ChatGPT Dark Web

Ne dites rien d’intime à ChatGPT ! Vos discussions finissent sur Dark Web

Gardez vos secrets pour vous, loin de ChatGPT ! Surprenant, non ? Et pourtant, cette précaution n’est pas vaine… Les conversations que vous pensez banales et sans conséquence avec ChatGPT pourraient, en réalité, se frayer un chemin jusqu’aux abysses du Dark Web.

Les chercheurs de Kaspersky ont recensé près de 3 000 publications sur le Dark Web. Celles-ci concernent l’utilisation illégale de ChatGPT et d’autres modèles de langage avancés. En réalité, ces discussions ne se limitent pas à des échanges anodins, elles englobent des menaces de cybersécurité telles que FraudGPT et les chatbots malveillants. Le Dark Web, connu pour être un repaire de cybercriminels, connaît ainsi un pic d’activité. Notamment en mars 2023, marquant ainsi un sommet dans l’intérêt pour ces pratiques illicites.

La monétisation des comptes ChatGPT sur le Dark Web

Parallèlement, de manière tout aussi inquiétante, le phénomène des comptes ChatGPT volés prend de l’ampleur. En effet, cela alimente un marché noir florissant sur le Dark Web. Pas moins de 3 000 annonces dédiées à la vente de ces comptes ont été recensées. Ainsi, cela illustre un intérêt marqué pour ces données dérobées.

Or, les conséquences de telles pratiques sont loin d’être anodines. Les cybercriminels ne se contentent pas de voler ces comptes. Le pire, ils les exploitent pour leurs sombres desseins. Cela va du développement de logiciels malveillants à l’analyse de données personnelles volées.

Selon Alisa Kulishenko, analyste chez Kaspersky, « les acteurs de la menace explorent activement divers schémas pour mettre en œuvre ChatGPT et l’IA » à des fins malveillantes. Leur ingéniosité semble sans limite. Cela va jusqu’à partager des méthodes pour débloquer des fonctionnalités de ChatGPT et les utiliser à des fins néfastes. En conséquence, cette collaboration entre cybercriminels souligne la nécessité d’une vigilance accrue de la part des utilisateurs.

Prévenir plutôt que guérir

Alors, que faire face à cette menace invisible mais bien réelle ? Les recommandations de Kaspersky sont claires : « équipez-vous de solutions de sécurité solides pour barrer la route à ces intrusions ».

Pour être plus précis, avant de confier vos pensées les plus intimes à ChatGPT, souvenez-vous que chaque mot pourrait voyager bien au-delà de vos attentes… jusqu’aux confins du Dark Web. La prudence est mère de sûreté, après tout !

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *