la gestion d'actifs est un élément clé de la résilience d'une entreprise

EAM : Tour d’horizon sur la gestion des actifs d’entreprise

L’EAM est une solution logicielle permettant d’assurer la performance d’une entreprise en gérant ses actifs de manière optimale. Aujourd’hui, elle s’applique à bon nombre de secteurs productifs.

Chaque entreprise dispose de ses propres actifs. Le bon fonctionnement de ses activités, et par conséquent sa productivité, dépend de l’efficacité de la gestion de ses actifs. Par gestion, on entend la planification, l’exécution et le suivi des activités en établissant un ordre de priorité. Ce qui va faciliter l’évaluation future, c’est-à-dire l’analyse à postériori vis-à-vis des critères de performances instaurés par l’entreprise et en tenant compte de l’ensemble du marché. L’EAM ou gestion des actifs d’entreprise est la solution logicielle destinée à exécuter l’ensemble de ces tâches, éliminant ainsi toute éventuelle erreur humaine. Dans le présent dossier, nous vous proposons un tour d’horizon sur cette solution logicielle qui a révolutionné la performance des entreprises. Alors qu’est-ce que c’est ? Comment fonctionne-t-elle ? Quels avantages en tire-t-on ? Focus !

Qu’est-ce qu’on entend par EAM ou Gestion des actifs d’entreprise ?

Pour faire court, l’EAM est une alliance de plusieurs logiciels, systèmes et services. Il a pour objectifs le maintien ainsi que le contrôle de la totalité des actifs et équipements liés aux opérations de l’entreprise. Ce qui va lui permettre d’utiliser les actifs de manière optimale du début à la fin de leur cycle de vie. L’adoption de la solution EAM accède ainsi à l’accroissement de la productivité tout en réduisant les coûts opérationnels.

L’EAM existe sous une forme primitive dans laquelle sa manipulation se fait à l’aide de papiers ou des logiciels bureautiques. La forme la plus avancée utilise toutefois des logiciels spécifiques.

Principalement, on rencontre l’Enterprise Asset Management dans les types d’industries qui utilisent des intrants physiques complexes et dont les coûts sont élevés. Il s’agit notamment des véhicules, des équipements lourds et des usines. En général, ce sont les grandes industries telles que celles de la construction navale ou aérospatiale, les industries de la défense et des mines qui adoptent cette solution.

En général, les solutions EAM suivent la norme internationale pour les systèmes de gestion d’actifs, la norme ISO 55001:2014.

Enterprise Asset Management : fonctionnement

Au tout début, les outils de gestion d’actifs d’entreprise fonctionnaient de manière autonome. Il y avait également certains logiciels qu’on utilisait en réseau, c’est-à-dire par plusieurs utilisateurs. Dans ce cas, les données sont entrées de façon manuelle.

A l’heure actuelle, il existe des capteurs connectés à l’appareil à l’aide des réseaux câblés ou sans fil au système EAM. Ces capteurs collectent les données des actifs afin de permettre un accès et une surveillance mobiles et à distance.

Il arrive également qu’un logiciel EAM soit intégré à un logiciel ERP tel que celui de SAP. On peut, par exemple, citer le logiciel de gestion du capital humain ou celui de la gestion de la chaîne d’approvisionnement. Certaines entreprises utilisent aussi la combinaison d’un logiciel ERP avec celui de l’EAM dans les fonctions liées à la sécurité, à la santé ou à l’environnement.

Par ailleurs, il existe des logiciels de niche qui s’occupent de la gestion d’un sous-ensemble de l’EAM. Il s’agit, par exemple, des systèmes informatisés de gestion de la maintenance ou GMAO, ainsi que des logiciels de maintenance, de l’exploitation et de réparation.

Les différentes fonctionnalités

Les principales fonctions de l’EAM tournent autour de la gestion du cycle de vie des actifs. Il est aussi responsable de la chaîne d’approvisionnement, de la planification ainsi que celle de la maintenance, et enfin de la maintenance (prédictive et préventive). Pour y parvenir, le logiciel dispose de nombreuses fonctionnalités que voici :

La surveillance des actifs

Pour cela, l’EAM se sert des capacités de surveillance alimentées par intelligence artificielle accédant à la création des rapports sur les états actuels et escomptés des actifs. Une telle méthode permet de prendre les décisions plus facilement. Elle offre également les opportunités que l’entreprise pourrait saisir compte tenu des problèmes à résoudre.

L’EAM maximise l’utilisation des actifs

A l’aide des données historiques collectées en temps réel, le logiciel EAM peut servir à maximiser la disponibilité, la durée de vie et la fiabilité des actifs. Ce qui permet de minimiser les temps d’arrêt. La collecte de données s’effectue au moyen d’outils de diagnostic et d’analyse.

Centralisation des actifs

En utilisant un logiciel EAM, l’entreprise opte pour un système doté de processus standardisés. Ce qui permet aux personnels de maintenance de faciliter la gestion des actifs. Le système accède alors à la centralisation de ces actifs. De ce fait, les membres de l’équipe peuvent connaître l’emplacement de chacun d’eux pour y accéder en cas de besoin.

