Iphone

Voici ce que votre iPhone fait en secret quand vous recevez une notification

Quand vous voyez une notification sur votre iPhone, il se passe des choses cachées. Des experts ont trouvé que les applications iPhone collectent des infos en secret.

Des applications comme Facebook, LinkedIn, TikTok et Twitter, que beaucoup utilisent, font quelque chose de surprenant. Selon des experts de Mysk Inc., ces apps envoient des infos à leur serveur même quand vous les avez fermées. Elles prennent des données qui ne sont pas nécessaires pour les notifications. Ces informations sont plutôt utilisées pour analyser ce que vous faites, vous montrer des pubs, et suivre ce que vous faites sur d’autres applications.

Un problème partout sur iPhone

Ce ne sont pas juste quelques applications qui font ça, mais beaucoup sur l’iPhone. C’est, selon les chercheurs, un problème systémique affectant l’ensemble de l’écosystème de l’iPhone.

Les porte-parole de Meta (Facebook) et LinkedIn ont nié l’utilisation de ces données à des fins inappropriées. Pourtant, ce que les chercheurs ont observé montre autre chose. Cela nous fait douter des promesses d’Apple concernant le respect de votre vie privée.

Comment votre iPhone collecte des données sans vous avertir ?

Les notifications, apparemment inoffensives, sont en réalité des canaux permettant une collecte de données intensive. Les tests ont révélé que l’interaction avec une notification, comme celle de Facebook, entraîne la collecte d’informations. Ces données incluent l’adresse IP, le temps écoulé depuis le dernier redémarrage du téléphone, et même la quantité de mémoire libre.

LinkedIn, de son côté, utilise les notifications pour connaître des détails comme le fuseau horaire, la luminosité de l’écran et l’opérateur mobile. Bien que ces informations puissent sembler banales, elles permettent une identification précise de l’utilisateur.

« Nous avons été surpris », l’alarme des chercheurs

Les découvertes des chercheurs Mysk et Haj Bakry ont été accueillies avec surprise et inquiétude. « Qui aurait cru qu’une action aussi simple que rejeter une notification déclencherait l’envoi de nombreuses informations uniques sur l’appareil vers des serveurs distants ? » s’interroge Tommy Mysk.

Les entreprises impliquées, cependant, se défendent. LinkedIn affirme ne pas utiliser les notifications pour collecter des données à des fins publicitaires, tandis que Meta conteste l’exactitude des résultats.

Publicité ciblée et confidentialité : un équilibre précaire

Ces pratiques de collecte de données, bien que moins sensibles que le suivi de la localisation, sont précieuses pour la publicité ciblée. Les entreprises peuvent connaître les activités des utilisateurs sur leurs applications. Toutefois, l’identification précise de l’individu est cruciale pour la pertinence publicitaire.

Apple, conscient de cette problématique, a introduit des mesures comme le numéro d’identification publicitaire et le contrôle « Ask App Not To Track ». Néanmoins, la technique de l’empreinte digitale demeure un moyen détourné pour les entreprises de continuer le suivi.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *