ibm informatique quantique guerre brevets

IBM gagne la guerre des brevets grâce à l’informatique quantique

IBM domine le classement du nombre de brevets déposés aux États-Unis en 2020. Outre l’intelligence artificielle et le Cloud, ” Big Blue ” investit massivement dans la recherche en informatique quantique…

En 2020, IBM a déposé 9130 brevets aux États-Unis. C’est plus que n’importe quelle entreprise au cours de l’année passée.

Or, l’informatique quantique occupe une large part des brevets déposés par “Big Blue “. Certainement moins que l’intelligence artificielle (2300 brevets) ou le Cloud Computing (3000), mais il est clair que le domaine du quantique occupe sainement les chercheurs d’IBM. Le géant américain refuse toutefois de dévoiler le nombre de brevets liés au Quantum Computing qu’il a déposés.

Depuis plusieurs décennies, IBM Research Division investit dans des projets de technologies très loin de la commercialisation. Ces efforts ne se concrétisent pas toujours par des lancements de produits, mais il en résulte de nombreux prix Nobel et parfois même l’émergence d’industries entières. En guise d’exemples, on peut citer les disques durs, la mémoire informatique ou les logiciels de bases de données.

Derrière IBM, on retrouve en deuxième place du classement des brevets américains le titan sud-coréen Samsung avec 6415 brevets déposés en 2020. Viennent ensuite Canon (3225), Microsoft (2905) et Intel (2867).

Parmi les autres entreprises du classement, on peut citer Taiwan Semiconductor Manufacturing Corp, LG, Apple, Huawei ou encore Qualcomm. Autant dire que le domaine de l’informatique est sur-représenté. La première entreprise du classement n’étant pas issue de ce secteur est Toyota, en 14ème place.

À l’échelle mondiale, IBM arrive en seconde place derrière Samsung. Plusieurs entreprises industrielles telles que Bosch et General Electric s’invitent aussi dans le top 10.

L’informatique quantique : nouvelle priorité pour les chercheurs du monde entier ?

L’informatique quantique est désormais une priorité pour les chercheurs du monde entier. De nombreuses entreprises investissent des millions de dollars dans cette technologie. Le gouvernement américain a également investi dans une initiative massive à 1 milliard de dollars regroupant de multiples laboratoires.

La commercialisation des ordinateurs quantiques, et donc le retour sur investissement, est encore lointaine. Cependant, la recherche avance. Une équipe de chercheurs a récemment réussi la première téléportation quantique.

De son côté, IBM domine actuellement le secteur. La firme prévoit de lancer son système ” Condor “ à 1121 qubits en 2023. Parmi les brevets déposés par ses soins, on peut citer une application de calcul des risques pour la finance, une technologie d’accélération des simulations moléculaires, ou encore un ordinateur quantique sous forme de service Cloud…