tesla optimus gen 2

Vidéo : Tesla dévoile la GEN 2 du robot Optimus, il peut maintenant faire des squats !

Tesla vient de dévoiler pour la première fois un prototype de seconde génération de son robot humanoïde Optimus ! Plus rapide, plus légère et dotée de nouvelles mains, cette seconde génération est largement plus crédible et nous offre un aperçu du monde de demain où les machines bipèdes dotées d’IA côtoieront les humains…

Souvenez-vous. En 2021, Elon Musk dévoilait pour la première fois le Tesla Optimus : un robot humanoïde présenté comme une future révolution, pensé pour épauler l’humain dans toutes les tâches manuelles les plus fastidieuses.

Aux dires du célèbre businessman américain, connu pour ses extravagances, cette machine bipède dotée d’IA sera bientôt plus répandue et abordable qu’une voiture, et s’invitera dans tous les foyers au point de surpasser l’humain numériquement…

À l’époque, toutefois, de nombreuses personnes n’ont pas pris cette annonce au sérieux. Pour cause : lors de la présentation initiale, le robot danseur présenté sur scène n’était qu’un humain dans un déguisement.

Un robot humanoïde de plus en plus performant

Ce n’est qu’en 2022, lors de la conférence AI Day, qu’un vrai prototype a enfin été présenté. Néanmoins, il était à peine capable de tenir debout et de se déplacer à la vitesse d’une mamie derrière son déambulateur.

Inutile de dire que le public n’a pas été époustouflé, que ce soit à la conférence ou sur internet. Difficile d’imaginer qu’un robot si peu habile puisse avoir une quelconque utilité sur un chantier ou dans une usine.

Cependant, Elon Musk a une vision à long terme. Depuis le départ, il est convaincu que l’IA de conduite autonome des voitures Tesla peut être exploitée pour entraîner cet automate jusqu’à ce qu’il soit tout aussi polyvalent qu’un humain.

Selon lui, les voitures autonomes sont d’ailleurs déjà des robots sur roues. La seule vraie différence des humanoïdes est leur forme.

Optimus, chef de file de la révolution des robots humanoïdes

Début 2023, lors d’un événement dédié aux actionnaires, le projet Optimus a d’ailleurs gagné en crédibilité suite à la présentation d’une nouvelle version. Plusieurs prototypes plus avancés ont été dévoilés, avec cette fois la capacité d’accomplir des tâches utiles.

Puis, en septembre 2023, la firme américaine a révélé que son robot est maintenant entraîné avec des réseaux de neurones de bout en bout et peut effectuer de nouvelles actions comme trier des objets de façon autonome.

En parallèle, tout un écosystème d’entreprises dédiées à la robotique humanoïde a vu le jour. La firme californienne Figure s’apprête à commercialiser son premier robot 01, le Texan Apptronik va lancer son Apollo fin 2024, et Agility Robotics a ouvert la première usine de robots RoboFab à Salem dans l’Oregon.

De même, la Chine investit massivement dans ce secteur. L’entreprise Fourier Intelligence a déjà commencé la production de masse de son GR-1, et Unitree a dévoilé début décembre 2023 le robot humanoïde « le plus puissant du monde ».

Une seconde génération 30% plus rapide, avec de nouvelles mains

https:/https://x.com/Tesla_Optimus/status/1734756150137225501?s=20/x.com/Tesla_Optimus/status/1734756150137225501?s=20

À présent, ce 14 décembre 2023, Tesla a tenu à rappeler son statut de précurseur en dévoilant Optimus Gen 2 : un prototype de seconde génération pour son robot humanoïde.

Cette fois, ni déguisement ni subterfuge. Cette nouvelle version est équipée d’actionneurs et de capteurs entièrement conçus par Tesla. De manière générale, elle semble beaucoup plus peaufinée.

Selon la firme, le bipède peut maintenant marcher à une vitesse accrue de 30%. Il n’est clairement pas près de battre le record du monde de sprint d’Usain Bolt, mais on constate que les progrès sont indéniables.

Son poids a également été réduit de 10%, tandis que l’équilibre a été renforcé. Dans la nouvelle vidéo de démonstration, on peut voir Optimus effectuer des squats tel une habituée des salles de sport.

Le cou a maintenant deux degrés de liberté (2 DoF), une géométrie de pieds semblable à celle des humains, ou encore des orteils articulés.

Par ailleurs, cette deuxième itération d’Optimus est dotée de nouvelles mains largement améliorées. C’est une avancée importante, car les mains sont l’une des parties les plus difficiles à créer.

Elles doivent être suffisamment fortes pour porter de lourdes charges, mais également assez précises pour manipuler des objets fragiles avec délicatesse.

Cette dernière version en date est capable de saisir des œufs sans les casser. Les nouvelles mains ont 11 degrés de liberté, et un sens du toucher sur chaque doigt.

Désormais, Tesla annonce son intention de commencer très bientôt à utiliser Optimus dans ses propres usines de véhicules. Dès que le robot aura prouvé son utilité, elle commencera à le commercialiser.

Bientôt 20 milliards de robots dans nos rues ?

Tout dépend désormais en grande partie de l’intelligence artificielle commune à cette machine et aux véhicules Tesla. À l’heure actuelle, le Full Self-Driving (FSD) est encore en version beta.

À mesure que cette IA se perfectionnera, Optimus pourra apprendre de plus en plus rapidement, et devenir à la fois plus intelligent et plus agile.

Rappelons qu’Elon Musk estime que ce projet est largement sous-estimé. Très confiant, il est convaincu que cet humanoïde représentera bientôt la majorité des revenus engrangés par Tesla.

À ses yeux, la demande pourrait atteindre 10 à 20 milliards d’unités. Il y aurait donc deux fois plus de robots Optimus que d’êtres humains sur la Terre ! La question est : est-ce réellement une bonne chose pour l’humanité ?

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *