Accueil > Analytics > Data Analytics > Tourisme : comment l’industrie tire profit du Big Data ?
tourisme big data

Tourisme : comment l’industrie tire profit du Big Data ?

Comment sont collectées les données du tourisme ?

big-data-et-tourisme

Internet et le Big Data ont transformé nos vies. Ce changement est tangible dans tous les domaines, même pour la planification de nos vacances. Désormais, une recherche en ligne permet d’avoir des idées de voyages, mais aussi d’optimiser l’aspect logistique en réservant l’hôtel idéal ou en achetant les tickets d’avion les moins chers.

En moyenne, une personne ordinaire effectuera des recherches sur 5 ou 6 sites internet depuis son laptop ou son smartphone lors de la planification d’un voyage. Ce nombre est amené à augmenter en fonction de la quantité de voyages effectués. Selon les analyses de PhoCusWright, les personnes qui voyagent plus de six fois par an passent plus de temps et effectuent plus de recherches que les voyageurs occasionnels. Ces recherches génèrent d’immenses volumes de données exploitables pour le marketing des agences de tourisme. Les analystes peuvent utiliser ces données pour séduire le consommateur, de la planification du voyage jusqu’à son retour.

Dans de nombreuses destinations touristiques, et notamment en province, une personne est chargée de collecter les données sur les voyageurs à l’entrée des musées, des églises et autres sites attractifs. Plus précisément, cette personne se charge d’interroger les personnes sur leur provenance. Jusqu’à présent, c’est de cette façon que fonctionnait les industries du tourisme et de l’hôtellerie.

En Espagne par exemple, toutes les données reposaient sur des sondages et des études. La plupart de ces études étaient menés par des départements publics ignorant parfois les intérêts commerciaux des entreprises de l’industrie. La donne a changé avec l’émergence des web analytics et l’explosion du Big Data.

Les changements apportés par le Big Data à l’industrie du tourisme

big-data-voyage

Les recherches effectuées par le World Travel and Tourism Council démontrent que que le Big Data transforme peu à peu l’industrie mondiale du tourisme. Certains de ces changements sont bénéfiques pour l’industrie, tandis que d’autres dissuadent certaines personnes de voyager.

Les entreprises du tourisme doivent comprendre les différentes implications pour trouver une stratégie en adéquation avec ces nouvelles technologies. Aujourd’hui, les touristes sont plus informés que jamais auparavant. Le Big Data leur permet de partager des informations avec leurs proches sur les réseaux sociaux. De même, les marques et les agences gouvernementales peuvent partager des informations importantes sur le tourisme.

 

Première conséquence du Big Data, la plupart des gens sont moins enclins à prendre des risques. Ils connaissent désormais mieux le monde que jamais auparavant. Il est possible d’étudier les villes étrangères en détail pour apprendre les principales attractions et les risques à éviter.

Face à ce phénomène, certaines personnes ont désormais peur de voyager. Ces personnes se sont informées au sujet des maladies, des crimes et des animaux dangereux qui sévissent dans certaines régions du monde. Ainsi, selon le rapport du WTTC, 67% des millennials privilégient la sécurité à l’aventure lors de leurs voyages. Il s’agit d’un changement significatif par rapport aux précédentes générations.

 

Bien entendu, cette peur du risque n’affecte pas toutes les régions. L’information numérique a démontré que de nombreux pays sont moins dangereux que dans la croyance populaire. Selon CNN, les gens ont désormais peur de voyager à Istanbul en Turquie, par exemple. L’information leur a montré que cette capitale est moins dangereuse qu’ils ne le pensaient. Les récents événements ont malheureusement démontré que les principaux lieux touristiques de cette ville restent dangereux, mais il s’agit d’un simple exemple.

Grâce au Big Data, les touristes sont également plus enclins à découvrir et à s’adapter à la culture des pays qu’ils visitent. Par le passé, l’individualisme était très en vogue parmi les voyageurs. La plupart des touristes souhaitaient conserver leurs propres habitudes et préférences culturelles durant leurs voyages à l’étranger.

Aujourd’hui, de plus en plus de voyageurs souhaitent s’adapter à la culture locale des pays qu’ils visitent. Ces derniers prennent conscience de leurs différences. Ainsi, selon le WTTC, 60% des touristes estiment qu’ils doivent dissimuler au maximum leurs différences face aux personnes à qui ils rendent visite durant leurs voyages.

Grâce au Big Data, les gens planifient désormais leurs voyages de façon plus détaillée. Ils sont bien plus familiarisés avec les attractions des pays étrangers, et savent comment s’y rendre par leurs propres moyens. Ce changement a permis à de nombreuses petites entreprises de devenir des centres touristiques, grâce aux partages d’avis sur des petits restaurants et hôtels via Facebook ou Instagram.

Comment l’industrie du tourisme peut s’adapter au Big Data ?

data-tourisme

 

Pour s’adapter à ces changements, les compagnies de tourisme peuvent jouer un rôle important en influençant les décisions des voyageurs. Elles doivent comprendre les changements de désirs de leurs clients et partager les informations qui influencent ces décisions.

Puisque les jeunes voyageurs deviennent plus concernés par la sécurité, alors les entreprises doivent mettre en place des outils de mesure de sécurité. Par exemple, le taux de criminalité et la fréquence des épidémies dans les différentes régions doivent être relevés. Les entreprises proactives peuvent ainsi encourager leurs clients à voyager vers des régions considérées comme plus sûres.

Chaque année, des milliers de touristes visitent les États-Unis. Ces visiteurs arrivent pour différentes raisons, mais la plupart viennent pour se divertir. Ces statistiques sont très importantes pour l’économie américaine. Depuis peu, le Big Data est utilisé pour calculer l’impact du tourisme sur les USA, selon un rapport publié par le US Department of Commerce.

En quatre ans, l’industrie du tourisme a généré 15 millions de dollars supplémentaires entre 2009 et 2013. Pour continuer cette croissance, les entreprises doivent utiliser les données à bon escient pour cibler la bonne clientèle. En analysant les statistiques de visites aux USA, on dénombre certaines catégories de données importantes : les points d’entrée, le nombre total d’arrivées internationales, les principaux marchés, et la distinction entre tourisme et business.

Ces données sont importantes pour les acteurs de l’industrie du tourisme et du voyage. Elles offrent aux entreprises les outils nécessaires pour focaliser leurs efforts sur les domaines les plus importants plutôt que diviser leur marketing en différents groupes qui ne correspondent peut-être pas à l’audience ciblée.

Grâce aux données, le marketing peut être focalisé sur le type de voyageurs qui visitent le pays, et quelle région du pays. Lorsqu’une entreprise comprend quels groupes visitent le pays ou voyagent à travers la région, il est possible de s’adresser directement à ce groupe par des campagnes marketing ciblées. Les techniques de marketing focalisées peuvent permettre d’économiser des centaines voire des milliers de dollars.

De même, les données permettent de déterminer d’où viennent les visiteurs. Les données démographiques permettent de connaître les habitudes culturelles des touristes pour créer des campagnes marketing qui les séduiront. Il est aussi possible de déterminer s’il est nécessaire de recruter des personnes bilingues pour assurer l’hospitalité. 

Il est très utile pour les entreprises du tourisme de connaître la provenance des touristes, les lieux qu’ils ont visité, et leur prochaine destination. Ces informations peuvent être collectées en implémentant le Big Data et en rassemblant des informations par un référencement croisé des données bancaires, par la communication avec les offices de tourisme et par une agrégation directe de données fournies par les clients avec leurs téléphones mobiles.

De même, tout ce qui a trait à l’argent doit être considéré comme une information fondamentale pour l’industrie hôtelière. Il est important de savoir la somme que les clients peuvent dépenser et comment ils la dépenseront pour déterminer les services à proposer. Enfin, l’activité des clients et la façon de pratiquer ces activités est à prendre en compte.

En premier lieu, toutes ces données permettent de savoir exactement ce qu’une personne vient faire dans la ville et dans l’hôtel. Après 10 jours, il est possible de savoir quelles sorties le client a effectué et s’il prévoit de réitérer. De plus grâce à la garantie technologique fournie par le Big Data et les data centers des personnes impliquées dans le processus, il est impossible de perdre ces données. le Big Data permet aussi d’avoir accès à ces données à tout moment si besoin est. Là encore, les campagnes marketing pourront être ciblées afin d’éviter de promouvoir un hôtel dans des régions où personne ne correspond au profil type. 

Le Big Data permet de proposer un meilleur service et d’améliorer l’expérience client. Il permet également d’économiser de fortes sommes en offrant uniquement les services correspondant aux attentes du client. Le service peut également devenir lui-même une part de processus de collecte de données.

Il reste cependant plusieurs problèmes à résoudre. Les données, et plus particulièrement les données personnelles, doivent respecter les lois sur la protection des données. De même, le client doit consentir explicitement au partage de certaines données comme ses détails bancaires, son identité sur les réseaux sociaux… Il est également nécessaire d’avoir au sein de l’entreprise des personnes capables de prendre en charge l’analyse des données.

A lire également

justice big data prejuges raciaux

Justice : l’utilisation du Big Data reproduirait-il les préjudices raciaux ?

Le Big Data appliqué aux décisions de justice renforcerait-il les préjugés raciaux ? C’est en …

Send this to friend