corée sud 6G différences 5G

La Corée du Sud annonce la 6G pour 2028 : quelles différences avec la 5G ?

La Corée du Sud annonce le lancement de son réseau 6G en 2028. Pendant ce temps, la France a décidé d’investir 750 millions d’euros dans la R&D sur ce nouveau réseau mobile. Mais quelles seront les différences avec l’actuelle 5G ?

C’est officiel : la Corée du Sud compte lancer son propre réseau 6G dès 2028. La nouvelle a été annoncée par le ministère de la Science et de l’informatique.

Le pays du matin calme utilisera les technologies de pointe et des réseaux mobiles avancés basés sur logiciels de prochaine génération, et renforcera sa chaîne logistique.

Le gouvernement compte inciter les entreprises locales à produire des matériaux, des composants et des équipements pour le développement de son réseau 6G. Une étude de faisabilité est déjà en cours.

Au total, la Corée du Sud compte investir 625,3 milliards de wons dans ce projet soit l’équivalent de 482 millions de dollars. Son objectif est d’être le premier pays du monde à lancer la 6G.

Rappelons que la Corée du Sud est la quatrième économie d’Asie, et représentait 25,9% des brevets 5G en 2022. La Chine quant à elle en totalisait 26,8%. Concernant le 6G, le gouvernement coréen espère passer la barre des 30% de brevets.

Qu’est-ce que la 6G ?

La 6G est la sixième génération de technologie de réseau cellulaire, qui succèdera à l’actuelle 5G. On estime qu’elle sera disponible un peu partout dans le monde aux alentours de 2030.

Ce nouveau réseau devrait offrir une vitesse encore plus élevée que la 5G. Au sein d’un laboratoire chinois, un débit impressionnant de 206,25 gigabits par seconde aurait déjà été atteint.

Cette nouvelle technologie utilisera des fréquences plus élevées que la 5G, et se basera sur les ondes millimétriques 30 à 300GHz et le rayonnement Terahertz 300 à 3000 GHz. Par ailleurs, la 6G offrira une meilleure couverture et une fiabilité améliorée grâce à l’usage d’un spectre plus large.

À quoi ça va servir ?

Grâce à ses performances inouïes, la 6G va permettre d’ouvrir de nouvelles possibilités dans les domaines de la Smart Home, des véhicules autonomes et des solutions de santé.

Ceci permettra notamment d’améliorer la qualité de vie et la surveillance environnementale. Dans le domaine de la santé, il sera possible d’utiliser la téléprésence holographique, la réalité augmentée, l’IA ou encore le Edge Computing mobile.

Ces capacités inédites auront un impact majeur sur de nombreuses industries, notamment pour les usines intelligentes et la robotique. Elles pourraient donc initier la quatrième révolution industrielle.

Outre les cas d’usage industriels, la 6G devrait révolutionner le domaine de la santé à travers la chirurgie à distance et autres applications de télésanté. Les entreprises de la finance ou du commerce pourront aussi parachever leur transformation numérique.

Les communications extrêmement rapides permettront une connexion instantanée à n’importe quel appareil électronique, y compris les smartphones et les objets connectés.

Selon Zhang Youngtao, directeur général de Ericsson China, la 6G va unir le virtuel et la réalité. Elle permettra de démocratiser la communication holographique…

5G vs 6G : quelles différences ?

La 6G présente d’importantes différences par rapport à la 5G. Tout d’abord, l’usage de fréquences plus élevées permet une vitesse accrue. Cela signifie que la 6G pourra transmettre plus de données sur un temps plus court.

Les fréquences plus hautes augmentent aussi la capacité de bande-passante. Ceci permettra à davantage d’utilisateurs d’accéder au réseau simultanément, mais également des applications plus intensives comme le streaming vidéo et la réalité virtuelle.

En termes de vitesse, la 5G est déjà plus rapide que la 4G LTE, mais la 6G se situe à un tout autre niveau. Elle devrait offrir une vitesse maximale 100 fois supérieure.

La latence sera également fortement réduite par rapport à la 5G. L’utilisation des bandes de fréquence plus élevées réduira le temps de réponse en permettant une transmission plus rapide entre les appareils.

Dans le domaine de l’IoT, la faible latence délivrera des performances optimales. C’est un avantage majeur, notamment pour les appareils de smart home et véhicules connectés.

En revanche, la 6G pourrait aussi constituer un risque de cybersécurité encore plus grand que la 5G. Elle représentera une surface d’attaque plus large pour les cybercriminels, et ses cas d’usage plus complexes introduisent de nouvelles vulnérabilités de sécurité. Une utilisation accrue de logiciels open source par ses réseaux peut aussi créer de nouveaux dangers.

Il est donc essentiel que les organisations renforcent leurs protocoles de sécurité, et adoptent les dernières innovations de technologies de réseau. Des mesures comme le chiffrement, l’authentification multifacteurs et le contrôle d’accès vont devenir indispensables pour se protéger des acteurs malveillants.

Quand est-ce que la 6G sera disponible en France ?

Le mardi 11 janvier 2023, le gouvernement français a lancé un programme de soutien aux projets de R&D centrés sur la 5G, la 6G et les futures générations de réseaux.

Ce programme est notamment focalisé sur les solutions liées à la virtualisation, les interfaces ouvertes, le Edge Computing, la sécurité et l’intégration de l’IA et du machine learning.

Un appel à projets a été émis et restera ouvert jusqu’à la fin du mois de février 2024. L’objectif est notamment de stimuler le développement de solutions souveraines, suite aux problèmes d’approvisionnement causés par la guerre en Ukraine et la pandémie de Covid-19.

La France est notamment en quête de projets pouvant garantir de hauts niveaux de sécurité et de fiabilité. Ceci concerne les équipements et services de télécommunication pour l’accès réseau, le réseau en lui-même, le cloud de périphérie, les terminaux 5G connectés, et les briques technologiques requises pour le déploiement d’applications innovantes.

Bien évidemment, le gouvernement insiste aussi sur l’innovation éco-responsable. L’accent est mis sur le contrôle de consommation d’énergie du réseau, et la conception écologique des matériaux dans le but de limiter l’empreinte carbone des équipements numériques.

Ce programme s’inscrit dans la stratégie France 2030 mise en place par le président Emmanuel Macron. Ce plan à 30 milliards de dollars dévoilé à l’automne 2021 vise à moderniser l’économie, notamment dans les domaines de l’énergie, du transport, de l’alimentation, de la santé et de la culture.

Au total, 750 millions d’euros du budget France 2030 seront investis dans le programme de R&D 5G et 6G d’ici 2025. Selon Jean-Noël Barrot, Ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications, le but est de positionner la France à l’avant-garde de l’innovation mondiale sur les technologies de réseau du futur.

À l’été 2021, un budget de 480 millions avait été alloué à la « stratégie d’accélération 5G ». Le but était de stimuler la création de 20 000 nouveaux emplois, de transformer le secteur français de la 5G en un marché à 15 milliards de dollars, d’aider les PME de la tech à exporter leurs produits et de promouvoir l’excellence scientifique française à l’échelle mondiale.

Actuellement, la France compte parmi les leaders de la 5G en Europe. Selon Opensignal, la vitesse moyenne de téléchargement 5G en France atteint 201 Mbps contre 137 Mbps en Espagne, 59 Mbps en Allemagne et 39 Mbps au Royaume-Uni.

Cette moyenne est fortement accrue par Orange et sa vitesse moyenne de 310 Mbps. En prenant en compte uniquement Bouygues, SFR et Fraa Mobile, la vitesse moyenne atteint 165 Mbps.

Toutefois, nous sommes loin derrière la Corée du Sud championne du monde avec une moyenne à 432,7 Mbps. La Malaisie atteint 382,2 Mbps, et la Suède arrive troisième avec 333,9 Mbps.

Pour l’heure, on ignore à quelle date la 6G sera déployée en France. On peut s’attendre à un lancement dans le début des années 2030.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *