smartphones android données

Les smartphones Android capturent secrètement vos données, selon une étude édifiante

Les smartphones Android collectent des volumes massifs de données, à l’insu des utilisateurs. Ce phénomène concerne toutes les marques, dont Samsung, Huawei ou encore Xiaomi. C’est ce que révèle une étude inquiétante menée par des chercheurs du Royaume-Uni.

Faites-vous confiance à votre smartphone ? Comme beaucoup, vous transportez probablement votre téléphone mobile dans votre poche en permanence. Vous vous êtes peut-être même pris d’affection pour cet appareil, à qui vous confiez tous vos secrets et vos photos les plus intimes…

Pourtant, en réalité, les smartphones Android sont loin d’être dignes de confiance. C’est ce que confirme une étude menée par deux équipes de chercheurs de l’Université d’Édimbourg en Écosse et du Trinity College à Dublin en Irlande, révélant de nombreux problèmes de confidentialité sur les téléphones fonctionnant sur l’OS mobile de Google.

On savait déjà que le géant de Mountain View collectait de nombreuses données sur les utilisateurs de ses services, comme Gmail ou YouTube. La firme californienne fournit même vos données au FBI si vous cherchez certains mots-clés. Toutefois, cette nouvelle étude démontre que Google capture aussi d’immenses volumes d’informations sur les smartphones Android.

étude android

De graves problèmes de confidentialité ont été relevés sur les appareils Android de presque toutes les marques, dont Samsung, Xiaomi, Realme, et même Huawei qui est pourtant privée des services Google suite à son bannissement des Etats-Unis. Les données sont transmises à Google, et à des éditeurs tiers.

Parmi les données capturées, les chercheurs ont relevé les systèmes d’identification permanents de smartphones, l’historique d’utilisation des applications, ou encore les données de télémétrie.

Le fléau des applications pré-installées

Les informations sont directement collectées par les constructeurs des smartphones, pour le compte de Google et différents tiers comme Microsoft, Facebook et LinkedIn. En effet, les applications de ces géants de la tech sont souvent pré-installées sur les appareils.

Les applications préinstallées par les constructeurs comme Samsung ou les marques chinoises posent particulièrement problème, puisqu’il est impossible de régler les paramètres de collecte de données ou de les désinstaller.

Même les efforts de façade des constructeurs en matière de confidentialité ne sont qu’un cache-misère. Les applications intégrées comme miui-analytics de Xiaomi, Heytap de Realme ou Hicloud de Huawei transmettent les données sous forme chiffrée, mais un tiers peut très facilement les intercepter et les déchiffrer. De plus, les données sont envoyées même si l’appareil n’est pas en activité.

Certains pensent pouvoir échapper à l’oeil de Big Brother en réinitialisant ses identifiants publicitaires auprès de Google. En réalité, le système est en mesure d’établir un lien avec l’ancien identifiant grâce à différentes techniques. Il est par exemple possible d’accéder au numéro Imei ou à la carte SIM, et à l’adresse IP ou aux données de localisation

Seul le fork français /e/OS permet d’échapper à Google

Les utilisateurs d’Android les plus attachés à leur vie privée se tournent souvent vers les  » forks  » : ces variantes de l’OS customisées comme LineageOS. Malheureusement, l’étude indique que même ces alternatives transmettent des données.

Si l’on se fie à cette étude, il existe une seule échappatoire à cette collecte massive de données. Il s’agit du fork /e/OS créé par le Français Gael Duval et issu de LineageOS.

Cette variante d’Android repose sur le module microG, qui permet d’utiliser les services Google sans toutefois transmettre de données personnelles. L’accès aux informations est bloqué pour Google et toutes les applications ou services tiers.

Hormis cette exception, les chercheurs concluent qu’il est devenu indispensable de fournir ses données personnelles pour profiter des avantages des smartphones et de leurs services…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest