cadavre alien mexique

Le Mexique révèle ses cadavres d’extraterrestres à la télévision

Lors d’une audition devant le Congrès retransmise en direct, les Mexicains ont pu découvrir pour la première fois des cadavres non-humains. D’après l’expert auditionné, Jaime Maussan, il s’agit bel et bien de corps d’extraterrestres…

En juin 2023, David Grusch témoignait devant le Congrès américain et affirmait avoir été mis au courant de l’existence d’OVNIs et de « restes biologiques non humains » dissimulés par le gouvernement américain.

Depuis l’audition de ce lanceur d’alerte, les langues se délient et le voile de secret qui drape l’existence d’extraterrestres semble enfin se dissiper.

Peu après ces révélations, le Pentagone a mis en ligne un site web dénommé AARO répertoriant tous les documents et images déclassifiés au sujet des aliens.

Début septembre 2023, une scientifique de la NASA a même avoué que des conférences sont organisées secrètement pour préparer la réaction en cas de découverte d’extraterrestres par le télescope James Webb.

Toutefois, les États-Unis sont loin d’être les seuls à cacher des informations sur les êtres venus d’ailleurs. Lors d’un événement organisé à Mexico le 12 septembre 2023, des cadavres « non-humains » ont été présentés au Congrès mexicain pour la première fois.

Deux corps d’aliens dévoilés devant le congrès

Selon de multiples médias mexicains, deux corps d’extraterrestres auraient ainsi été dévoilés au cours d’une audition publique. Auparavant, des vidéos montrant « des OVNIs et des phénomènes anormaux non identifiés » ont également été diffusées.

Le journaliste et ovnilogue Jaime Maussan a juré que les spécimens momifiés révélés au Congrès ne font pas partie de « notre évolution terrestre ».

Cependant, il ne s’agit pas de cadavres découverts directement sur le site de crash d’un OVNI. Ces corps ont été trouvés dans des mines de diatomées (algues) dans la région de Cusco au Pérou, et fossilisés par la suite. Ils seraient âgés de plus de 1000 ans

Plus d’un tiers d’ADN totalement inconnu

Toujours d’après Maussan, ces spécimens ont été étudiés par des scientifiques de l’Université Autonome Nationale du Mexique (UNAM) qui ont utilisé la datation au radiocarbone pour analyser l’ADN.

En le comparant avec d’autres échantillons, les chercheurs se sont aperçus que près de 30% de leur ADN demeure « inconnu » à ce jour.

De plus, des radiographies ont aussi été présentées et le spécialiste a juré que l’un des corps comportait des œufs à l’intérieur. Les deux carcasses avaient aussi des implants composés de métaux très rares comme l’Osmium.

Ces révélations sont à prendre avec des pincettes, car Maussan a été associé en 2017 à des découvertes d’aliens qui ont par la suite été démenties. Cependant, force est d’admettre que les photos de ces cadavres d’extraterrestres sont très troublantes de réalisme

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

1 commentaires

1 commentaire

  1. Nan mais sérieux, vous ne lisez pas les commentaires des tweets que vous incorporez ? C’est un gros fake ce truc, les « corps » sont des assemblages…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *