SKYY est le premier ETF de Cloud Computing : faut-il investir ?

SKYY ou l’ETF de First Trust Cloud Computing a fait ses premiers pas en 2011. Qu’en est-il de sa situation actuelle ? Pourrait-on envisager d’y investir ?

ETF Smart Beta : Qu’est-ce que c’est ?

En bourse, les « indices pondérés » représentent tout ou une partie du marché. Ces indices pondérés sont très abordables. Les investisseurs les utilisent stratégiquement pour reproduire les bénéfices du marché. Les produits fondés sur les indices pondérés ont longtemps pris le dessus sur les ETFs qui dernièrement attirent de plus en plus les investisseurs.

Néanmoins, un groupe d’investisseurs peut décider de surpasser le marché en sélectionnant certains titres. Ils choisissent d’investir dans une tout autre série de fonds, appelée « bêta intelligent ». Cette dernière poursuit des indices non pondérés sur base de certains critères ou en additionnant plusieurs critères.

pcloud black friday 2022

Cette plateforme « bêta intelligent » permet aux investisseurs d’avoir l’embarras du choix stratégique à adopter. Ils peuvent soit pencher vers une pondération égale, soit vers une pondération fondamentale ou enfin une pondération momentum.

SKYY : First Trust Cloud Computing ETF

Dirigé par First Trust Advisors, SKYY est né en 2011, ce fonds indiciel introduit à toute une gamme d’ETF technologiques sur le marché. Avec un bénéfice avoisinant plus de 3,10 milliards de dollars, SKYY fait partie des ETF Technologiques les plus rentables.

ISE Cloud Computing est un fonds indiciel reconnu également pour sa grande rentabilité. Ce dernier poursuit les performances des sociétés actives en Cloud Computing. SKYY tente à ce jour de concurrencer ISE Cloud Computing.

Les investisseurs doivent garder un œil vif sur les frais d’ETF. Pour SKYY, ce ratio ne dépasse pas 0,60 % annuellement. Il est dans la norme par rapport aux autres produits de la même plateforme. Sur une année, son rendement en dividendes atteint 1,26 %.

Caractéristiques

Les ETF sont en général transparents, et proposent une exposition variée. De cette manière, on évite les actions uniques. SKYY tient une place prépondérante dans la branche « technologies de l’information », concrètement il compte 85,9 % de l’ensemble. Se trouvent ensuite en ligne : Mongodb (MDB) qui ne touche que 4 % ainsi que Pure Storage (PSTG) et Arista Networks (ANET).

Performances récentes de SKYY

En 2022, SKYY relate des pertes de – 37,69 % et une baisse de – 42,52 % en fin octobre. Le fonds se retrouvait dans une fourchette de négociation entre 56,79 dollars et 119,56 dollars. Son bêta est à 1,06 avec un écart-type de 33,59 %. SKYY peut donc être un choix moyen, car avec 71 avoirs, les risques potentiels à l’entreprise sont plutôt répartis.

Faut-il donc investir ?

SKYY représente finalement une option envisageable parmi les ETF technologiques. Il constitue un choix économique et pratique, et à risque réduit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest