Logiciels de gestion de projet : de l'application lourde au Saas
Logiciels de gestion de projet : de l'application lourde au Saas

Logiciels de gestion de projet : de l’application lourde au Saas

La gestion de projet constitue un défi majeur pour les entreprises de toutes tailles. Cela est particulièrement vrai dans un contexte marqué par la digitalisation et la concurrence. Sensibilisés à cette évolution, nombreux sont les acteurs qui se sont lancés dans le développement de solutions dédiées. Ces logiciels de gestion de projet, dont nous allons étudier les spécificités et les atouts dans ce document, se présentent sous deux principaux formats : les applications dites « lourdes » et le Saas (Software as a Service).

Ces deux types de formats, ayant chacun leurs avantages et leurs limites, sont le sujet principal de cette réflexion. En les découvrant et en comprenant leurs enjeux, nous espérons vous aider à mieux naviguer dans l’univers complexe des logiciels de gestion de projets. Alors, sans plus attendre, embarquez avec nous dans ce voyage à travers le monde fascinant de la gestion de projet.

Introduction

La gestion de projet s’apparente à une tâche complexe. Cela est particulièrement vrai dans un environnement connecté, numérique et dynamique. Entre les tâches simultanées à réaliser, les différentes ressources à gérer et les délais serrés à respecter, piloter un projet nécessite un mélange habile de compétences.

Heureusement, grâce aux avancées technologiques, les professionnels ont désormais à leur disposition des outils extrêmement puissants pour optimiser leurs processus et maintenir une vue globale de chaque projet.

Les équipes peuvent aujourd’hui collaborer en temps réel, prioriser les tâches, suivre les progrès, diviser les projets en sous-parties gérables et même anticiper les risques grâce à des solutions logicielles innovantes.

Ces solutions logicielles incluent aussi bien les applications lourdes de gestion de projet que les logiciels en mode SaaS (Software as a Service). Chacun de ces outils a ses avantages et son mode d’implémentation, mais tous partagent le même objectif : augmenter la productivité et faciliter la gestion de projet.

Pour illustrer cela, prenons l’exemple d’une entreprise de construction qui a réussi à réduire ses retards de projet de 32 % en adoptant un outil de planification de projet basé sur le web. Cela lui a permis de visualiser facilement le calendrier de chaque projet, d’automatiser le suivi des tâches et de gérer les ressources plus efficacement. Plus qu’un simple outil, cette solution est devenue une composante intégrale de leur workflow quotidien.

Maîtrise de l’organisation grâce aux logiciels de gestion de projet

Pour réaliser efficacement et mener à bien un projet, une planification rigoureuse s’impose, prenant en compte une multitude de facteurs. C’est là qu’interviennent les logiciels de gestion de projet en mode Saas. Ces outils technologiques avancés ont été conçus pour simplifier les tâches complexes liées à la gestion et au suivi des projets.

En général, un logiciel de gestion de projet propose un panel de fonctionnalités adaptées aux besoins spécifiques d’une équipe ou d’un chef de projet. Cela peut inclure la gestion des tâches, l’attribution des ressources, la gestion du temps, la planification stratégique ou la gestion des risques.

Scrum, Kanban et autres méthodes de travail

Un aspect remarquable de ces logiciels est leur capacité à intégrer des méthodes de travail agiles comme Scrum et Kanban. Cela peut se traduire par des calendriers de projet, des tableaux de bord ou même l’automatisation de certaines tâches du projet, pour améliorer la productivité et le flux de travail de l’équipe.

Quelques-uns des principaux logiciels de gestion de projet

Voici une liste non exhaustive de quelques logiciels de gestion de projet bien connus :

  • Microsoft Project.
  • Jira.
  • Trello.
  • Asana.
  • Monday.com.
  • Basecamp.
  • Wrike.
  • Zoho Projects.
  • Smartsheet.
  • ClickUp.
  • Teamwork.

Il est essentiel de remarquer que chaque logiciel possède son propre panel de fonctionnalités, avec des niveaux de facilité d’utilisation et de flexibilité variables. Il est donc crucial de choisir un outil en adéquation avec les objectifs et les besoins spécifiques du projet.

Un témoignage

Le rôle incontournable des logiciels de gestion de projet est parfaitement illustré par le retour d’expérience d’une grande entreprise technologique. En effectuant la transition d’un système de collaboration en ligne vers un logiciel de gestion de projet complet, elle a observé une augmentation de sa productivité et une réduction significative du temps alloué aux tâches administratives. Grâce à cela, elle a pu se consacrer davantage à la création de valeur et atteindre ses objectifs stratégiques de manière plus efficace.

Les applications lourdes

Les applications lourdes, aussi nommées applications de bureau, demeurent une préférence majeure au sein des logiciels de gestion de projet pour une grande équipe. Ancrés dans l’architecture système d’une machine spécifique, ces progiciels assurent une abondance de fonctionnalités et une personnalisation appréciée par les utilisateurs exigeants.

Terme dérivé de l’expression « lourd« , une application lourde est installée localement sur le système de l’utilisateur. Le coût initial peut paraître considérable, pourtant, il intègre généralement les frais associés à la licence, au support et à la maintenance. Pour une entreprise privilégiant la maîtrise locale, cette dépense est perçue comme un investissement plutôt qu’une charge.

Mais dans le cadre de la collaboration en ligne, ces applications lourdes affichent certaines limites. L’obligation d’une installation sur chaque dispositif peut perturber l’efficacité du travail et la productivité, en particulier comparée aux logiciels cloud. La mise à jour et le suivi de l’ensemble du projet peuvent également s’avérer plus laborieux, tandis que l’intégration avec d’autres outils de gestion de projet pourrait nécessiter des efforts additionnels.

Les adeptes de l’approche Agile, entre autres, pourraient s’orienter vers des alternatives centrées sur Scrum ou Kanban, comme Jira ou Trello. De même, les partisans de la méthodologie du tableau de bord pourraient opter pour des solutions, telles que Microsoft Project ou Zoho Projects.

Exemple d’application lourde

Prenez, par exemple, une entreprise de construction souhaitant rester indépendante d’une connexion internet pour la gestion de ses projets. Cette entreprise favorisera une application lourde installée sur les ordinateurs de chantier afin de contrôler les différentes phases de construction, l’attribution des ressources et la planification stratégique. Le logiciel offre des fonctionnalités comme la conception d’un calendrier de projet, la gestion des tâches et la gestion des risques. Ainsi, en dépit de l’absence de connexion internet, la gestion de projet demeure optimale sur le terrain.

Utilisation des applications lourdes

Il est important de souligner que le choix entre une application lourde et un logiciel cloud dépend principalement de l’entreprise, de ses restrictions et de ses exigences spécifiques. Une entreprise œuvrant dans un environnement fortement réglementé ou préoccupée par la confidentialité peut privilégier les applications lourdes pour garantir un meilleur contrôle des données et des fonctionnalités.

En dépit de la montée en puissance des solutions SaaS, les applications lourdes conservent une place prédominante dans l’univers de la gestion de projet. Elles continuent d’offrir robustesse et fiabilité pour une multitude de professionnels et de secteurs d’activité.

Le SaaS (Software as a Service)

Le SaaS, acronyme de « Software as a Service », est un modèle prépondérant dans le paysage actuel de l’informatique d’entreprise. On pourrait le traduire en français par « logiciel en tant que service« . Ce modèle, libéré des applications lourdes traditionnelles, propose une solution très modulable qui donne aux entreprises une flexibilité et une agilité sans précédent, facilitant ainsi la gestion et la planification de leurs projets de façon précise et efficace.

Une caractéristique clé du SaaS est qu’il est basé sur le cloud, ce qui signifie qu’il n’est pas nécessaire d’installer et de maintenir le logiciel sur des serveurs ou des ordinateurs individuels. Cela se traduit par d’importantes économies en termes de ressources IT, permettant aux entreprises de concentrer davantage leurs efforts sur leur cœur de métier.

Par ailleurs, les solutions SaaS proposent de nombreuses fonctionnalités, allant de la gestion des tâches et du temps, à l’automatisation des projets, en passant par des tableaux de bord conviviaux et intuitifs pour suivre les progrès, la productivité et la gestion des ressources. C’est un outil précieux pour la gestion de projet qui permet la collaboration en ligne entre les différentes parties prenantes, indépendamment de leur situation géographique.

Exemple d’utilisation du SaaS

Par exemple, Monday.com est un outil SaaS populaire pour la gestion de projet. Avec Monday.com, les utilisateurs peuvent créer leur flux de travail personnalisé, définir des sprints, attribuer des tâches et suivre l’ensemble du processus, depuis l’idéation jusqu’à la réalisation finale du projet. De plus, grâce à ses intégrations avec divers outils, il est possible de synchroniser le calendrier du projet, de partager des fichiers et même de planifier des réunions.

Les meilleures solutions SaaS

Voici quelques-unes des meilleures solutions SaaS :

  • Trello.
  • Asana.
  • Jira.
  • Basecamp.
  • Microsoft Project.
  • Zoho Projects.

Chacune de ces solutions offre ses propres fonctionnalités et avantages. Cependant, elles ont toutes un point commun : elles promettent une gestion de projet plus efficace et plus fluide.

Nous vous recommandons ces autres pages :

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *