Qu’est-ce qu’un générateur de mot de passe ?

En dessous de huit caractères, un mot de passe est inutile puisque les hackers arrivent à le cracker instantanément. C’est pourquoi le standard se situe désormais entre 10 et 15 caractères. L’internaute peut se servir d’un générateur de mot de passe pour le créer.

Pendant leur navigation sur le web, les internautes pensent que leurs données sont parfaitement en sécurité grâce à l’utilisation d’un mot de passe. Pourtant, certains sites n’appliquent pas encore les bonnes pratiques en matière de sécurité. 

En effet, ils n’exigent pas souvent le changement du mot de passe par défaut envoyé par mail. De l’autre côté, les services qui exigent des identifiants de connexion se multiplient. Pour y faire face, les utilisateurs tombent dans la facilité en choisissant un seul mot de passe. 

Ces mauvaises pratiques augmentent les risques de cyberattaques. C’est là que le générateur de mot de passe intervient. Cet outil est capable de générer des caractères de manière aléatoire. Les solutions les plus complètes offrent même des fonctionnalités de stockage et de gestion.

  • NordPass, le meilleur générateur de mots de passe

Nous recommandons cette solution qui offre une multitude de fonctionnalités. NordPass sécurise toutes vos données en ligne ou non.

Pourquoi utiliser un mot de passe fort ?

Dans le domaine de la cybersécurité, la faiblesse ou force d’un mot de passe fait référence à la facilité à laquelle un hacker peut le trouver. Pour connaître la force de son mot de passe, un utilisateur peut se servir des outils de vérification en ligne.

D’après un rapport publié par Dashlane en 2022, les trois mots de passe les plus utilisés sur internet sont :

  • mot de passe
  • 123456
  • 123456789

Un mot de passe est considéré comme « fort » lorsque les cybercriminels mettent beaucoup de temps à les craquer. Par exemple, ils peuvent craquer instantanément les trois cités en haut. Par contre, prenons wE4!*tHokl94 !, les hackers mettraient 31 ans pour le trouver d’après les experts.

Les caractéristiques d’un mot de passe solides sont :

  • aléatoire : il s’agit d’une combinaison de plusieurs caractères : lettres, chiffres, majuscules, symboles spéciaux, etc. pour former une chaîne imprévisible qui n’a rien à voir avec des noms ou des mots ayant du sens.
  • long : au-delà de la complexité, la longueur est l’autre critère d’un mot de passe solide. Celui-ci devrait comprendre au moins 12 caractères.
  • unique : même s’il est fort, l’internaute doit se servir du mot de passe sur un seul compte. Ceci limite le vol de données en cas de piratage.

À quelle fréquence le modifier ?

La modification doit se faire au moins tous les 3 à 6 mois. Même si le mot de passe est fort, ce changement régulier augmente la sécurité des comptes et diminue les risques d’accès non autorisé. Par contre, en cas de notification de connexion non identifiée ou de piratage du site, il est préférable de changer immédiatement de mot de passe.

Quelles sont les erreurs fréquentes ?

Alors que les outils de cyberattaques deviennent de plus en plus sophistiqués, les habitudes des internautes n’ont pas changé. Ils commettent toujours les erreurs suivantes en matière de mots de passe :

  • l’utilisation d’un seul mot de passe sur ses comptes professionnels et personnels. Pourtant, le piratage s’étend aux autres lorsque l’un d’entre eux est compromis. Et pour éviter d’oublier les différents identifiants, il est conseilé d’utiliser un gestionnaire de mots de passe.
  • l’utilisation de mots de passe faibles et faciles à deviner du type « motdepasse123 ».
  • le recours à des données personnelles comme la date de naissance, le numéro de téléphone ou le nom.
  • stockage des mots de passe dans un endroit non sécurisé comme un bloc-note sur le bureau.
  • création d’un mot de passe sans l’aide d’un générateur.
  • préservation des identifiants de connexion par défaut fournis par un site à l’inscription.
  • oubli de la modification du mot de passe lorsqu’un problème de sécurité se produit.

Pourquoi utiliser un générateur de mot de passe ?

Le télétravail a contribué à l’utilisation massive des mots de passe. 62% des salariés auraient déjà envoyé leurs mots de passe par e-mail ou message. Un autre chiffre à souligner, 57% ont déjà inscrit ces informations sur un post-it collé sur leur bureau. Pourtant, 67% d’entre eux admettent qu’ils l’ont perdu par la suite.

Ce phénomène ne concerne pas uniquement le domaine professionnel. Ces mauvaises habitudes s’étendent à leur vie privée. Pourtant, une étude de Vérizon révèle que la moitié des cyberattaques commencent par un vol d’identifiants.

Même s’il s’agit d’une mauvaise pratique, l’individu n’est pas entièrement en tort. Avec le nombre de mots de passe dont il doit se souvenir, cette technique lui permet de les mémoriser tous.

C’est là qu’un générateur de mots de passe intervient. Cette solution permet aux employés de générer des mots de passe forts et de les gérer en même temps.  

Qu’est-ce qu’un générateur de mot de passe ?

Il s’agit d’une solution numérique qui permet à son utilisateur de créer une suite de caractères de manière aléatoire. Les mots de passe générés répondent aux critères de sécurité. Ils comprennent des lettres en minuscule et majuscule, des caractères spéciaux comme l’arobase, etc.

Les plus efficaces de ces outils s’adaptent aux conditions des différents sites. L’utilisateur formule ses exigences et ils les génèrent en conséquence. La plupart des générateurs comprennent aussi une fonctionnalité de gestionnaire. Ceci facilite l’accès aux comptes sans mémoriser les mots de passe. L’outil peut même remplir automatiquement les champs de connexion.

Comment fonctionne cet outil ?

Les premiers exemples de générateurs de mot de passe sont les navigateurs. En effet, Chrome ou Safari proposent la génération aléatoire aux internautes à la création d’un nouveau compte. Pour créer des mots de passe complexes, ces outils s’appuient sur trois méthodes :

  • PRNG ou générateur de nombres pseudo-aléatoires : le logiciel se sert d’un algorithme pour générer chaque caractère formant le mot de passe.
  • TRNG ou générateur de nombres aléatoires réels : l’outil s’appuie sur une source physique pour générer la graine.
  • CSPRNG ou cryptographically secure pseudo-random number : il fonctionne comme le PRNG mais l’outil est utilisé dans la cryptographie.

Le générateur de mots de passe est-il suffisant pour prévenir les cyberattaques ?

Même avec le plus solide des mots de passe, généré par un logiciel en ligne, l’utilisateur n’est pas à l’abri d’un piratage. C’est le cas lorsqu’il adopte une « mauvaise hygiène ». Prenons le même mot de passe wE4!*tHokl94 !, sa force est vaine si son propriétaire l’a inscrit sur un post-it ou s’il est victime d’un hameçonnage.

Un générateur de mots de passe décharge l’internaute de leur mémorisation, stockage et gestion. Par contre, son utilisation doit s’accompagner d’une formation de sensibilisation à la cybersécurité.

La formation consiste à rappeler les bonnes pratiques en matière de sécurité des appareils connectés, à utiliser un générateur pour créer des mots de passe forts, à adopter les bonnes habitudes pour prévenir l’hameçonnage.  

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *