Accueil > Analytics > Apple : la règlementation de la protection des données est inévitable
tim cook apple données

Apple : la règlementation de la protection des données est inévitable

Selon le PDG d’Apple, Tim Cook, la règlementation de la protection des données personnelles est désormais inévitable. Même s’il est partisan de l’autorégulation et du marché libre, le chef d’entreprise admet que ce modèle ne fonctionne pas.

La réglementation de la protection des données personnelles est un vaste débat. Dans l’Union européenne, le RGPD est entré en vigueur depuis mai 2018. En revanche, aux Etats-Unis, il n’existe pas encore de loi similaire à l’échelle nationale. Seule la Californie a voté sa propre loi.

Les géants de la Silicon Valley ont leurs avis sur la question. Début 2018, suite au scandale Facebook / Cambridge Analytica, le CEO d’Apple, Tim Cook avait affirmé être un partisan de l’autorégulation. A l’aide d’une formule bien sentie, il affirmait à l’époque que  » la meilleure réglementation, c’est l’absence de réglementation « .

Cliquez ici pour un accompagnement sur le RGPD

Apple : le marché libre ne fonctionne pas pour la protection des données

protection données usa apple

Cependant, dans une interview accordée au site Axios, Tim Cook admet avoir changé de point de vue. Même s’il avoue toujours ne pas être  » un grand partisan de la réglementation  » de manière générale, il reconnaît aussi que  » le marché libre ne fonctionne pas  » en ce qui concerne la protection des données personnelles. Fin octobre 2018, Tim Cook reprochait d’ailleurs à d’autres entreprises comme Facebook d’utiliser les données personnelles comme des armes pour détruire la société.

Ainsi, le CEO d’Apple est désormais convaincu  » qu’il est inévitable qu’il y ait un certain niveau de réglementation « . Il prédit d’ailleurs que  » le Congrès et l’administration vont un jour passer quelque chose « . Pour la première entreprise à avoir atteint le billion de dollars de capitalisation boursière, il ne fait donc plus aucun doute qu’un RGPD américain verra le jour tôt ou tard.

Cependant, ce concept n’est pas du goût de tous. Ainsi, en octobre 2018, l’organisateur du CES de Las Vegas estimait que l’Union européenne accorde trop d’importance à la protection des données. Selon lui, le RGPD risque de freiner l’innovation technologique. Nul doute que l’adoption d’une telle réglementation aux Etats-Unis soulèvera une vaste controverse.

Cliquez ici pour un accompagnement sur le RGPD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend