Artemis III

L’Homme ne va pas remarcher de sitôt sur la Lune : voici pourquoi

La NASA envisage de suivre les pas de Neil Armstrong et des autres astronautes qui ont foulé le sol lunaire. Ce projet spatial est prévu en 2025 avec la mission Artemis III. Mais à cause de plusieurs problèmes, l’Homme ne va pas remarcher sur la Lune comme convenu.

Après les prouesses de Neil Armstrong, d’Eugene Cernant, d’Harrison Schmitt, et des autres astronautes, l’Homme va tenter de remarcher sur la Lune. La mission Artemis III va emmener un équipage d’homme et de femme sur notre satellite. Ces astronautes devront décoller en décembre 2025. Pourtant, la NASA devrait retarder ce départ. L’expédition sera reportée en 2027, voire en 2028.

La NASA n’est plus seule à bord

La mission Artemis III est très différente du légendaire Apollo 11. En effet, la NASA a été contrainte de déléguer plusieurs tâches pour réussir le décollage en 2025. SpaceX conçoit le vaisseau lunaire, et Axiom space s’occupera des combinaisons spatiales. Cependant, cette stratégie n’a pas fonctionné selon les attentes de l’entreprise américaine.

Plusieurs travaux sont encore en cours d’étude, ou en cours d’expérimentation. Cette situation explique alors le retard considérable d’Artemis III. Selon le rapport du GAO (Gouvernment Accountability Office), il faudra attendre l’année 2027 pour assister à la prochaine visite de l’Homme sur la Lune.

« La NASA et ses sous-traitants ont fait des progrès, notamment en franchissant plusieurs étapes importantes. Mais ils sont encore confrontés à de nombreux défis » extraits du rapport du GAO.

Même avec toutes ces difficultés, Artemis III marquera l’histoire. Cette mission spatiale adopte les valeurs actuelles. Les femmes seront mises en avant, car elles feront partie de l’équipage. Comme quoi, la NASA s’engage aussi pour l’égalité du genre.

SpaceX rencontre plusieurs difficultés dans ses tâches

Pour alléger ses tâches, la NASA a collaboré avec d’autres spécialistes du secteur. SpaceX a été appelé pour développer le vaisseau Starship. Ce dernier doit transporter les astronautes sur l’orbite lunaire. Cette entreprise prend aussi en charge la conception de l’alunisseur.

Toutefois, SpaceX avait du retard dans ces projets. En effet, l’entreprise d’Elon Musk doit encore perfectionner son vaisseau après un échec des tests. À noter qu’un prototype a explosé en plein vol, il y a quelques mois. Quelques études spécifiques prendront alors 6 à 13 mois, d’où le retard conséquent de SpaceX. De plus, l’entreprise doit encore faire plusieurs vols avant de se lancer sur la Lune.

Par ailleurs, SpaceX doit concevoir plusieurs « réservoirs spatiaux ». Ces équipements doivent ravitailler le vaisseau une fois qu’il sera sur l’orbite terrestre. Et cette approche innovante nécessite aussi plusieurs tests précis.

Par contre, Axiom Space fait des progrès

En comparaison avec SpaceX, Axiom Space a fourni de bons résultats. L’entreprise a réussi à concevoir des combinaisons fiables pour les astronautes d’Artemis III. Cependant, Axiom Space doit améliorer ses modèles. Des ingénieurs doivent alors installer des bouteilles d’oxygène d’urgence pour prévenir les accidents. À noter que cet équipement est nécessaire durant les sorties extravéhiculaires.

Comme toujours, l’entreprise doit effectuer plusieurs tests. Cette tendance va creuser encore le retard de la mission Artemis III.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

6 commentaires

6 Commentaires

  1. « remarcher sur la lune » ?? « La NASA envisage de suivre les pas de Neil Armstrong »… ? On y est allé 6 fois et 12 hommes on marché sur la lune. La mission Apollo 11 est certes légendaire parceque c’est la première qui est permis de s’y poser mais la mission Apollo 17 a été celle qui a maintenue le plus longtemps des hommes à la surface lunaire. Eugene Cernant et Harrison Schmitt y on fait 3 EVA pour plus de 22h. Cernan étant le dernier à avoir retiré ses pied du satellite la NASA devrait plutôt suivre ses traces à lui.

  2. Pas marre de raconter cette fable sur les Américains sur la Lune en 1969 ! Regardez le documentaire : American Moon.

  3. Il y a quelque chose qui ne va pas : on y est allé, oui ou non ? Si c’est oui, alors on doit pouvoir y retourner ! Sauf si on a tout oublié des missions passées … C’est hallucinant de voir tous les détours que nous prenons pour effectuer quelque chose qu’on a paraît-il fait dix fois ! Je me perds en conjectures.

  4. Un peu de courage la Nasa, donnez donc vos plans de fusées à Elon, renvoyez les combinaisons chez le costumier et qu’on en parle plus… la technologie des années 60, il n’y a que ça de vrai !

  5. Bonjour, nous avons récemment publié un article sur ce même sujet. Selon l’IA de Google, les photos du premier pas sur la lune sont falsifiées. N’hésitez pas à le consulter !

  6. C’est vraiment bizarre qu’on puisse marcher sur un sol dont d’autres étoiles sont visibles à travers lui le jour et à l’œil nu depuis notre planète.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *