Sous l’impulsion de son PDG Jean-Charles Naouri, le groupe Casino se digitalise

La révolution numérique bouleverse notre façon de communiquer, de travailler… Mais aussi de consommer ! Ces évolutions n’échappent évidemment pas au secteur de la grande distribution, qui mise sur l’explosion des usages numériques des consommateurs. Le groupe Casino, dirigé par Jean-Charles Naouri, a même basé une grande partie de sa croissance sur le e-commerce et la digitalisation de ses offres. La stratégie du PDG s’illustre ces derniers mois aux travers de nombreuses initiatives dans le domaine.

Patron du poids lourd français de la distribution, groupe Casino depuis 20 ans, Jean-Charles Naouri poursuit un objectif clair : renforcer la stratégie omnicanale de son groupe pour être au plus près des besoins des clients. Et les habitudes de consommation de ces derniers ont bien évolué depuis l’avènement du numérique.

Anticipant la montée en puissance du commerce en ligne, le PDG a organisé il y a plusieurs années une redéfinition du mix de formats de son groupe, basé sur deux fronts. Premier pan : le commerce de proximité. Leaders sur ce format, les enseignes du groupe Casino se positionnent aujourd’hui sur la proximité urbaine (Franprix), rurale, (Spar, Vival, Sherpa…), premium (Monoprix), bio (Naturalia) et supermarché premium (Casino supermarché).

Le second pilier de ce mix de formats est l’e-commerce. Selon Jean-Charles Naouri, le commerce de proximité doit être articulé avec celui en ligne. « Le modèle fondé sur la symbiose entre le magasin de proximité et le digital aura un impact sur la vie quotidienne des Français », a-t-il affirmé en janvier dernier dans les colonnes des Échos.

Le groupe de distribution stéphanois a donc accéléré sur le plan digital pour améliorer l’expérience client. Ces derniers mois, ses enseignes ont développé de nouveaux services e-commerce, comme le paiement des commandes alimentaires sur WhatsApp pour le Club Leader Price ou encore la vente vocale et les formules d’abonnements alimentaires chez Monoprix Plus. Aussi, la filiale Cdiscount a déployé un programme « industriel » de live shopping.

Jean-Charles Naouri a également fortement investi dans le web3.

Son groupe a même été le premier distributeur français à mettre un pied dans le métavers via l’achat pour le Club Leader Price de parcelles sur la plateforme de gaming The Sandbox. Un monde virtuel dans lequel les clients jouent et gagnent des récompenses, comme des bons d’achat, bons de réduction et des NFT.

Au sujet des NFT, Monoprix a récemment vendu dans ses magasins parisiens des objets numériques uniques, en collaboration avec la collection de NFT Rude Kidz. Cette collection s’illustre par 7 777 jpeg d’adolescentes rebelles en NFT sur la blockchain Ethereum. Rude Kidz a entre autres été créée par le fondateur de la célèbre boutique de sneakers Kikikickz Club.

Monoprix n’en est pas à son coup d’essai dans le web 3 puisque l’enseigne a déjà commercialisé deux collections de jetons non fongibles, représentant des « gâteaux numériques » et autres œuvres de crypto-art. Ces NFT avaient été réalisés avec le chef pâtissier Yazid Ichemrahen et le designer Vincent Darré.

Il y a quatre mois, le groupe Casino a lui aussi offert à ses clients une expérience digitale inédite en ouvrant une boutique de vin virtuelle. Il s’agit d’une déclinaison virtuelle du magasin physique « La Nouvelle Cave », situé à Paris. Grâce à la technologie 3D, le client est immergé dans la boutique et peut sélectionner sa bouteille parmi plus de 300 références de vins, bières, spiritueux et produits apéritifs. C’est le premier commerce du genre en Europe dans le domaine de l’alimentaire.

Le groupe de Jean-Charles Naouri a aussi renforcé son offre de livraison à domicile via les services Casino Max et Monoprix Plus, développés avec la technologie du distributeur britannique Ocado. Dans la même veine, en qualité de partenaires du quick-commerçant allemand Gorillas, Monoprix et Franprix sont capables de livrer leurs produits à domicile en moins de 10 minutes. Un partenariat qui s’est même récemment étendu à l’enseigne française de livraison rapide Frichti.

Le 19 septembre dernier, Franprix n’a pas hésité à user du live shopping pour promouvoir sa Foire aux vins 2022. L’enseigne de proximité du groupe Casino a proposé aux internautes de précommander des bouteilles et de se les faire livrer à domicile. Les clients connectés ont également pu profiter des conseils de trois expertes du vin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest