Fini le mythe du Viking blond ! Une étude bouleverse tout

Pendant des siècles, les Vikings ont été dépeints comme un groupe ethnique pur et homogène de guerriers scandinaves blonds. Une étude génétique récente vient toutefois remettre en cause cette idée reçue de façon spectaculaire.

Pour parvenir à ces conclusions, une équipe internationale de généticiens a examiné les génomes de 442 restes humains datant de l'ère viking, entre 750 et 1050 après J.-C. Ces ossements proviennent de sites archéologiques majeurs au Groenland, en Scandinavie ainsi que dans d'autres régions d'Europe où la présence viking est attestée.

Ascendances multiples et mélanges génétiques

Selon les chercheurs, loin d'être un peuple aux origines uniques, les Vikings présentent une grande diversité génétique. Leurs ancêtres remontent à diverses populations, notamment des chasseurs-cueilleurs, des agriculteurs sédentaires et des peuples nomades des steppes eurasiennes.

De plus, l'étude identifie trois zones géographiques majeures où les Vikings se mélangeaient activement avec d'autres groupes : le Danemark actuel, ainsi que les îles suédoises de Gotland et d'Öland. Ces régions étaient vraisemblablement des carrefours commerciaux cosmopolites.

Un peuple de voyageurs et de commerçants

Les analyses démontrent également que les Vikings interagissaient davantage avec des populations extérieures à la Scandinavie plutôt qu'entre eux. Leurs voyages les amenaient à se mêler génétiquement à une grande variété de peuples rencontrés, de l'Europe du Sud à la Méditerranée.

« Il est clair que les Vikings ne formaient pas un groupe homogène. Beaucoup avaient des ascendances scandinaves, mais aussi sud-européennes, samies ou issues de mélanges variés« , explique le professeur Eske Willerslev, qui a supervisé l'étude.

Réfutation des stéréotypes

Cette étude génétique d'envergure bat en brèche les clichés sur l'apparence typique des Vikings. Seule une faible proportion des Scandinaves actuels partage un patrimoine génétique similaire à ces ancêtres. De plus, les Viking avaient généralement un phénotype plus foncé que les Danois d'aujourd'hui.

Cette recherche confirme donc les hypothèses des archéologues et des historiens sur la nature cosmopolite et diversifiée de ce peuple de marins, commerçants et explorateurs venus du Nord.

Restez à la pointe de l'information avec LEBIGDATA.FR !

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube et rejoignez-nous sur Google Actualités pour garder une longueur d'avance.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *