Volcan Tonga Eruption

L’éruption du volcan Tonga expose la vulnérabilité du réseau mondial des câbles sous-marins

La récente explosion de Tonga alarme le monde de la fragilité du réseau de trafic de données sous les océans.

Hunga Tonga-Hunga Ha’apai explose et surprend le monde entier par les dégâts qu’il cause au niveau des câbles de réseau sous-marin.

Ce week-end, une forte explosion volcanique a coupé toute communication avec les îles Tonga. Le reste du monde perplexe face à la situation n’a su appeler ni se connecter avec les îles. On suppose que l’éruption a été forte au point de mettre hors d’état les lignes reliant les îles Fidji à Tonga.

Le câble à fibre optique comme les environs à la surface n’a pas été insensible aux ondes de choc de cette éruption.

Les cataclysmes naturels : premiers ennemis des câbles sous-marins

Le réseau par câbles sous-marins a toujours prôné sur le réseau satellite pour de bonnes raisons. Il permet d’utiliser à toute envie une bande passante et offre une faible latence par rapport au réseau par satellite.

Cependant, la connexion sous-marine n’est pas exemptée de menaces. Le cataclysme naturel prime sur toutes les autres : cyclones, tsunamis, séismes. Ces évènements peuvent à tout moment couper une partie des fils ou les détériorer.

Ces faits, les experts l’ont prévu depuis de nombreuses années sans pouvoir les prévenir.

La ceinture de feu : un lieu risqué pour l’installation des câbles

La ceinture de feu de l’Océan Pacifique regorge de cratères et représente une zone de forte activité sismique. Ce genre de caractéristiques devrait déjà donner matière à réfléchir à la disposition de câbles sous-marins. Cela n’a pas réfréné les ardeurs des opérateurs de réseaux. Cependant, le volcan sous-marin des îles Tonga s’y trouve. Son éruption a exposé les conséquences houleuses sur les réseaux de communication.

Des chercheurs de l’université de Nouvelle-Galles du Sud avaient exposé la situation. De nombreuses installations de câbles de réseau sous-marin chevaucheraient des zones à forte probabilité de cataclysmes naturels. La déviation n’est pas toujours possible comme pour l’installation des câbles d’acheminement des télécommunications vers Hawaï. Lorsque les catastrophes naturelles viendront perturber ces installations, de fortes retombées économiques sont à prévoir pour tous les environs.

Quelle solution proposée par les experts ?

En considérant que 95 % des data mondiaux circulent sous les océans, la première démarche serait de lancer des recherches approfondies avant de procéder aux installations. Dominey-Howes, professeur à l’Université de Galles du Sud propose une première étude des risques réels encourus aux endroits menacés par des désordres naturels inévitables.

Choisir l’itinéraire des câbles de communication serait trop coûteux. Tant dans la démarche que dans les logistiques à mobiliser, cela est impensable. Il faut se pencher sérieusement sur la prévention et planifier une gestion des risques et des catastrophes dans les infrastructures.

Les experts conseillent bien sûr de recentrer leur attention sur les satellites pour éviter de tels désagréments. Les conséquences directes liées à cette éruption volcanique sous-marine ont été alarmantes pour les fournisseurs de services de télécommunication et de cloud.

Sources & crédits Source : Datacenterknowledge - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest