gary kasparov prédictions intelligence artificielle

Intelligence artificielle : Kasparov prédit la disparition de 96% des emplois

L’ancien champion d’échecs Gary Kasparov, vaincu par l’IA IBM Deep Blue en 1997, vient d’accorder une interview au site Wired. Il y prédit la disparition de 96% des emplois à cause de l’intelligence artificielle, mais suggère des solutions pour faire face à cette crise et perçoit également de nouvelles opportunités…

En 1997, pour la première fois, l’intelligence artificielle démontrait sa supériorité sur l’humanité en triomphant du champion d’échec Gary Kasparov. La victoire d’IBM Deep Blue marquait la première grande victoire de l’IA, alors que les experts de l’époque pensaient que les machines ne pourraient jamais surpasser l’ingéniosité humaine.

En 2016, près de 20 ans plus tard, c’était au tour du champion de Go sud-coréen Lee Sedol de s’incliner contre DeepMind AlphaGo. Ce dernier a abandonné sa carrière en 2019, déclarant que  » l’IA est tout simplement imbattable « . Par la suite, les machines ont continué à surpasser l’humain sur des jeux toujours plus complexes tels que le Poker, ou encore les jeux vidéo StarCraft et Dota 2.

Plus de 20 ans après sa défaite cuisante contre Deep Blue, Kasparov, la première victime de l’IA, a accepté de revenir à l’hôtel New Yorkais où le monde entier fut témoin de son impuissance pour accorder un entretien au journaliste Will Knight de Wired.

Dans cet échange captivant, il revient tout d’abord sur son match perdu en 1997. Selon lui,  » c’était une expérience déplaisante, mais elle m’a aidé à comprendre le futur de la collaboration homme-machine « .

Certes, sa vision du futur est loin d’être rose. D’après son analyse,  » seuls 4% des emplois aux Etats-Unis nécessitent de la créativité humaine. Cela signifie que 96% des emplois sont des  » boulots de zombi « . Ils sont morts, mais ne le savent juste pas encore. Pendant plusieurs décennies, nous avons formé les gens à agir comme des robots, et nous nous plaignons maintenant que ces métiers sont en danger. Bien sûr qu’ils le sont « .

Ainsi, Kasparov se considère comme le  » premier travailleur intellectuel dont le métier a été menacé par une machine « , mais sûrement pas comme le dernier…

Kasparov estime que l’Homme doit être un berger pour l’intelligence artificielle

Néanmoins, le Russe reste optimiste. Selon lui, l’intelligence artificielle offre de nouvelles opportunités et va permettre de créer de nouveaux métiers tirant profit de nos propres atouts.

Il pourrait notamment s’agir de  » comprendre exactement de quoi une machine aura besoin pour faire de son mieux « . Par exemple, Kasparov lui-même a aidé DeepMind à comprendre les faiblesses potentielles d’AlphaZero. Ainsi, il estime que le rôle de l’humain sera celui de berger pour les machines.

Cependant, l’ancien champion d’échecs admet que de nombreux travailleurs risquent de se retrouver subitement remplacés par des machines, restant donc sans emploi et sans revenus. C’est la raison pour laquelle il préconise aux gouvernements d’envisager un  » revenu universel de base « , comme l’ont notamment suggéré Benoît Hamon en France ou Elon Musk aux Etats-Unis.

Toujours dans le cadre de cet entretien, Kasparov a aussi livré son avis sur l’éthique de l’intelligence artificielle. Un sujet d’actualité, puisque l’Union européenne en fait la priorité de sa feuille de route récemment dévoilée. De même, le Pentagone vient d’adopter 5 principes éthiques pour l’usage militaire de l’IA.

Toutefois, selon le Russe, ce concept n’a pas de sens :  » les gens disent, oh, nous devons créer une IA éthique. Quelle absurdité. Les humains ont toujours le monopole du mal. Le problème n’est pas l’IA. Le problème est les humains utilisant les nouvelles technologies pour blesser d’autres humains « …

1 commentaire

  1. C`est la créativité et l`imagination ( La bibite à deux pattes ) qui a fait les ordinateurs donc ceux-ci peuvent mieux déduire et plus rapidement que la plupart des gens qui ont un travail déductif et machinal . . . .et , comme Kasparov le précise si bien , seuls les imaginatifs et créatifs survivront au raz-de-marée des machines . La logique déductive est une prison cloisonnée car quand on bloque à cause d`une vision qui n`est pas illimitée comme l`imagination alors quand on bloque on bloque absolument ! . . .la preuve ? J`ai écrit sur un site ( Moenjo ) que l`enquête relative au Col de Dyatlov se cassera les dents même en utilisant l`ordinateur quantique pour la simple raison que seul un être humain sait qu`il ignore et peut s`ajuster en conséquence alors que l`ordinateur quantique aussi performant puisse-t-il être , ignore qu`il ignore DONC ne peut que tourner dans le vide à cause de son ignorance …..qu`il ignore !!