google quantique

Quantique : ce calcul prend un demi-siècle, Google le résout en un instant

Google a récemment révélé un ordinateur quantique fascinant, accomplissant en quelques secondes une tâche de 47 ans pour les superordinateurs actuels.

L’ordinateur quantique est une avancée fascinante dans la technologie. Google a récemment dévoilé un ordinateur quantique capable d’accomplir en quelques secondes une tâche qui prendrait 47 ans aux superordinateurs actuels. Ce progrès soulève des questions sur les applications et les implications de l’informatique quantique.

Les capacités révolutionnaires de l’ordinateur quantique de Google

L’ordinateur quantique de Google est étonnant. Il utilise des qubits, qui diffèrent des bits traditionnels. Les bits classiques sont soit 0 soit 1, tandis que les qubits peuvent être les deux à la fois grâce à la superposition quantique. Par conséquent, les qubits traitent plus d’informations simultanément.

Outre, Google a augmenté le nombre de qubits de 53 à 70 dans son nouveau processeur Sycamore. Cela rend Sycamore incroyablement puissant, environ 241 millions de fois plus robuste que son prédécesseur.

Ensuite, les qubits peuvent s’entrelacer. Cela signifie que si un qubit change d’état, un autre lié le fait instantanément, quelle que soit la distance. Cette capacité rend l’informatique quantique extrêmement efficace pour les calculs complexes. Par exemple, le supercalculateur Frontier aurait besoin de 47,2 ans pour effectuer une tâche que l’ordinateur quantique de Google peut faire en un instant. Ce développement est révolutionnaire et modifie notre perspective sur la puissance de calcul.

Les défis et applications de ce technologie

Malgré sa puissance, l’informatique quantique présente des défis. Les états quantiques sont fragiles et difficiles à maintenir. Ils sont sensibles aux interférences, ce qui peut entraîner des erreurs de calcul. D’ailleurs, la correction de ces erreurs est compliquée et demeure un domaine de recherche actif.

Pourtant, l’informatique quantique offre de vastes possibilités, notamment celle proposée par Google. En cryptographie, par exemple, elle peut menacer les systèmes de chiffrement actuels. Mais, elle ouvre également la voie à de nouvelles méthodes de chiffrement plus sécurisées.

https://twitter.com/pierrecappelli/status/1676817915067215872?s=20

En médecine, l’informatique quantique est prometteuse pour modéliser des structures moléculaires complexes. Cela peut accélérer la découverte de médicaments et ouvrir de nouveaux horizons dans la recherche médicale. Ce technologie est à la fois une avancée majeure et un défi. L’ordinateur quantique de Google a franchi un pas géant avec son nouveau processeur. Cela transforme notre compréhension de la puissance de calcul et ouvre des possibilités incroyables dans divers domaines. Toutefois, les défis inhérents à cette technologie doivent être surmontés pour réaliser pleinement son potentiel.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

2 commentaires

2 Commentaires

  1. Est ce un calcul utile , sinon a quoi ca sert

  2. C’est toujours le même blabla de journalistes ignorant tout de ce qu’est un ordinateur quel qu’il soit. Ils baragouines des histoires de bits et de Qbits sans rien y comprendre et expriment leur ignorance sur les conclusions qu’ils croient pouvoir en tirer et les concepteurs de ces systèmes seulement incapables de faire une addition les laissent faire le maître d’école en riant dans leur dos…. Car faire le buzz est toujours bon pour attirer les subventions de recherche pour les uns et la publicité pour les autres… C’est consternant.
    Serge Rochain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *