puces OpenAI

Le créateur de ChatGPT OpenAI veut créer ses propres puces IA surpuissantes

, l'entreprise à l'origine de serait sur le point de créer leurs propres puces d'intelligence artificielle. Cette innovation pourrait améliorer le domaine de l'IA d'ici quelques années.

Les rumeurs s'intensifient dans le monde de la haute technologie. Depuis l'année dernière, les créateurs de ChatGPT veulent concevoir des puces IA. L'objectif est de résoudre des problèmes majeurs. En effet, OpenAI subit une pénurie des puces IA. Et les modèles utilisés sont très couteux pour l'entreprise. Une collaboration avec les spécialistes du secteur font aussi partie de la rumeur, comme , et d'autres sociétés.

Créer de nouvelles puces IA, une urgence selon

Le PDG d'OpenAI soulevait déjà le problème de l'entreprise dans ces récentes déclarations. En effet, Sam Altman s'exprimait sur la pénurie des puces de traitement graphique. Et ces mêmes éléments sont les bases de fonctionnements des applications IA comme ChatGPT. Et NVIDIA domine ce marché actuellement.

De plus, les puces nécessaires pour ChatGPT et les autres logiciels d'OpenAI sont très coûteuses. Le prix des différentes pièces ne fait qu'augmenter depuis quelques années.  

Et cette situation se répercute sur les finances de l'entreprise. Selon Stacy Rasgon, analyste financier chez Bernstein, une requête sur ChatGPT coûte 4 cents à OpenAI. Si l'entreprise veut rester à la hauteur des concurrents, elle devrait dépenser 16 milliards de dollars de puce par an, et 48,1 milliards de dollars de carte graphique.

La création d'une puce d'intelligence artificielle améliorera à coup sûr la finance de ce géant de la high-tech. Mais OpenAI n'a émis aucune déclaration pour affirmer ces rumeurs.

Une avancée majeure pour rester dans la compétition

Avec de nouvelles puces, le créateur de ChatGPT pourra résoudre plusieurs problèmes internes. Toutefois, cette solution est avantageuse sur d'autres domaines. Effectivement, OpenAI pourra se placer à la même table que et avec ses nouvelles puces.

L'entreprise tente de suivre les pas de ces firmes. En guise d'exemple, Amazon a coopéré avec Annapurna Labs en 2015 pour concevoir ses propres puces.

OpenAI réfléchit sérieusement à cette stratégie, et fait déjà une liste des collaborateurs potentiels. Une personne proche du projet a déclaré cette situation récemment. Toutefois, ces entreprises sont tenues secrètes pour préserver leur confidentialité. 

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

1 commentaires

1 commentaire

  1. C’est quand même fabuleux la mauvaise foi de certaines personnes..
    Après avoir regretté la création de chat gpt, en faisant un mea culpa, d’une repentance théâtrale, son auteur cherche maintenant à fabriquer lui-même les composants, afin de développer plus encore son I.A., et de rentabiliser encore plus les produits créés…
    C’est vrai qu’il n’y a que les c….qui ne changent pas d’avis, hors on pourrait supposer qu’il ne l’est pas…alors que penser…?
    Serait-il un grand dramaturge, « être ou ne pas être » comme disait un autre utilisateur de la langue anglaise…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *