cryptage d’EncroChat en mars 2020 et ont commencé à infiltrer le réseau à partir du 1er avril.

EncroChat, un fournisseur de messagerie cryptée, a été créé en 2016. Avant sa fermeture, il comptait 60 000 utilisateurs. Les téléphones EncroChat sont utilisés pour échanger en toute sécurité des données et des messages. Les téléphones sont fournis avec des applications préchargées pour la messagerie instantanée sécurisée et les appels VOIP. Ce qui en fait une plateforme très prisée des criminels.

En avril 2020, une équipe commune d’enquête (ECE) a été créée entre la France et les Pays-Bas, avec le soutien des bureaux néerlandais et français d’Eurojust et d’Europol. Les experts en cybersécurité de l’équipe d’enquêteurs ont réussi à pirater EncroChat et relevé des messages échangés entre des gangs organisés.

Enquête, infiltration et arrestations

En infiltrant EncroChat, les policiers ont eu accès à des millions de messages. Cela leur a permis d’identifier certains membres de nombreux gangs de trafic de drogue et de blanchiment d’argent. Ces identifications ont ensuite conduit à l’arrestation de centaines, puis de milliers de suspects dans plusieurs pays, dont la France, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, la Norvège et la Suède.

Au cours de ces dernières années, les arrestations et les saisies ont continué, sans que la nature du dispositif utilisé pour accéder aux communications cryptées ne soit dévoilée. Ces éléments ont été expressément dissimulés pour des raisons de sécurité nationale selon Carole Etienne, procureure française.

Au bout de trois ans, les chiffres cumulés communiqués par les autorités françaises font état de 6 558 arrestations et un total de 7 134 ans d’emprisonnement pour les criminels condamnés. L’ECE a également saisi 739,7 millions d’euros en espèces et gelé 154,1 millions d’euros.

EncroChat, plusieurs tonnes de drogues saisies

La saisie de drogues effectuée dans le cadre de cette affaire est impressionnante. Jusqu’ici, les autorités ont réussi à saisir 103,5 tonnes de cocaïne, 163,4 tonnes de cannabis et 3,3 tonnes d’héroïne. 30,5 millions de comprimés de drogues chimiques viennent s’ajouter à la liste.

Les propriétés (271 propriétés et maisons) et autres avoirs (83 bateaux et 40 avions) de certaines criminels ont également été saisis. L’opération d’infiltration a également permis de déjouer une centaine  d’assassinat. Près de 923 armes, 21 150 munitions et 68 explosifs ont d’ailleurs été saisis.

Tous les serveurs d’EncroChat ont maintenant été fermés à la suite de l’opération. Néanmoins, l’affaire est loin d’être close, mais concerne un autre aspect de l’histoire : le droit des suspects à un procès équitable. Leurs avocats exigent entre autres plus de transparence sur la manière dont les preuves ont été collectées.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *