Google chrome cookie

Google entame la fin des cookies dans Chrome

Google s’apprête à sonner le glas des cookies tiers dans Chrome d’ici 2023, marquant une étape majeure vers plus de confidentialité en ligne. 

C’est un petit séisme qui se prépare du côté de Mountain View. Google s’apprête à franchir une nouvelle étape clé dans son plan visant à supprimer définitivement les cookies intrusifs de Chrome, son navigateur web ultra-dominant. Dès 2024, les cookies tiers auront disparu de Chrome, impactant durablement le paysage de la publicité et du tracking en ligne.

Rappel sur les cookies tiers

Les cookies tiers sont des petits fichiers texte qui sont déposés sur votre appareil par des sites web autres que celui que vous êtes en train de visiter.

Concrètement, lorsque vous vous rendez sur un site web A, ce dernier va stocker sur votre ordinateur, tablette ou smartphone des cookies issus d’autres sites web avec lesquels il est en relation. Ces sites tiers peuvent être des régies publicitaires, des sociétés d’analytics, des acteurs du ciblage comportemental ou des réseaux sociaux.

Ces cookies third-party vont permettre à ces acteurs externes de suivre votre navigation de site en site afin de collecter des données sur vos habitudes et centres d’intérêt. Ils servent principalement à trois choses :

  • Vous profiler de manière très précise grâce au traçage cross-site pour vous proposer ensuite de la publicité ultra personnalisée.
  • Mesurer l’audience des sites web en identifiant les utilisateurs d’un site à l’autre.
  • Vous reconnaître lorsque vous vous connectez via Facebook ou Google et ainsi combiner les données issues de votre navigation web et de vos comptes sur les réseaux.

Les défenseurs du respect de la vie privée pointent du doigt ces cookies comme étant particulièrement intrusifs. Ils permettent un tracking à grande échelle sans que l’utilisateur en ait réellement conscience ou qu’il puisse s’y opposer facilement.

Côté annonceurs et sites web, ils revêtent cependant une importance capitale d’un point de vue business et économique. Ils optimisent grandement les campagnes marketing et publicitaires en permettant un ciblage et un suivi très précis des internautes.

D’où le dilemme auquel font face les acteurs d’Internet comme Google : comment concilier économie du web et respect de la vie privée des utilisateurs ?

Google chrome cookies : la firme de Mountain View met le cap sur le « Privacy Sandbox »

Suite aux nombreuses polémiques concernant des violations de données personnelles ces dernières années, Google a décidé de placer la confidentialité au cœur de sa stratégie produits. L’entreprise a lancé en 2019 une initiative baptisée « Privacy Sandbox » visant à élaborer des solutions publicitaires efficaces mais plus respectueuses de la vie privée des utilisateurs.

Concrètement, Google souhaite remplacer les cookies tiers intrusifs, qui permettent un tracking invasif entre différents sites web, par des technologies limitant la collecte de données personnelles. Dans cette optique, le géant du web a déjà apporté des restrictions importantes concernant l’usage des cookies tiers dans Chrome. Mais la firme de Mountain View semble désormais déterminée à sonner le glas des cookies third-party en les supprimant complètement de son navigateur Chrome d’ici la fin de l’année.

Un impact marginal pour l’utilisateur

Pour l’internaute lambda, ces changements ne devraient pas révolutionner l’expérience de navigation. Les publicités affichées resteront personnalisées, mais selon des méthodes différentes et a priori moins intrusives côté vie privée.

En revanche, la mesure aura un impact majeur sur l’industrie de la publicité et du tracking en ligne. Analytics, mesure d’audience, ciblage comportemental inter-sites… autant de pratiques remises en question par le durcissement de Google en matière de cookies.

Vers la fin des cookies tiers ?

Avec près de 65 % de parts de marché, la position ultra-dominante de Chrome lui permet d’imposer ses standards à l’écosystème web. Si les cookies tiers disparaissent de Chrome, il est probable que le reste de l’industrie suive rapidement le mouvement.

D’autant que Google n’est pas le seul acteur majeur à avoir engagé une lutte contre les cookies intrusifs, rejoint en cela par Mozilla et surtout Apple qui a considérablement durci sa position sur le sujet ces derniers mois. Une tendance lourde se dessine…

Cependant, malgré la mort annoncée des cookies, l’industrie publicitaire planche déjà sur des solutions de remplacement pour pérenniser le ciblage et le suivi des internautes. Identifiants chiffrés, contextes d’intérêt, intelligences artificielles… Les alternatives ne manquent pas.

L’idée est de limiter le ciblage individuel pour ne donner accès qu’à des données agrégées concernant des groupes d’utilisateurs. Selon Google, cela permettrait de préserver l’efficacité publicitaire tout en renforçant la confidentialité.

Reste à savoir si ces nouvelles techniques sauront réellement garantir le niveau de protection de la vie privée promis par la firme. Mais une chose est sûre : le paysage de la publicité en ligne s’apprête à connaître de grands bouleversements.

  • Trop occupé pour tout lire ? Voici le meilleur

Si les initiatives des géants du web pour limiter le pistage en ligne vont dans le bon sens, vous pouvez dès à présent prendre les devants pour mieux protéger vos données personnelles. L’une des solutions les plus efficaces est l’utilisation d’un VPN. Grâce à ses plus de 6 000 serveurs ultra-sécurisés, NordVPN est la référence en matière de protection de la confidentialité en ligne. Profitez sans plus attendre des soldes d’hiver NordVPN et bénéficiez jusqu’à -68 % de réduction sur votre abonnement

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *