Lenovo : Comment le géant du PC veut devenir leader du Data Center

La direction des groupes de Data Centers de Lenovo tient l’ambition d’en faire un concurrent d’importante envergure sur le marché des serveurs.

Kirk Skaugen, le premier responsable de l’organisation, avait adopté une stratégie différente depuis 2016. Il a préféré agir sur un portefeuille de produits. En solidifiant une équipe responsable de produits, ces derniers sont devenus assez compétitifs pour dominer le Top500 HPC. La qualité et la rentabilité de cette démarche ont fait que même les hyperscalers apprécient les produits Lenovo.

En chiffres : 23% en termes de croissance dans les SSG ou solutions et services ; 14% en ISG ou solutions d’infrastructures. Ce dernier trimestre, l’ISG avait généré 2 milliards de dollars. Skaugen a su recruter Susan Blocher pour s’occuper de la direction marketing des data centers. Lenovo prépare tout doucement sa place dans la cour des grands du marché des data centers. Tout en célébrant les 30 ans des produits ThinkSystem et ThinkPad, Lenovo avait révélé une nouvelle panoplie de produits et de solutions.

pcloud black friday 2022

Des améliorations considérables à différents niveaux

Lenovo avait annoncé son intérêt de concurrencer sérieusement les autres segments en augmentant de 10% son budget R&D, et de 29% ses effectifs. Une telle annonce n’est pas anodine dans le monde de la technologie, c’est effectivement la promesse d’un considérable travail. La société prévoyait donc 50 plateformes matérielles dont des serveurs, des espaces de stockage, des périphériques, le cloud computing et HCI. 22 d’entre elles sont de grandes nouveautés ThinkSystem V3.

D’autre part, la gamme de produits Neptune de Lenovo -dont le refroidissement se fait à l’eau- s’est étendue. Maintenant que les accélérateurs sont très énergivores, ces solutions haute densité augmenteront en intérêt sur les marchés HPC et I.

Lenovo fournira également 28 plateformes HCI en nœuds certifiés (CN) ou solutions intégrées (IS). La charge de travail que cela exige est énorme entre les nobs proverbiaux à tourner et les nombreux tests.

Et enfin, ThinkShield a subi quelques améliorations : sa gestion et son portefeuille se feront désormais en tant que service.

En pensant à l’immense charge de travail qu’exigeront toutes ces améliorations et ces productions, on ne peut pas rester indifférent. La question titille quant à la façon dont l’équipe ISG de Lenovo a pu en contrôler l’effectivité matérielle (solutions, logiciels, matériels). La gestion de 22 serveurs et 28 solutions en tout n’est pourtant pas aussi une mince affaire.

Des cartes mères prochainement conçues en interne chez Lenovo

Pourtant l’entreprise ne s’arrête pas à ces différents projets. Elle a encore pour souhait de concevoir en elle-même la carte mère. D’habitude, les entreprises coopèrent avec les fabricants de conception d’origine (ODM) pour s’approprier des cartes mères à faible coût. Lenovo a cependant choisi la conception en interne. De cette manière, l’entreprise pourra agir sur l’optimisation de la puissance de la performance ainsi que des questions de sécurité.

En 2020, Lenovo avait marqué son meilleur chiffre d’affaires avec 14,5 milliards de dollars en 2020 en ayant su s’adapter à la crise sanitaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest