tesla optimus deception

Tesla Optimus : le « soulèvement des machines » n’est pas pour tout de suite

Après plus d’un an d’attente, Tesla a enfin présenté un prototype de son robot humanoïde Optimus. Malheureusement, les experts ont été déçus par cette machine bien moins avancée qu’Elon Musk le laissait entendre… rassurez-vous : le soulèvement des machines n’est pas pour tout de suite.

Dans le cadre de sa conférence AI Days du vendredi 30 septembre 2022, Tesla a enfin présenté un prototype de son robot humanoïde Optimus annoncé l’an dernier.

Malheureusement, et malgré les acclamations d’un public majoritairement composé d’employés Tesla, la machine bipède n’a pas réussi à impressionner les experts.

Le robot bipède a salué de la main et bougé ses hanches tant bien que mal au rythme de la musique, avec l’agilité d’un vieillard à la recherche de son déambulateur.

Autant dire qu’il faudra patienter encore un peu pour que les robots nous offrent le « futur d’abondance » promis par Elon Musk. Le point positif est que les machines ne risquent pas de se soulever contre l’humain d’ici demain. Et pour cause, pour l’instant, Optimus a encore besoin d’être soulevé PAR des humains pour monter sur la scène…

Un second prototype composé de pièces automobiles Tesla, présenté comme plus avancé, a en effet dû être porté par une équipe d’ingénieurs, car « il n’est pas encore prêt à marcher, mais pourra marcher dans quelques semaines »…

Plusieurs ingénieurs en robotique, experts en IA et autres passionnés de technologie ont été déçus par les capacités limitées de ce robot présenté en streaming live.

Selon le CEO Elon Musk, « le robot peut en réalité faire beaucoup plus que ce qu’on vient de vous montrer, mais on ne voulait pas qu’il tombe la tête la première ». Une manière peu convaincante de justifier le modeste spectacle offert à l’audience.

Dans une vidéo présentée en parallèle, on peut tout de même voir le prototype d’Optimus soulever une boîte et arroser des plantes. Pas de quoi provoquer la stupéfaction générale…

tesla arrosage optimus

Un robot similaire au Xiaomi CyberOne

Auparavant, le milliardaire a souvent critiqué les démonstrations de robots d’autres entreprises. Selon lui, il « manque un cerveau » à ces machines pour avoir la capacité de naviguer de manière autonome. On pouvait donc s’attendre à ce qu’Optimus soit beaucoup plus avancé.

Cette machine repose sur la même intelligence artificielle que les voitures autonomes de Tesla, entraînées sur des milliers d’images et dotées de caméras et de capteurs pour percevoir son environnement.

Pourtant, au cours de cet événement, l’humanoïde ne s’est pas vraiment démarqué de la concurrence. Il reste comparable avec le CyberOne du Chinois Xiaomi dévoilé le mois dernier.

En comparaison avec les robots de Boston Dynamics, capables d’effectuer des flips arrières et des chorégraphies extrêmement sophistiquées, Optimus semble même avoir un train de retard

Les experts IA ridiculisent Tesla

Cette démonstration n’a pas impressionné grand monde hormis les employés de Tesla. Le chercheur en IA Filip Piekniewksi estime qu’Optimus est tout bonnement ridicule et embarrassant et le qualifie d’« arnaque complète et totale ». Selon lui, un test de chute serait bon et nécessaire pour ce robot parce qu’il tombera probablement beaucoup.

De même, l’experte en robotique Cynthia Yeung souligne le fait que cet automate n’a rien de révolutionnaire. Elle appelle Elon Musk à recruter de meilleurs spécialistes…

En outre, certains critiquent aussi Tesla pour avoir choisi le format humanoïde pour son robot. Selon Tom Ryden, directeur exécutif de l’incubateur de startups Mass Robotics, « quand vous essayez de développer un robot à la fois utile et abordable, la taille et la forme humanoïdes ne sont pas nécessairement la meilleure voie ».

Lancement dans 3 à 5 ans pour moins de 20 000 dollars

tesla optimus evolution

Au cours de la présentation, Elon Musk a affirmé que ce robot coûterait « probablement moins de 20 000 dollars » et qu’il est conçu pour être produit « des millions de fois ». Une fois encore, le chef d’entreprise promet que ces machines pourront bientôt tondre nos pelouses, préparer nos repas et veiller sur nos aïeux.

Il explique que « notre but est de fabriquer un robot humanoïde utile aussi vite que possible ». Il est toutefois conscience qu’il y a « encore beaucoup de travail ». Selon lui, il faudra encore patienter trois à cinq ans pour qu’Optimus soit prêt…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest