shiru cafe

Au Shiru Café, on règle l’addition avec ses données personnelles

Shiru Café est une chaîne japonaise de café réservée aux étudiants, où l’on règle l’addition avec ses données personnelles. Déjà implantée au Japon, en Inde et aux Etats-Unis, cette enseigne offre un aperçu d’un futur où les données remplacent l’argent.

On l’entend souvent : les données sont le nouveau pétrole. Nos informations personnelles ont tant de valeur pour les entreprises, qu’elles pourraient même peu à peu remplacer l’argent. C’est d’ailleurs déjà le cas pour la chaîne japonaise Shiru Café.

Cette chaîne de café propose des boissons gratuites aux étudiants. En échange, ces derniers doivent remplir un formulaire afin de fournir des données personnelles telles que leurs noms, prénoms, dates de naissance, adresses mail, numéros de téléphone, ou centres d’intérêt professionnels.

pcloud black friday 2022

Ces données sont ensuite transmises à des entreprises  » sponsors « . Ce sont elles qui paient les boissons, afin d’avoir accès aux informations. Parmi les sponsors de Shiru Café, on compte notamment Microsoft, Nissan et Suzuki.

Selon le site officiel de Shiru Café, les données sont utilisées pour transmettre aux étudiants des informations exclusives ayant pour but de les inciter à rejoindre les entreprises sponsors. C’est la raison pour laquelle les Shiru Café ne sont ouverts qu’aux étudiants.

Shiru Café : Microsoft vous paye le café contre votre vie privée

Ainsi, après avoir fourni leurs données, les étudiants recevront des publicités ciblées sur leur téléphone, des suggestions d’applications à installer, des sondages et bien plus encore. En outre, les murs de l’établissement sont tapissés d’écrans diffusant des publicités pour les entreprises partenaires. Les étudiants qui se connectent au WiFi gratuit du café acceptent aussi de partager diverses données.

Pour les étudiants, souvent démunis, ce mode de fonctionnement représente une aubaine. La plupart d’entre eux ne perçoivent d’ailleurs pas de risque à partager leurs données personnelles, puisqu’elles sont déjà publiquement accessibles sur Google.

Cependant, certains spécialistes s’inquiètent face à ce nouveau système. C’est le cas de Jacob Furst, professeur d’informatique, qui estime par exemple que la collecte de données via le WiFi gratuit représente un danger pour la confidentialité. Même si les données sont anonymisées, rien n’empêche les sponsors de les faire coïncider pour retrouver l’identité des étudiants et dresser des profils.

La chaîne Shiru Café regroupe actuellement une vingtaine d’établissements au Japon et en Inde. Un nouveau café vient d’ouvrir à Providence, aux Etats-Unis, dans l’université de Brown. D’autres ouvertures sont prévues à Yale, Princeton et Harvard. En attendant l’ouverture d’une enseigne similaire en France, gardez en tête ce vieil adage : si c’est gratuit, c’est vous le produit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest