Micron Chine

Cybersécurité : pourquoi la Chine accuse l’Américain Micron ?

L’histoire de la cybersécurité est jalonnée de scandales, dont l’affaire Micron, accusée par la Chine d’espionnage économique. Le pays impose un examen des produits vendus par Micron pour prévenir les risques de cybersécurité.

Cette accusation survient dans un contexte de tensions économiques entre les deux pays, qui ont également des différends politiques et géopolitiques. Le secteur de la technologie est particulièrement sensible sur l’économie d’un pays. Pourtant, les entreprises développent souvent des innovations qui peuvent valoir des millions, voire des milliards de dollars.

Chine enquête sur la cybersécurité de Micron Technology

Suite aux restrictions adoptées par les Américains en Asie et en Europe, la Chine a décidé de mener une enquête sur la sécurité informatique de l’entreprise américaine Micron Technology. Ce dernier est l’un des principaux fabricants de puces mémoire. La Cyber Administration of China (CAC) a annoncé qu’elle allait examiner les produits commercialisés par Micron sur le marché chinois. Pour le pays, cela permet de garantir la protection des chaînes de production pour les infrastructures d’information clés. 

Par ailleurs, la décision de la Chine survient au moment où le Japon, allié des États-Unis, a mis en place des restrictions sur les exportations d’équipements pour la fabrication de processeur vers le pays. Cette situation témoigne de l’escalade des tensions commerciales et géopolitiques entre les grandes puissances mondiales. Cela pourrait avoir des conséquences importantes sur le marché du cloud et des technologies liés à l’utilisation des puces mémoires.

Chute de l’action Micron sur fond de cybersécurité en Chine

Le cours de l’action de l’entreprise Micron a enregistré une baisse de 4,4 % à Wall Street la semaine dernière. Cela représente la plus forte diminution depuis plus de trois mois. La chute est liée à l’inquiétude d’une restriction de la participation de la société sur le marché chinois. Il est à noter que Micron tire plus de 10 % de ses revenus de ses activités en Chine.

C’est une information qui avait déjà été mentionnée dans une déclaration antérieure comme un risque potentiel. En effet, les récentes restrictions imposées sur les exportations de biens numériques ont suscité de vives critiques de la part de la Chine. Ce dernier s’oppose fermement à ces mesures. 

Bien que Pékin cherche à encourager les investissements étrangers, les entreprises étrangères subissent une pression croissante pour se conformer aux règles du pays. La fermeture du bureau de Mintz Group à Pékin a prouvé cela. 

Comment l’entreprise américaine façonne l’industrie des données en constante évolution

Micron Technology, Inc. est une entreprise spécialisée dans la fabrication de mémoire et de stockage de données. Fondée en 1978, la société à son siège social à Boise, Idaho, et possède des sites de fabrication et de développement dans plusieurs pays. Cette entreprise est présente aux États-Unis, en Chine, en Malaisie et au Japon. Micron produit des mémoires DRAM et NAND, des modules de mémoire, des disques SSD. Il produit également des cartes mémoire pour les consommateurs, les entreprises et les centres de données. 

L’entreprise est un important fournisseur de mémoire pour les fabricants d’ordinateurs, de smartphones et d’autres appareils électroniques. Micron s’engage dans le développement de technologies de pointe, y compris la mémoire 3D NAND et la mémoire DRAM GDDR6X. Tout ça, pour répondre aux besoins en constante évolution de l’industrie des technologies de l’information.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *