Tenstorrent Eyes data center collaborera avec un expert venant d’AMD

Les faits et gestes de Jim Keller retiennent l’attention. A la tête d’AI Tenstorrent Eyes, le concepteur fait la promotion de sa nouvelle gamme de processeurs d’IA basés sur RISC-V.

Tenstorrent embauche Jim Keller : stratégique pour les chiffres d’affaires

Lundi, le recrutement d’un ancien AMD : David Bennett, à la direction de la clientèle signalait un nouvel objectif pour la société. Elle vise maintenant à produire pour rapporter plus de bénéfices si auparavant elle se focalisait sur la R&D. L’expertise de Bennett dans l’univers des composants et des systèmes n’est que gain pour une telle entreprise dont la visée est lucrative. Il faut savoir que cette nouvelle recrue a tiré une grande expérience en étant déjà à la direction d’une coentreprise internationale. Il s’agit de Lenovo Japon et de NEC Personal Computers.

Maintenant qu’il fait partie de Tenstorrent, Bennett fructifiera également sa décennie chez AMD. Il a supervisé les relations partenariales de l’entreprise conceptrice de puces avec les fournisseurs de matériels d’Asie-Pacifique et du Japon. Ce ne sera qu’en 2018 qu’il migrera vers Lenovo.

Son expérience chez AMD, à la direction générale des comptes OEM, lui a fourni des bases solides en systèmes. Il a suivi les divers cycles chez les fabricants :création, conception et mise en vente. Il n’est donc pas étonnant qu’il agisse de même dans cette nouvelle mission chez Tenstorrent Eyes. Bennett s’exprime sur son impatience à travailler au sein de l’entreprise en renchérissant l’idée d’une technologie qui s’étend d’une puce à mille puces. L’extension de la faible puissance jusqu’à arriver aux data centers mégawatts est extraordinaire pour lui. « Les cartes de 1000 dollars à 1 million de dollars de racks haute densité s’alimentent depuis une unique pile logicielle. Cette source peut gérer l’inférence et la formation et une grande variété de modèles, c’est ce qui changera le cours des choses.»

Un recrutement prometteur pour Tenstorrent Eyes

Des rumeurs soutiennent de la prématurité de cette embauche chez Tenstorrent Eyes. Ce n’est pourtant pas le cas, vu que la startup avait produit sa première puce en 2019 : Jawbridge. Ce premier test poursuivi par la suite par Grayskull, en 2020. Elle a consolidé ses productions en prévoyant la sortie de trois autres puces au cours des années : Wormhole, Black Hole et Grendel.

L’ambition de Tenstorrent est de sortir 1000 cartes PCIe contenant deux puces Grayskull dans ses data centers avant décembre 2022. A part cela, une machine contenant 1000 puces Wormhole est également en cours de préparation.

Ces essais semblent timides par rapport à ceux déployés par Nvidia en calcul de l’IA. Nous savons que selon l’opinion populaire, Nvidia est au top de la fabrication de puces de data center au monde. Mais avec l’aide de Bennett, l’espoir de Tenstorrent croit de plus en plus. Il se peut que les opérateurs de data centers soient plus enclins à adopter le « calcul conditionnel » spécifique à Tenstorrent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest