Musk accuse OpenAI d'avoir dévié de sa visions

Elon Musk soutient-il vraiment le profit ? La vérité choquante derrière ses e-mails

Il y a près d'une semaine, est entré dans une bataille juridique contre . Selon lui, l'entreprise derrière ChatGPT aurait tiré profit alors qu'ils avaient un accord sur une mission initiale à but non lucratif.

Pour se défendre, OpenAI a publié des courriels d'Elon Musk datant des débuts de la société. Dans ces messages, Musk semblait reconnaître la nécessité pour OpenAI de gagner beaucoup d'argent. Le but était d'ailleurs de financer les énormes ressources informatiques requises pour ses ambitieux projets d'IA. Les courriels suggèrent que Musk était au courant du modèle économique dès le départ. OpenAI utilise ces preuves pour contrer les accusations de Musk.

Guerre froide et retournement de la situation

Dans un mail datant du 22 novembre 2015, Elon Musk encourage OpenAI à lever plus d'un milliard de dollars. Selon lui, cela éviterait à l'entreprise d'avoir l'air désespérée. Musk proposait de couvrir les fonds manquants après une levée massive.

Cependant, Musk n'a finalement investi que 45 millions chez OpenAI, affirme la société dans un récent billet de blog. D'autres donateurs auraient rapporté 90 millions, mais les avocats de Musk refusent de commenter. En février 2018, Musk propose à la direction qu'OpenAI soit racheté par Tesla, mais OpenAI a décliné. Quelques mois plus tard, Musk quitte OpenAI.

En décembre 2018, Musk prévenait OpenAI qu'un changement radical était nécessaire en termes d'exécution et de ressources pour rester pertinent. « Cela nécessite des milliards par an immédiatement, sinon oubliez », a-t-il déclaré.

La direction d'OpenAI était d'accord. En 2019, elle crée OpenAI LP, une entité à but lucratif au sein de la structure principale. Cette filiale a très vite atteint une valorisation de 90 milliards de dollars, grâce notamment à un partenariat de 13 milliards avec .

Pourtant, la semaine dernière, Musk a porté plainte contre OpenAI. Il accuse la société et son alliance avec Microsoft d'avoir violé la charte fondatrice à but non lucratif, ce qui représenterait une rupture de contrat. Musk réclame cependant des dédommagements et un procès devant jury.

Par contre, les mails dévoilés par OpenAI montrent que Musk était au courant très tôt des besoins financiers colossaux de l'entreprise pour développer l'IA. Cela pourrait contredire ses poursuites actuelles.

Attristé, OpenAI rejette les accusations de Musk

OpenAI a été créé pour étudier les risques liés à l'intelligence artificielle générale (AGI). Un conseil de surveillance examinait tous les produits avant leur sortie, et les codes sources étaient rendus publics.

Dans son dernier billet de blog, OpenAI affirme ne pas avoir trahi sa mission initiale, contrairement aux allégations du patron de . L'entreprise dit rendre sa technologie largement accessible pour améliorer la vie des gens, tout en veillant à la sécurité.

« Nous sommes attristés d'en arriver là avec quelqu'un que nous admirions, qui nous a inspirés puis dit que nous échouerons, avant de nous concurrencer et de nous poursuivre alors que nous progressons vers nos objectifs sans lui », a regretté OpenAI.

L'entreprise rejette donc les accusations de Musk. Elle assure continuer sur la voie tracée initialement, malgré l'évolution vers un modèle lucratif. 

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *