Huma vient de lever 130 millions de dollars pour son IA médicale

Huma a clôturé une ronde de financement de 130 millions de dollars de série C qui comprend 100 millions de dollars en capitaux propres et 30 dollars millions de crédits. La société peut étendre ce montant à 200 millions de dollars par le biais de 70 millions de dollars supplémentaires en capitaux propres si elle le souhaite.

Investir dans la R&D

Huma combine les données de biomarqueurs avec des algorithmes prédictifs pour aider à surveiller les patients. La société utilise la même technologie pour aider les chercheurs et les sociétés pharmaceutiques à mener des essais cliniques. Huma collecte entre autres les données des patients via des smartphones ou au moyen d’appareils de diagnostic (glucomètre, tensiomètre, oxymètre, …).

L’entreprise prévoit d’utiliser le financement pour continuer à investir dans la R&D afin d’élargir les types de biomarqueurs qu’elle peut mesurer. Les fonds lui permettront aussi de travailler sur davantage de recherches et d’essais, puis de continuer à développer ses activités à au Royaume-Uni, aux États-Unis et dans la région DACH.

Des bailleurs de haut niveau

La ronde a été co-dirigé par Leaps by Bayer et Hitachi Ventures. Samsung Next, Sony Innovation Fund by IGV (l’un des fonds d’investissement de Sony), Unilever Ventures, HAT Technology & Innovation Fund , Nikesh Arora (l’ancien président de SoftBank et ex-directeur de Google) et Michael Diekmann (président d’Allianz) faisaient tous partie de la ronde. Bayer a également dirigé la série B de 25 millions de dollars de Huma en 2019, lorsque la startup s’appelait encore Medopad. 

Huma a connu une véritable croissance au début de la pandémie du Coronavirus en 2020. La société permettait à l’époque de surveiller les patients à distance au moment où le contact direct avec les personnes était compliqué. Toute l’idée est de savoir comment décentraliser les soins et la recherche. Huma a entre autres noué un partenariat avec le NHS (système de la santé publique du Royaume-Uni) pour expédier 1 million d’appareils de mesure de la saturation du taux d’oxygène pour surveiller l’évolution de l’état des patients.

 Il a en effet été découvert très tôt que le niveau d’oxygène était un indicateur avancé de la nécessité d’une urgence médicale. C’était un moyen efficace de trier à distance les personnes au moment où les hôpitaux étaient saturés.

Une société à fort potentiel

Parallèlement à ce travail clinique, Huma a également travaillé sur un certain nombre d’essais et de recherches, y compris une étude de phase 4 sur l’un des vaccins Covid-19 qui a été distribuée sous autorisation d’urgence. L’entreprise continue également de fournir des données essentielles à la recherche médicale. Elle travaille aussi sur une étude cardiaque pour Bayer et cherche à trouver de meilleurs biomarqueurs pour détecter plus tôt les infections à Covid-19  dans le cadre de l’étude baptisée Cambridge Fenland.

Huma a construit une plateforme complète de surveillance des patients à distance et établi une solide expérience. Les bailleurs se disent ravis d’investir dans les technologies les plus disruptives. L’expertise et la technologie de Huma aideront disent-ils à conduire un changement de paradigme mondial vers la prévention et les soins. La société peut stimuler les efforts de recherche utilisant les données et la technologie numérique. 

Pin It on Pinterest