Agir à titre préventif

Comme il est dit supra, les données en temps réel permettent d’effectuer une surveillance des actifs de l’entreprise. Ce qui va, par conséquent, faciliter la détection des problèmes, et éventuellement de prévenir un dysfonctionnement potentiel.

L’EAM, pour une gestion des actifs et de l’infrastructure hérités

La gestion des actifs d’entreprise intègre la gestion des risques dans le processus métier. Cette solution logicielle aide également l’entreprise à prévoir et planifier des mises à jour des équipements ainsi que leurs éventuels remplacements.

Si l’EAM intègre de telles fonctionnalités, dans quelles mesures peut-on alors affirmer qu’une telle solution s’avère importante ?

La gestion des actifs permet d'augmenter la capacité de résilience de l'entreprise

Importance de l’EAM

Un logiciel EAM est important dans la mesure où il fournit à l’entreprise la compréhension, la supervision, l’évaluation ainsi que l’optimisation de ses actifs durant leur cycle de vie. On entend ici par actif, tout ce qui permet à l’entreprise de produire, que ce soit des opérations ou des services. Un autre point à souligner réside dans le fait que l’EAM offre un atout irréprochable en matière de contrôle de fiabilité et de qualité des actifs. Les environnements d’actifs des entreprises étant de plus en plus complexes.

En effet, aujourd’hui, la majorité des actifs d’entreprise se présentent par des appareils connectés ou IoT. Ces appareils collectent des informations permettant de surveiller leur fonctionnement et leur performance. Les informations ainsi rassemblées en temps réel seront analysées dans le but de répondre aux contraintes de performance.

Par ailleurs, l’Enterprise Asset Management sert également à se conformer aux réglementations relatives à la gestion d’actifs. Il en est autant de celles concernant les exigences de confidentialité, d’accessibilité et de qualité. Par exemple, les entreprises du secteur industriel peuvent recourir à l’EAM afin d’évaluer le degré de conformité de l’entreprise au code de l’Environnement. Si le logiciel détecte une irrégularité, il envoie un rapport de non-conformité.

EAM vs GMAO : quelle différence ?

On a mentionné le système informatisé de gestion de la maintenance ou GMAO ci-dessus. En réalité, il s’agit d’une combinaison de fonctions de maintenance et d’exploitation se focalisant notamment sur la disponibilité des actifs. Dans ce système, seul le personnel d’entretien et d’exploitation peut prendre les décisions. Il représente alors un logiciel de niche dont profitent les grandes industries utilisant un grand nombre d’actifs. C’est ce qui le différencie de l’EAM.

Par définition, l’Enterprise Asset Management s’occupe de la gestion de l’ensemble du cycle de vie d’un actif. Dans ce cas, toute décision est prise par une équipe qui s’élargit au-delà de l’équipe d’entretien et d’exploitation. Le GMAO ne forme ainsi qu’une partie de l’EAM. Ce dernier étant plus vaste et plus pratique, s’avère plus pratique pour les industries à fortes capacités d’actifs.

EAM dans la construction automobile

Les avantages des systèmes EAM

Le principal avantage de l’EAM réside dans le fait qu’il accède à la centralisation de l’intégralité des informations sur les actifs de l’entreprise. Cela permet de surveiller ces actifs, d’optimiser leur utilisation et de planifier la maintenance. Ce qui va, ensuite, augmenter la productivité de l’entreprise. A part cela, on dénombre un certain nombre d’avantages que présente la gestion des actifs d’entreprise :

Tout d’abord, le logiciel EAM offre une gestion intégrale des actifs allant de leur acquisition jusqu’à la fin de son cycle de vie. Cela inclut la planification et l’exécution de la maintenance  en vue de minimiser les coûts et les perturbations qui peuvent entraver le processus de production. En outre, l’EAM permet à l’entreprise d’abandonner les paperasses qui, non seulement sont chronophages, mais ne permettent pas d’obtenir des informations en temps réel. En effet, il accède à l’analyse prédictive qui va ensuite accroître la résilience et la gestion des urgences.

Enfin, le logiciel de gestion des actifs d’entreprise est une solution efficace pour améliorer les mesures relatives aux aspects environnementaux, sanitaires et sécuritaires. L’anticipation des éventuels incidents permet de les prévenir et de les contourner afin d’éviter tout dommage que pourraient subir les travailleurs. En même temps, l’entreprise peut prévenir tout dégât susceptible d’endommager l’environnement. Ainsi, en adoptant une telle solution, la société réduit son empreinte carbone et optimise ses ressources.

Cas d’application

Nombreux secteurs peuvent intégrer la gestion des actifs d’entreprise. Pour notre part, on va se limiter à deux secteurs : l’industrie des produits chimiques et du transport.

Les industries des produits chimiques et miniers doivent se concentrer sur la sécurité et la fiabilité des performances. Les acteurs doivent alors recourir à l’EAM pour minimiser les coûts. En plus, un tel outil sert à perfectionner le volet maintenance (planification/exécution) et ce, dans un environnement collaboratif.

En ce qui concerne le transport, les outils de gestion des actifs ont pour objectif de donner des détails à la fois sur les stocks que sur les actifs. Cela inclut la gestion du carburant, les pièces de rechange, les horaires des baies, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest