robot liquide

Vidéo : ce robot humanoïde se liquéfie pour s’évader de prison

Des chercheurs à l’université de Hong Kong ont récemment mis au point une technologie innovante qui permet à un robot d’alterner entre des états liquide et solide. Ce projet prometteur pourrait ouvrir la voie à des applications pratiques variées, notamment en matière de fabrication industrielle et même dans le domaine biomédical.

Un robot capable de passer de l’état liquide à l’état solide constitue une percée dans le domaine de la robotique. Cela peut paraître sortir tout droit d’un film de science-fiction. C’est un avantage qui n’a jamais été exploité en robotique auparavant.

Robot liquide : comment ça marche en réalité ?

Pour concevoir ce robot, les chercheurs ont passé en revue les matières capables de changer d’état sur un faible changement de température. Leur sélection s’est portée sur le gallium qui est métal mou dans la condition normale de températures et de pression. Cet élément se liquéfie à 29,76 degrés Celsius. Même la température du corps humain peut le faire fondre facilement.

Il suffit alors d’ajouter un élément qui permet de garder la structure solide, tout en offrant la possibilité de contrôler la fusion du gallium. C’est ainsi que les chercheurs ont intégré des particules magnétiques dans une matrice de gallium. Le mélange donne un matériau aux propriétés magnétiques appelé “solide-liquide magnétoactif”.

« D’une part, elles rendent le matériau sensible à un champ magnétique alternatif, de sorte que l’on peut, par induction, chauffer le matériau et provoquer le changement de phase. Mais les particules magnétiques donnent également aux robots la mobilité et la capacité de se déplacer en réponse au champ magnétique. » explique Chengfeng Pan, ingénieur à l’Université chinoise de Hong Kong, qui a dirigé l’étude. 

Les tests ont montré que le robot pouvait passer facilement de l’état solide à l’état liquide. Pour illustrer le physique mis en valeur dans cette technologie, les scientifiques ont monté un petit parcours d’obstacles. Le robot a pu passer à travers les barreaux d’une prison miniature, pour reprendre une forme solide à l’extérieur de la cellule.

Robot liquide : quelles sont les utilisations potentielles de cette technologie ?

Ce robot unique fonctionne sans composants électroniques et peut se déplacer facilement dans des environnements inaccessibles pour un objet solide. Il peut être utilisé pour explorer des zones difficiles à atteindre par les robots traditionnels. De plus, sa conception modulaire signifie qu’il n’a pas besoin d’être reconfiguré chaque fois qu’une nouvelle mission doit être effectuée. 

Les chercheurs ont fait quelques démonstrations pour illustrer les usages pratiques de cette technologie. Par exemple, ils ont créé un modèle d’estomac humain et ont demandé au robot d’un retirer un petit objet. Pour la réparation électronique, ce robot pourrait se déplacer sur les circuits et fondre pour agir comme un conducteur.

En outre, cette technologie offre également une solution rentable dans diverses situations. Elle ne requiert pas beaucoup d’investissements financiers pour sa fabrication. Il n’a même pas besoin d’un entretien comparé aux autres technologies disponibles actuellement sur le marché. 

Bien entendu, la recherche est encore en cours et des améliorations pourraient être apportées au fil du temps. L’avancée de la technologie permettra peut-être de concevoir une version parfaite de ce robot, comme le T1000 dans Terminator 2.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *