Le pire leak de l’histoire du jeu vidéo ? Spider Man Venom, Wolverine… 1,6 To de données en fuite !

Insomniac Games, une filiale de Sony, a été récemment victime d’une attaque Ransomware. Les hackers ont demandé 2 millions de dollars au studio américain. Dans le cas contraire, ils vont publier des données importantes. Mais Sony n’a pas cédé. Désormais, des leaks concernant le prochain Wolverine et d’autres projets sont maintenant en ligne.

C’est une douche froide pour Sony. Récemment victime d’une cyberattaque, le géant du jeu vidéo traverse encore une phase sombre. Les hackers du groupe Rhysida ont réclamé une somme colossale, mais le studio n’a pas payé les 2 millions de dollars. À noter que ces spécialistes ont saisi plus de 1,3 million de fichiers, dont des données sur le futur jeu Wolverine. Des extraits sont déjà publiés sur internet. Cette fuite massive concerne les renseignements personnels des employés et les projets d’Insomniac Games.

La plus grosse fuite de données de l’année ?

Les fans ont été surpris par la beauté du prochain Wolverine. Ils ont pu voir des images du titre phare d’Insomniac Games sur X (anciennement Twitter). En plus de ces données, le groupe Rhysida a aussi publié des renseignements confidentiels sur l’entreprise. Feuilles de calculs internes, budgets, stratégie marketing, etc. Ces captures d’écran sont désormais en ligne.

Et ces leaks mettent Sony dans une position délicate. En effet, il sera plus facile pour les concurrents de battre le géant du jeu vidéo. Par exemple, les rivaux pourront adopter différentes approches pour passer devant Sony. L’entreprise pourrait même connaître une baisse de son chiffre d’affaires après ces leaks.

Par ailleurs, les projets à long terme d’Insomniac Games sont aussi à la vue du grand public. Le studio avait prévu de relancer les jeux de super héros en toute discrétion. Malheureusement, les hackers ont publié des informations concernant un prochain titre basé sur Venom, ou un nouveau Spider-Man. Il n’y aura plus de surprise, et Sony doit réagir à tout prix.

Et ce n’est pas tout. La fuite concerne aussi les informations personnelles des employés. Courriels internes, coordonnées, scans des passeports, etc. Et c’est vraiment une atteinte à la vie privée.

À noter que le groupe Rhysida a saisi 1,6 téraoctet de données lors cette attaque du 12 décembre dernier.

« Les développeurs des jeux seraient une cible facile »

Cette déclaration d’un représentant de Rhysida en dit long sur la cybersécurité de Sony. En effet, ce hacker a clairement montré que son groupe a réussi à infiltrer les serveurs de l’entreprise en toute facilité. Selon lui, les pirates informatiques de Rhysida ont utilisé un VPN pour s’introduire dans la base de données de Sony.  

Les autorités américaines ont tout de suite réagi après cette attaque. Le ministère de la Justice et la Cybersécurité & Infrastructure Security Agency ont lancé une alerte pour dénoncer la stratégie des hackers.

Sony n’est pas seul à bord

Ces dernières années, plusieurs studios de jeux vidéo ont été victime de fuite de données. C’est le cas de Rockstar Games, avec un leak sur le trailer de GTA VI. Le géant américain était contraint de lancer précipitamment son titre phare. CD Projekt et Bandai Namco ont aussi connu une situation similaire. Mais le cas de Sony est encore plus grave.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *