Accueil > Analytics > Data Analytics > Gouvernement et Big Data : comment le Big Data permet aux gouvernements d’aider les citoyens
gouvernement et big data

Gouvernement et Big Data : comment le Big Data permet aux gouvernements d’aider les citoyens

Le rôle premier du gouvernement est de garantir la sécurité et le bien-être des citoyens. Dans ce contexte, le Big Data permet aux gouvernements de mieux assurer ce rôle dans différentes catégories. Découvrez dans quels domaines gouvernement et Big Data peuvent être associés pour le meilleur.

Depuis l’an 2000, la quantité d’informations collectées par le gouvernement américain augmente de manière exponentielle. Depuis 2013, cette quantité de données double chaque année. Toutefois, l’analyse de telles données ne date pas d’hier. En 1967, l’Office of Education et l’Office of Economic Development lançaient un programme à 600 millions de dollars pour tenter d’établir une corrélation entre le revenu d’un foyer et la réussite scolaire.

Désormais, les informations qui peuvent être obtenues depuis les bases de données des gouvernements sont très nombreuses grâce à l’ open data, mais la baisse des budgets place une pression sur les épaules des agences. Ces dernières doivent trouver et utiliser des outils plus flexibles, notamment ceux qui permettent de voir les données plus rapidement et plus clairement. Cette nécessité a donné naissance à une nouvelle génération d’entreprises comme les suites Business Intelligence de Japersoft et Pentaho ou les bases de données Big Data comme SQream Technologies. Les solutions technologiques abondent, et permettent de tirer facilement des insights en provenance de larges quantités de données.  Afin d’exploiter ces insights, plusieurs projets ont été lancés par le gouvernement dans différents secteurs. Découvrez les projets les plus prometteurs.

Gouvernement et Big Data : transport

La gestion des transports dépend de nombreux facteurs, notamment les conditions météorologiques et les compétences du conducteur. Cependant, le Big Data permet d’assurer que les gouvernements locaux et fédéraux soient capables de prévoir. Par exemple, en se basant sur les analyses de trafic, un nombre plus important d’agents de trafic peut être alloué à des endroits spécifiques, et de meilleures mesures de régulation peuvent être déployées sur les endroits où les accidents se concentrent.

L’un des services de gestion des données de transport les plus développés est SPATIOWL par Fujitsu. Ce service permet de traiter les données des transports publics, des véhicules, et des smartphones de piétons dans les zones urbaines par le biais de capteurs. Il est capable d’analyser diverses couches de données, et fournit des informations en provenance des données pour identifier les actions pertinentes en fonction du contexte

Gouvernement et Big Data : préparation aux situations d’urgence

Toutes les populations sont exposées à des risques de catastrophes naturelles, des séismes aux ouragans en passant par les inondations. Le Big Data permet de mieux prédire ce genre de désastres et de les gérer plus efficacement. Au cours des dernières années, de grandes quantités de données ont été stockées pour y parvenir. Les imageries satellites, ou encore les données sismiques peuvent être analysées pour permettre de reconnaître des patterns et d’anticiper les catastrophes naturelles, ou de déceler les failles dans les infrastructures urbaines.

Toutefois, même avec de meilleures prédictions, la gestion de catastrophes demeure critique. Pendant et après un événement dramatique, les analyses en temps réel de larges réseaux de capteurs sans fil et autres caméras ou même de réseaux sociaux permettent d’améliorer les services d’urgence et de réduire les conséquences.

Gouvernement et Big Data : recherche climatique

L’Atmospheric Radiation Measurement (ARM) Climate Research Facility, financée par le Department of Energy, a besoin d’analyser une grande quantité de données scientifiques. Selon le site officiel de l’organisation, elle a accès à plus de 20 ans de données atmosphériques rassemblées au fil du temps par plus de 350 appareils de collecte de données à l’échelle locale. L’objectif de ARM est d’utiliser ces données pour mieux comprendre le climat, afin de mieux gérer les menaces de réchauffement climatique et autres changements.

A lire également

catastrophes naturelles irma

Comment le big data aide à prévenir les catastrophes naturelles

Les derniers n’ont pas été de tout de repos pour les habitants des caraïbes. Les …

Send this to friend