robot figure apprentissage

C’est une révolution digne de ChatGPT : ce robot apprend votre travail en regardant

Le robot humanoïde Figure peut désormais apprendre à effectuer n’importe quelle tâche manuelle en observant simplement un travailleur humain à l’œuvre. Autant dire que de nombreux métiers risquent de disparaître… mais c’est également une très bonne nouvelle !

Un « moment ChatGPT » pour la robotique humanoïde ? C’est ce qu’a promis Brett Adcock, CEO de Figure, au cours du week-end du 6 janvier 2024.

Une façon d’annoncer une innovation digne du chatbot d’OpenAI qui a fait l’effet d’une secousse sismique sur le monde au cours de l’année dernière… alors, de quoi s’agit-il ?

Nous avons enfin la réponse. Le robot fabriqué par l’entreprise californienne est désormais capable d’observer des humains accomplir des tâches, de comprendre comment faire, puis de commencer directement à les effectuer de manière entièrement autonome.

Apprendre en regardant : une capacité essentielle pour les robots humanoïdes

C’est un cap majeur qui vient d’être franchi dans le domaine des robots humanoïdes, car ces machines conçues pour être généralistes devront être capables de faire toutes sortes de travaux.

Afin d’être utiles, ils devront pouvoir comprendre tous les outils, appareils, objets, techniques et objectifs que les humains utilisent pour parvenir à leurs fins. De plus, ils auront besoin d’être flexibles et adaptables à notre immense variété d’environnements de travail.

De toute évidence, s’il est nécessaire qu’une équipe de programmeurs apprenne aux robots à exercer chaque métier un par un, cette technologie sera totalement inutile.

Il est indispensable que les humanoïdes puissent apprendre en observant. Ils auront besoin d’une IA multimodale capable de regarder et d’interpréter des vidéos, puis de contrôler un corps robotique pour répliquer ce qu’ils voient.

Voilà plusieurs années que de nombreux chercheurs tentent de créer une telle IA, à l’instar des chercheurs de Google Deepmind qui ont récemment dévoilé un système capable d’apprendre en imitant.

De même, en septembre 2023, Toyota a dévoilé son « large behavior model » (large modèle de comportement) : l’équivalent d’un large modèle de langage (LLM) comme GPT, mais pour l’action.

Toutefois, le géant japonais de l’automobile s’était contenté d’appliquer cette innovation sur des bras robotiques dans un centre de recherche. Or, les entreprises telles que Figure, Tesla et son Optimus, ou encore Agility et son Apptronik prisé par la NASA, ont des ambitions bien plus vastes.

Figure vient d’ouvrir la boîte de Pandore de la robotique

Comme vous pouvez le découvrir dans notre dossier consacré à la révolution de la robotique humanoïde, ces entreprises et bien d’autres ont toutes pour objectif de créer des machines bipèdes totalement autonomes et capables d’accomplir n’importe quelle tâche manuelle à la place des humains.

De plus, il ne s’agit pas seulement de projets de recherche. Leur objectif est de commencer à commercialiser de tels robots dans les mois à venir. Fin 2023, après seulement 12 mois de développement, Figure avait d’ailleurs déjà appris à son humanoïde à marcher et a commencé à le déployer en interne.

C’est la raison pour laquelle cette nouvelle annonce de la firme représente un moment charnière pour toute l’industrie, et par extension, pour l’humanité.

Certes, la démonstration en elle-même ne risque pas de vous faire tomber de votre chaise. On y voit simplement le robot Figure utilisant une machine à café Keurig, avec une tasse déjà dedans.

En réponse à une simple commande orale, il ouvre le capot, place une capsule à café dedans, referme l’appareil et presse le bouton. Il laisse ensuite la personne qui lui a demandé prendre la tasse elle-même.

La machine à café et l’humain sont donc encore indispensables dans le processus, mais là n’est pas l’important. Ce qu’il faut retenir, c’est que ce robot n’a eu besoin que de 10 heures pour analyser une vidéo et apprendre à effectuer cette tâche par lui-même.

Les robots Figure 01 peuvent se partager leurs apprentissages

Il a ajouté cette action à sa bibliothèque interne, ce qui lui permet de la transférer à tout autre robot Figure pour lui partager cet apprentissage via le « swarm learning » (apprentissage d’essaim)…

Comprenez-vous ce que cela signifie ? À partir de maintenant, chaque fois qu’un robot Figure apprendra une nouvelle tâche, tous les autres robots Figure l’apprendront simultanément.

En quelques années, quelques mois, ces machines vont pouvoir apprendre à effectuer plus d’actions et de travaux manuels que la majorité des êtres humains, y compris les plus débrouillards d’entre nous.

Très bientôt, le robot pourra lui-même récupérer la tasse dans la cuisine, vérifier que la machine est bien branchée et suffisamment remplie en eau, préparer le café et vous l’apporter à votre bureau (sans le renverser sur vous pour vous ébouillanter, grâce à la Constitution Robot que Google vient de créer).

Cette tâche complexe requiert à la fois des capacités d’action et une IA de type Large Modèle de Langage pour la décomposer en étapes simples. Et ce n’est pourtant qu’un début.

C’est bel et bien une avancée cruciale, et les choses vont aller très vite à partir de maintenant. D’autres entreprises vont bientôt développer des technologies similaires, et les robots seront bientôt omniprésents dans nos entreprises et dans la vie de tous les jours

Cette innovation va totalement transformer notre planète, et faire passer ChatGPT pour un gadget rigolo. Au bout du chemin, c’est tout simplement la fin du travail humain qui se profile. Êtes-vous prêts ?

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

1 commentaires

1 commentaire

  1. Christophe-Olivier Guglielmi

    Euh… vous plaisantez ou quoi?
    C’est exactement ce que Optimus, le robot de Tesla, a déjà démontré et avant lui, le FSD. Les voitures Tesla sont des ‘robots’ avec un cerveau (CPU GPU + moteur d’ia) et des yeux (caméras). Et bientôt le Dojo…
    L’IA dans le monde réel à grande échelle existe déjà depuis quelque temps…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *