Port de Marseille : à la découverte du data center d’Interxion

Marseille est aujourd’hui le 7e hub Internet mondial. C’est uniquement grâce à Interxion, ayant déployé plusieurs câbles sous-marins et data center dans le port de Marseille. Récemment rebaptisé Digital Realty, Interxion est l’expert européen de l’hébergement physique d’équipements et de machines informatique.

Marseille, la Ville Passerelle

Interxion est arrivé à Marseille en 2014. Désormais, ses data center de répartissent sur 4 bâtiments dont MRS1, MRS2, MRS3 et le nouveau MRS4. Marseille est carrément atypique : une seule entreprise possède toutes les infrastructures et c’est Interxion.

Dès lors, depuis Marseille, il est possible d’ouvrir des services dans 42 pays et toucher 4,5 milliards d’utilisateurs. C’est pour cette raison qu’on l’appelle la ville passerelle. Ce n’est pas un hasard si les GAFA, les solutions cloud et les plateformes de jeux choisissent d’implanter leurs équipements à Marseille. Avec ses 38 térabits de données échangées par seconde, Marseille devient en 2022 le 7ème hub Internet et informatique mondial, selon Telegeography.

Un passage chez MRS2 : un data center d’Interxion à Marseille

Une visite a été réalisée chez MRS2, un des data center d’Interxion à Marseille. Dedans, il existe 7 niveaux de sécurité pour accéder à un serveur. Tout est apparemment fait pour optimiser la sécurité et la continuité des activités : barrières, badges, empreintes digitales, serrures unidirectionnelles. Dans une salle de serveurs, les clients ont le choix sur leur chambre : soit une privée, soit une demi. D’autres choisissent aussi des cages fermées. A l’intérieur de la salle se trouvent des armoires d’alimentation et de climatisation. Un faux plancher de 80 cm permet le passage de la haute tension et de l’air froid. Quant à l’internet fibre, il passe par le haut.

Un autre espace du data center d’Interxion à Marseille est le couloir froid, dont chaque salle en contient quatre. C’est l’emplacement des racks, des armoires de rangement des serveurs de clients. Cela dit, Interxion ne loue aucun autre matériel en dehors des racks ou demi-racks. Dès lors, différents capteurs surveillent en permanence la pièce : pour l’hydrométrie, l’humidité et la température. Ils se chargent aussi d’envoyer les données à un système de gestion du bâtiment.

River Cooling : une spécificité marseillaise

Si en général, les data center d’Interxion utilisent la technique du free cooling pour le refroidissement, celui de Marseille développe une toute nouvelle technique appelée River cooling. Elle se base sur la récupération d’eau naturellement froide d’une ancienne gakerie creusée à la fin du XIX ème siècle.

Interxion à Marseille : tout comme au marché

Dans le data center d’Interxion à Marseille se trouve une salle appelée « Meet Me Room ». Entièrement gérée par des techniciens d’Interxion, elle permet aux clients de se rencontrer virtuellement. Ces derniers peuvent demander une interconnexion fibre à fibre avec un autre client et accéder aux services cloud et plateformes directement depuis le data center. Non seulement cela économise de précieuses millisecondes de latence, mais améliore aussi les performances utilisateurs.  Nommée cross-connect, cette offre est un gros marché pour le groupe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest