huggingchat hugging face

HuggingChat : la 1ère alternative open source à ChatGPT, créée par des Français !

La startup Hugging Face vient de lancer « HuggingChat » : une alternative open source à ChatGPT, le chatbot IA au succès phénoménal d’OpenAI. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur cet outil qui pourrait très vite s’imposer…

Fondée en 2016 par trois Français, Hugging Face se dresse en champion de l’IA open-source. À présent, la startup vient de lancer une alternative à ChatGPT dénommée HuggingChat.

Il s’agit d’une interface utilisateur permettant d’interagir avec un assistant conversationnel open-source baptisé Open Assistant.

Ce dernier a été créé par LAION, une organisation allemande non lucrative à qui l’on doit également le jeu de données sur lequel est entraîné l’IA Stable Diffusion.

Prochainement, HuggingChat permettra aux utilisateurs de se connecter à de nouveaux modèles conversationnels. Ceci se rapproche de ce que proposent d’autres clients de chatbot IA comme Poe.

Il est possible de tester HuggingChat via une interface web à cette adresse, et de l’intégrer à d’autres services et applications existants via l’API d’Hugging Face.

À quoi sert HuggingChat ? Quelles sont ses capacités ?

Cette IA offre des possibilités similaires à ChatGPT. Elle peut écrire du code, rédiger des textes ou même composer des paroles de rap.

Toutefois, Open Assistant veut aller plus loin. Sur la page GitHub, les développeurs expliquent vouloir créer « l’assistant du futur, capable non seulement d’écrire des emails, mais de faire du travail utile, d’utiliser des APIs, de rechercher des informations dynamiquement et bien plus encore, avec la capacité d’être personnalisé et étendu par n’importe qui ».

En outre, ils souhaitent « faire tout cela d’une façon ouverte et accessible, ce qui signifie que nous devons non seulement construire un super assistant, mais aussi le rendre suffisamment petit et efficace pour tourner sur des appareils grand public ».

Limites et points faibles de HuggingChat

Pour l’heure, il est difficile de savoir si HuggingChat peut être utilisé commercialement à cause du système de licence.

Le modèle HuggingChat est basé sur le LLaMa de Meta. Or, il est interdit de l’utiliser commercialement.

Sur Twitter, le directeur du laboratoire IA de Pega, Peter van der Putter, estime ainsi qu’il « serait bien d’avoir une version vraiment ouverte puisque cet usage va à l’encontre des conditions d’utilisation de la licence LLaMa ».

Comme ChatGPT ou Google Bard, HuggingChat peut rapidement dérailler face à certaines questions. Il n’est par exemple pas certain de qui a gagné les élections présidentielles américaines de 2020, peut faire preuve d’un sexisme primaire et halluciner des informations qui n’existent pas

election trump huggingchat

huggingchat sexisme

huggingchat hallucination

 

Le CEO de Hugging Face, Clem Delangue, souligne que HuggingChat est encore en version zéro avec de nombreuses limites. Il affirme toutefois que l’interface et les mécanismes de sécurité seront améliorés rapidement.

https://twitter.com/ClementDelangue/status/1650925802291077132

L’open-source, avenir de l’IA ?

À travers un tweet, le CEO de Hugging Face estime que « nous avons besoin d’alternatives open-source à ChatGPT pour plus de transparence, d’inclusivité, de responsabilité et de distribution du pouvoir ».

https://twitter.com/ClementDelangue/status/1650908484936908808?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1650908484936908808%7Ctwgr%5Efc1376e555a70d8c419b07705b79b73d7e655247%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fventurebeat.com%2Fai%2Fhugging-face-launches-open-source-version-of-chatgpt-in-bid-to-battle-openai%2F

De son côté, le CTO et co-fondateur Julien Chaumond déclare que « certaines personnes disent que les APIs fermées gagnent… mais nous n’abandonnerons jamais le combat pour une IA open source ».

https://twitter.com/julien_c/status/1650884245823320065

Un sentiment manifestement partagé par le scientifique IA Jim Fan de Nvidia, estimant que HuggingFace est en bonne position pour créer l’équivalent du Play Store Android pour les applications IA.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Faut-il laisser l’IA entre les mains fermées d’entreprises privées par sécurité, ou est-il préférable d’empreinter la voie de l’open-source pour plus de transparence ?

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

1 commentaires

1 commentaire

  1. …Allons-nous, dans l’avenir, pourvoir conserver le contrôle de l’ intelligence artificielle ?
    Voilà la question qui m’inquiète et pour cette raison je pense que l’open source serait préférable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *