donjons dragons ia hasbro

L’IA va révolutionner Magic, Donjons & Dragons : Hasbro dévoile son plan

Hasbro compte incorporer l’intelligence artificielle à ses jeux tels que Donjons & Dragons ou Magic the Gathering pour leur offrir un nouveau souffle. Est-ce vraiment une bonne idée ?

Depuis sa fondation en 1923, Hasbro règne en maître sur le monde des jeux et des jouets. Avec ses nombreuses franchises comme Transformers, G.I. Joe ou My Little Pony, la firme a su enchanter le temps libre d’enfants du monde entier.

Et ses jeux de plateau continuent de captiver les fans d’heroïc fantasy, à l’instar des jeux de rôle Donjons & Dragons lancés en 1974 ou des cartes Magic introduites en 1993.

Toutefois, après 100 ans d’existence, la firme américaine sait qu’elle doit continuer à se renouveler pour préserver sa prestigieuse influence. Afin d’y parvenir, elle a décidé d’embrasser l’intelligence artificielle…

Un partenariat avec la startup italienne Xplored

Un partenariat vient d’être noué avec l’entreprise italienne Xplored, afin de permettre à Hasbro d’implémenter des outils IA dans ses jeux.

La technologie permettra par exemple de générer de nouvelles aventures pour les jeux de rôle, ou encore de réagir en temps réel aux décisions des joueurs. En bref : l’IA va remplacer le Maître du Jeu.

Fondée en 2008, Xplored est notamment connue pour sa plateforme Teburu présentée comme une passerelle entre les jeux de plateau et l’intelligence artificielle.

Transformer les jeux de plateau tout en préservant leur âme

donjons dragons ia

D’après le vice-président Adam Bihel, le projet de la firme est « d’ajouter du contenu multimédia et des capacités numériques pour enrichir la narration, les mécaniques de jeu, et l’engagement du joueur ».

Toutefois, elle promet de « préserver ce que les gens valorisent dans les jeux de plateau : l’interaction en face à face, et la tactilité satisfaisante de jeter des dés et de déplacer des composants physiques ». De quoi rassurer les réfractaires…

Par ailleurs, suite à la mise en lumière de cette alliance par les médias, Hasbro a tenu à clarifier la situation. Le partenariat ne sera pas centré sur Donjons & Dragons, mais sur de nouvelles licences inédites.

Les rôlistes peu séduits par l’intelligence artificielle

À vrai dire, incorporer l’IA dans D&D irait à contre-courant de la direction prise par les principaux vendeurs du jeu au cours des derniers mois.

Par exemple, OneBookShelf à qui l’on doit la marketplace DriveThruRPG et le Dungeon Masters Guild a récemment décidé de refuser le contenu écrit par des machines. Elle tient à favoriser la créativité humaine.

De même, dans le domaine du jeu vidéo, les joueurs tendent à rejeter cette nouvelle technologie. Par exemple, en mai 2023, Cyan Worlds s’est heurté à une réticence à l’égard de son nouveau jeu d’aventure Firmament développé à l’aide de contenu créé par l’IA.

Sur la page Kickstarter, un utilisateur explique « je voulais aimer ce jeu, mais je ne pense pas vraiment que je peux ». Il explique aussi s’être senti « trahi » en découvrant l’usage de l’IA pour l’histoire, les chansons et le doublage vocal.

Le mois dernier, un développeur a aussi expliqué que Steam avait refusé son jeu créé à l’aide de l’IA par souci des droits d’auteur autour des images générées à l’aide d’outils comme MidJourney.

Hasbro, Blizzard, Ubisoft… les géants du jeu voient l’IA comme un renouveau

Malgré ce faible engouement, Hasbro est loin d’être le premier géant du divertissement à adopter l’intelligence artificielle. C’est également le cas de Blizzard Entertainment, Roblox, Square Enix ou encore le champion français Ubisoft.

Certains développeurs indépendants voient aussi d’un bon œil l’utilisation des images générées par l’IA et des chatbots dans les jeux de rôle. Ils estiment que ces outils vont leur offrir des possibilités jadis réservées aux plus grands studios.

Par exemple, sans cette technologie, le développeur du jeu de rôle Alchemy : Battle for Ankhos basé sur Discord n’aurait eu d’autre choix que d’engager une équipe complète pour donner vie à sa vision.

Ainsi, deux camps s’opposent face à l’usage de l’intelligence artificielle dans les jeux de plateau et les jeux vidéo. Et vous, quel est votre avis sur ce sujet ? Exprimez-vous en commentaire !

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

1 commentaires

1 commentaire

  1. En tout cas au niveau de donjon et dragon oui ça n’aura aucun intérêt de remplacer un mj par une IA. Par contre ça a toujours le potentiel d’assister. Et là la question se pose plus. Utiliser ou ne pas utiliser tout les outils disponibles, la question sera vite répondue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *