frais bancaires 2022

Les frais bancaires grimpent considérablement en 2022

Les frais de services bancaires acquittés par les Français ont connu une hausse de 1,5 % entre 2021 et 2022. En moyenne, chaque client débourse 219,9 euros chaque année pour utiliser les services bancaires.

Panorabanques vient de faire une analyse sur l’évolution de la tarification pratiquée par les banques en France. Selon sa dernière étude, les virements en agence et les retraits sont répertoriés comme présentant la plus forte augmentation en 2022. En effet, ces frais n’ont augmenté que de 0,6 % en 2021.

Les frais bancaires enregistrent une augmentation en 2022

Depuis quelques années, les tarifs de gestion de compte ne cessent d’augmenter. En moyenne, ils coûtaient 17 euros annuels en 2019 et vont passer jusqu’à 19,30 euros pour cette année. Il s’agit là d’une croissance de 6 %. Par ailleurs, au cours des années 2013 à 2017, ces frais ont triplé.

Dans les agences, cette explosion tarifaire est perçue. Notamment par le prix des envois de chéquiers en recommandé, mais aussi par les transferts ponctuels effectués hors zone. Ces derniers reviennent à présent à 9,5 % plus cher.

En ce qui concerne le retrait déplacé, le prix a également grimpé en flèche avec un taux de +39 % en 2022. Par exemple, sur 4 prélèvements déplacés dans le mois, la charge annuelle moyenne atteint 12 euros pour 2022 contre 8,60 euros pour 2021.

Face à ces tendances, les banques en ligne et les néobanques permettent de faciliter la gestion des comptes et de réduire les frais bancaires.

Les banques en ligne et les néobanques réinventent le secteur bancaire  

Les néobanques et les banques en ligne ont marqué l’avènement de la transparence tarifaire. En fait, la néobanque peut limiter les frais internes liés à la tenue de compte en raison de sa gestion entièrement en ligne. De fait, le client bénéficie d’une véritable indépendance en ce qui concerne le suivi des transactions en temps réel.

Par ailleurs, le plus grand atout offert par les banques en ligne réside dans le faible coût, voire la gratuité, des frais bancaires. En fait, en moyenne, les client(e)s de ces institutions déboursent une somme 5 fois moins importante par rapport à une banque traditionnelle. De plus, la gestion des comptes courants reste gratuite, et il en va de même pour la carte bancaire. En outre, les transactions bancaires sont peu taxées.

Cette absence de frais supplémentaires a permis aux banques en ligne de limiter leurs charges au profit de leur clientèle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest