Le harnais de test permet de contrôler le logiciel avant son déploiement

Harnais de test : tout ce que vous devez savoir

Le harnais de test renvoie à un ensemble d’outils qui servent à automatiser les tests de logiciels. Il renferme un lot de données, à l’instar des stubs et du fichier source, à l’aide desquelles les testeurs vont générer les rapports de test. Cet ensemble d’outils permet de s’assurer que le résultat du test soit convenable pour les développeurs.

Avant de déployer un logiciel nouvellement conçu, les développeurs doivent d’abord s’assurer que celui-ci soit exempt d’erreur. Pour cela, ils vont le soumettre à une batterie de tests qui nécessitent l’utilisation d’outils spécifiques englobés dans ce qu’on appelle le harnais de test afin de faciliter la surveillance et les éventuelles corrections. Ces outils englobent des logiciels et des données servant à effectuer le test des modèles au-cours du développement logiciel. Ceux-ci rassemblent des pilotes, des stubs, etc. qui vont interagir avec le logiciel à tester et générer des rapports. Dans le présent dossier, on va découvrir ensemble de ce qu’est réellement un test harness. Quels sont ses principales caractéristiques ? qu’en est-il de ses utilités dans le test des logiciels ?

Qu’est-ce que le harnais de test ?

On utilise souvent un harnais pour tenir un animal au contrôle. Dans le domaine du développement logiciel, le terme évoque en quelque sorte le même sens. En effet, le harnais de test renvoie à un système logiciel qui comprend des pilotes, des scripts et bien d’autres outils indispensables à l’exécution et au contrôle du test d’un logiciel.

L’exécution du test via le test harness aboutit à une série de résultats qui seront compilés dans une bibliothèque de tests. Cette dernière va ensuite servir pour générer des rapports de sortie. Les séries de rapports permettent ainsi d’améliorer les résultats et de corriger les erreurs. Le faisceau de test contient ainsi un référentiel englobant la totalité des scripts de test. C’est le moteur d’exécution qui est le responsable du test de scripts.

Le harnais de test présente des avantages pour les développeurs tels que l’automatisation du processus de test, la production de rapports de test. On peut également citer l’identification des bogues et l’intégration des modes de débogage comme atouts irréprochables du harnais de test.

Les principales caractéristiques d’un harnais de test

Le harnais de test est assorti de plusieurs caractéristiques dont voici les principales :

Tout d’abord, il y a l’exécution des scripts de test automatisés. Une telle action s’effectue via une infrastructure définie ou bien un faisceau de test. Ensuite, ce dernier se caractérise par l’enregistrement des résultats des scripts ainsi exécutés. Par ailleurs, l’atelier de test permet de fournir un débogage du code et aide les développeurs à fournir la couverture du code.

Un autre trait caractéristique du harnais de test est qu’avec un tel outil, la vitesse du processus de test augmente considérablement. Ceci est le résultat des tests d’automatisation. Enfin, un harnais de test se caractérise par ses divers outils comme les scripts et les données de test qui servent à exécuter les cas de test.

Pour rappel, un cas de test diffère d’un script de test sur quelques points. D’abord, un cas de test est orienté vers les conditions préalables, les descriptions, les objectifs et les résultats escomptés. En revanche, on qualifie de script de test un script automatisé que les testeurs exécutent pour tester le logiciel.

Dans quel contexte doit-on utiliser un Test Harness ?

En général, il existe deux contextes dans lesquels on utilise un test harness. Il s’agit de l’automatisation des tests et les tests d’intégration.

Le harnais de test dans le processus d’automatisation des tests

Dans un processus d’automatisation de tests, on utilise le harnais de test comme un framework qui constitue les scripts et les données de test. Les scripts ici peuvent être écrits dans divers langages de programmation tels que Python, Ruby ou Java. Les données de test quant à elles sont conservées dans un fichier ou dans un endroit physique ou dynamique qui doit être disponible au moment de l’exécution.

Une fois que les scripts sont exécutés, les testeurs peuvent collecter les résultats afin de créer des graphiques et des rapports. Ces rapports et graphiques vont ensuite subir des comparaisons avec les résultats attendus.

Utilisation dans les tests d’intégration

Pour rappel, les tests logiciels incluent les tests d’intégration. Dans ces cas, les testeurs combinent et testent les unités ainsi que les composants individuels afin d’observer leur comportement. C’est au-cours des intégrations qu’on peut détecter les éventuelles erreurs, mais pour cela, il faut que le code de tous les modules soient préparés et prêts pour le test.

Pour surmonter une telle situation, les testeurs recourent aux stubs et aux pilotes contenus dans le harnais de test en vue de réussir le test d’intégration. Dans cette optique, on peut voir ce dernier comme étant une assurance du bon fonctionnement de chaque module comme test unitaire. Le test à proprement parler s’effectue alors par le biais de scripts automatisés. En somme, le harnais de test ici englobe tous les outils allant de la création du script aux stubs.

Avant de déployer une application, il faut la tester

 

Quels sont les outils utilisés dans le harnais de test ?

Il existe un certain nombre d’outils dans le faisceau de test. Deux d’entre eux s’utilisent plus couramment : JUnit et NUnit.

JUnit, l’outil open source écrit en Java

On utilise couramment JUnit dans le faisceau de test. C’est un framework open source dont J signifie Java, indiquant le langage de programmation avec lequel il est écrit. JUnit s’utilise en général pour créer des tests automatisés et les exécuter. Les tests se basent ainsi sur des applications écrites en Java ou sur un programme du même langage.

NUnit, un framework écrit en langage .NET

Cet autre outil de harnais de test est aussi un framework open source. Le N ici fait référence au langage avec lequel il est écrit : .NET. On rencontre notamment cet outil dans la création et l’exécution des scénarios de test automatisés. Il sert également lorsque l’application .NET doit subir des tests unitaires. Enfin, NUnit est l’outil recommandé lors du développement piloté par des tests ou TDD.

Utilité et avantages du harnais de test

Bien évidemment, le harnais de test offre des avantages notoires aux développeurs pour tester des applications logicielles. En voici quelques-uns des plus importants :

Pour commencer, il importe de souligner que l’atelier de test sert de guide pour accéder au bon chemin avant même de commencer le test. Ensuite, on se sert de lui comme outil de mesure de la couverture du code. La couverture du code étant un élément indispensable notamment lorsque les tests débutent.

Un autre avantage que représente le harnais de test est qu’il permet de tester un module spécifique d’un logiciel alors que les autres modules ne sont pas encore à ce stade. Pour cela, il faut utiliser des stubs et des pilotes. Comme le faisceau de test débouche à l’automatisation du processus, il est donc un élément-clé pour booster la productivité d’un projet dans son ensemble.

Par ailleurs, avec un tel outil, les testeurs peuvent s’organiser plus facilement lors des situations difficiles. Par situations difficiles, on entpar exemple que la communication face à une grande diversité de bibliothèques de tests. Le faisceau de test permet aussi d’améliorer les rapports générés à partir de la comparaison des résultats des tests. Ce qui va aboutir à l’amélioration des composants de l’application au niveau de la qualité. Pour terminer, le harnais de test permet de répéter les tests ultérieurement et ce, même hors ligne.

Il existe bon nombre d'outils pour effectuer un test de logiciel

Comment procéder avec un faisceau de test ?

Tout test doit débuter par la collecte et la préparation des données préalables. Après cela vient l’exécution du faisceau de test. Les testeurs doivent alors être certains de pouvoir effectuer les tests pour ensuite créer les rapports à l’aide d’une commande ou d’un bouton. L’atelier de test constituant une collection de composants destinés à tester un logiciel ou une application débouche toujours sur une série de rapports.

Le harnais de test peut contenir n’importe quels composants. Il peut aussi s’agir d’une collection de résultats unitaires que les développeurs ont rédigés pendant la phase de développement de l’application. Les tests peuvent en outre procéder à des tests sur les fonctionnalités du logiciel à l’instar des messages récents, des notifications et bien d’autres.

Les résultats ainsi obtenus seront soumis à des comparaisons avec les résultats escomptés afin de détecter si tout est en ordre ou s’il y a des corrections à faire avant de déployer l’application. La comparaison s’effectue à partir des rapports obtenus à l’issue des tests.

Faisceau de test vs framework de test : quelle différence ?

Le framework de test est très proche mais pas identique au harnais de test. Les frameworks sont formés d’un ensemble de processus où les testeurs conçoivent et mettent en œuvre les tests automatisés. En revanche, le faisceau de test rassemble une collection de logiciels et d’informations de tests que les testeurs utilisent pour procéder au test du programme ou du logiciel.

Dans un faisceau de tests, les petits programmes factices comme les stubs et les pilotes interagissent avec l’application testée. Cela leur permet de dégager les rapports de tests. Par contre, celui-ci n’inclut pas le script « enregistrer et lire ». L’enregistrement et la lecture des cas de tests sont toutefois possibles dans un framework de test.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest