Les employés détournent vos données client pour draguer : rapport alarmant

Les employés détournent vos données client pour draguer : rapport alarmant

Nous créons des données presque toutes les heures de chaque jour, que ce soit acheter un billet d’avion ou pour bénéficier d’un service quelconque. Seulement voilà, les scandales d’utilisation abusive des informations personnelles se multiplient. Au-delà des cas de vols et de violations, ces données client sont aussi détournées par les employés pour draguer !

Détourner les données client pour draguer : le phénomène s’amplifie

En effectuant un sondage sur la protection des données personnelles, le Bureau du commissaire à l’information ( ou ICO, l’autorité chargée de défendre les droits à l’information dans l’intérêt public au Royaume-Uni), a remarqué une hausse du nombre de détournement de données client à des fins personnelles.

Souvent, nous entendons parler de vol, de recel et de vente de données par les hackers. Les entreprises sont à l’origine de ce colportage de données, sans compter les escrocs. Mais on parle assez rarement de l’utilisation abusive de ces informations par les employés des entreprises qui récoltent ces données.

Ce dernier cas est mis en évidence dans un sondage réalisé par l’ICO. L’institution explique notamment que les employés utilisent les données personnelles des clients, leur mail et leur numéro de téléphone en l’occurrence pour les draguer. Ces clients auraient notamment reçu des mails ou des SMS à caractère « romantique ». 

L’ICO observe une hausse du nombre d’abus. Près d’un tiers des 18-34 ans avaient été victimes de cette pratique, explique le régulateur. Et encore, tous les cas n’ont pas été signalés. L’ICO invite donc les destinataires de ces textes à se manifester pour l’aider à rassembler des preuves de l’impact de ce phénomène.

La protection des données, une responsabilité de l’entreprise

Le détournement des données client utilisées pour draguer est illégal. Ces données sont collectées dans un contexte professionnel. Celles-ci ne peuvent en aucun cas servir aux employés à des fins personnelles

Le sondage révèle que 66 % du public estime qu’il est moralement répréhensible d’utiliser des données personnelles fournies à des fins professionnelles. Interrogée par l’ICO, une victime explique avoir reçu un message de drague venant d’un employé d’une compagnie aérienne. Elle explique avoir vécu une expérience « terrifiante » qui l’a fait se sentir « vraiment vulnérable ».

« Les gens ont le droit de commander une pizza, de donner leur adresse mail contre un reçu ou de se faire livrer des courses sans qu’on leur demande ensuite des relations sexuelles ou un rendez-vous un peu plus tard. Ils ont le droit de savoir que lorsqu’ils communiquent leurs informations personnelles, celles-ci ne seront pas utilisées d’une manière qui ne les mettrait pas à l’aise », explique l’ICO.

Une entreprise qui collecte les données personnelles de ses clients a le devoir de protéger ces informations. L’organisation doit rassurer les clients avec la mise en œuvre d’une politique de protection de données efficace, une politique qu’elle doit porter à la connaissance des utilisateurs. « Vous avez la responsabilité de protéger les données de vos clients, y compris contre toute utilisation abusive par vos employés », souligne l’ICO.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *