Accueil > Cloud computing > Cloud privé > Virtustream poursuit sa stratégie Multicloud avec XstreamCare Services
virtustream xstreamcare services

Virtustream poursuit sa stratégie Multicloud avec XstreamCare Services

Lors du VirtuStream Summit à Londres, la société a présenté son offre XstreamCare Services. Celle-ci consiste à proposer une solution de migration de bout en bout des applications critiques dans le Cloud. 

En septembre 2018, Virtustream présentait à la presse européenne son ambition dans la migration des applications critiques en mode multicloud. 9 mois plus tard, ce projet prend réellement forme.

Xstream n’est plus seulement un outil de gestion des SLA. Pour rappel, il permet à l’origine de mesurer la consommation des VM en détaillant les performances des processeurs, de la mémoire vive, la bande passante et l’espace de stockage afin d’obtenir une facturation précise en fonction de l’usage toute les cinq minutes.

Comme le souhaitaient les dirigeants de Virtustream l’année dernière, les annonces concernant XstreamCare Services transforment le service en couche Control Dataplane pour le Cloud Privé Virtustream et les Cloud Publics des hyperledgers. L’objectif est de faciliter les migrations vers le Cloud, principalement les applications SAP.

Assurer un service continu avec XstreamCare Services

Il s’agit d’assurer ce transvasement bout en bout. C’est-à-dire, planifier en adaptant l’architecture, migrer les données de manière automatisée, intégrer les processus et gérer le support 24h/24 7j/7 grâce à un système de tickets afin de mitiger plus facilement le flux de travail.

Pour cela Damien O’Halloran, responsable mondial du support et de l’expérience client, cela consiste à adopter une approche proactive. « Nous nous chargerons de le prévenir quand il y a un problème et nous le conseillons sur les opérations à effectuer pour qu’un incident ne se reproduise pas. Nous utilisons pour cela la BI et le machine learning« .

Virtustream utilise un outil propriétaire qui s’appuie en partie sur fonction de predictive analytics pour prévoir les erreurs de niveau P3 avant qu’elles ne causent davantage de dégâts.

Ensuite, Virtustream gère l’optimisation, en autre la modernisation des ressources, le respect des certifications de sécurité, gestion des backups. Enfin elle s’assure le fonctionnement de chacune des applications, des bases de données, des infrastructures IaaS, de la sécurité et des détections sur les firewalls. Cela concerne aussi les machines virtuelles, les OS, le réseau et les infrastructures purement IT.

Cette couche de service managé ne repose pas sur l’infrastructure Cloud. Cette dissociation permettra de gérer bientôt les migrations et les SLA pour les cloud Hyperledgers AWS, Google Cloud Platform, et surtout Azure.

Une offre principalement adressé aux clients SAP

En effet, l’entreprise fonctionne de concert avec sa maison mère Dell. Sa filiale Vmware connaît elle aussi une forte tendance de migration des VM dans le Cloud. Pour cela, Virtustream va proposer une offre pour migrer les VM on premice sans modifier l’architecture sur lesquelles elles sont basées dans Azure. Cette offre sera « disponible dans quelques mois », assure Deepak Patil, Senior Vice President Cloud Platform and services.

Pour l’instant, cette offre de bout en bout concerne majoritairement les applications SAP. Cela s’explique aisément. Virtustream a réalisé 2500 migrations SAP dans le Cloud, dont 482 ces neuf derniers mois. C’est l’un des grands partenaires de la firme allemande aux États unis. Deepak Patil assure que ce succès repose en partie sur la rapidité des opérations.

En septembre 2018, le SVP espérait diminuer le temps de transfert des applications critiques legacy SAP Hana de 11 semaines à 4- 5 semaines. Cet objectif est atteint selon lui. Pour la migration de S4Hana dans le Cloud, il comptait passer de 4 à 2 semaines. Aujourd’hui, elle prend 1 à 2 semaines. « Je souhaite le faire prochainement entre 8 et 9 heures », nous a-t-il assuré.

Séduire les entreprises européennes et françaises

Ces applications concernent donc majoritairement les activités financières des entreprises. Pour autant, Virtustream travaille aussi avec des acteurs dont les données sont particulièrement critiques. La filiale de Dell évoque notamment son client Novant Hospital qui déploie les logiciels de gestion de dossiers médicaux, l’armée américaine avec qui elle travaille étroitement ou encore les solutions IoT critique liées à SAP comme celle d’une compagnie ferroviaire italienne.

Malgré ces volontés techniques associées à un service client qui semble solide, la société doit séduire la région EMEA, dont la France et l’Allemagne. « Le marché français est particulièrement difficile à pénétrer », déclare Antonia Freitas, Directeur EMEA des architectures des solutions pour Virtustream. « Les cycles de décision sont plus lents, et les prospects plus réticents parce qu’ils ne nous connaissent pas. C’est en partie pour cette raison que nous nous alignons sur la politique d’expansion de Dell » affirme-t-il.

Sur le marché de la migration des outils SAP dans le Cloud, des acteurs comme PasàPas ou T-Systems sont bien implantés dans l’hexagone. Virtustream doit donc s’allier avec des fournisseurs ou des intégrateurs pour convaincre les Français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend