Data Centers Chine

La Chine veut remplir l’océan de Data Centers, est-ce une bonne idée ?

La Chine a entamé un projet ambitieux : implanter des Data Centers sous-marins. Ces centres de données, conçus pour embrasser la vaste étendue de l’océan, pourraient-ils troubler l’équilibre délicat des écosystèmes marins ?

La Chine s’engage dans une aventure technologique sans précédent en construisant des Data Centers sous l’océan. Inspirée par le projet Natick de Microsoft, la Chine pousse cette idée plus loin. Ce centre, rapporté par la Télévision centrale de Chine (CCTV), illustre une avancée technologique majeure. Pourtant, sous cette promesse scintillante se cache une ombre inquiétante, un murmure de craintes écologiques qui s’élève des profondeurs.

L’aube des Data Centers océaniques en Chine

Le projet Natick de Microsoft en 2014 a ouvert la voie aux data centers sous-marins. Depuis lors, la Chine s’est lancée dans cette course avec ambition. En effet, la Télévision centrale de Chine (CCTV) annonce le début de la construction du premier data center sous-marin commercial. Il sera situé au large de Sanya, sur l’île d’Hainan.

Par ailleurs, ce centre de données chinois sous l’eau peut traiter une quantité massive d’informations. Il peut gérer 4 millions d’images haute définition en 30 secondes, soit l’équivalent de 60 000 ordinateurs.

Les centres de données chinois : un gage de puissance et de durabilité

La Chine a installé la première unité de stockage de données sous-marine en avril dernier. De plus, ces unités, pesant 1 300 tonnes chacune, sont une prouesse d’ingénierie. Elles sont conçues pour durer 25 ans, résistant aux éléments naturels sous-marins. Ainsi, chaque unité de stockage de données chinoise offre une capacité de traitement impressionnante, équivalente à celle de milliers d’ordinateurs.

Le potentiel des data centers chinois est immense. Avec une centaine d’unités prévues, la puissance de traitement cumulée serait comparable à celle de 6 millions d’ordinateurs. De surcroît, ces installations massives couvrent une superficie équivalente à dix terrains de football. Elles représentent une utilisation innovante des fonds marins, économisant des terres précieuses.

Les avantages écologiques et économiques des Data Centers sous-marins

Les data centers sous-marins chinois offrent des avantages écologiques notables. Ils utilisent l’eau de mer pour le refroidissement, réduisant ainsi la consommation d’électricité et d’eau douce. En outre, Pu Ding, directeur du projet UDC Hainan, souligne que ces centres de données seront 40 % à 60 % plus économes en énergie que leurs homologues terrestres.

Ce projet innovant est soutenu par le gouvernement de Sanya et diverses entreprises. Il témoigne de la vision futuriste de la Chine en matière de technologie et de développement durable. Par ailleurs, Beijing Sinnet est un leader dans le domaine des data centers et du cloud computing en Chine. L’entreprise jouera un rôle clé dans l’exploitation de ces installations.

L’ambitieux projet d’Hainan, annoncé début 2021, devrait être achevé au deuxième trimestre 2025. Avec un coût estimé à 879 millions de dollars, ce projet est un investissement majeur pour la Chine. En plus de cela, d’autres projets de data centers sous-marins sont en cours dans des régions telles que les deltas du Yangtze et de la rivière des Perles.

Data Centers sous-marins en Chine : progrès technologique ou menace écologique ?

La Chine innove avec des data centers sous-marins, un concept impressionnant. Cependant, cette avancée cache des risques écologiques. Ces structures, bien que technologiquement avancées, pourraient nuire aux écosystèmes marins. Elles risquent d’altérer la température de l’eau et de perturber la faune. Le défi est de concilier progrès et préservation de l’environnement. Ce projet soulève un questionnement : l’innovation justifie-t-elle un impact négatif sur la nature ?

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

17 commentaires

17 Commentaires

  1. Et les dégâts sur la faune et la flore ? Ça risque pas de chauffer l’eau ? Aucune mention de ça dans l’article. Très étonnant avec un tel titre.

  2. Euh, vous avez oubliez de préciser que dans ce cas de datacenter, c’est 100% de la chaleur qui réchauffe les océans alors que le même datacenter sur terre injecté seulement 30% de la chaleur produite, refroidissement inclu. 40% partant hors de l’atmosphère.
    Google et FB avaient travaillé sur ce principe avant de se faire stopper net par la réalité écologique. Mais l’empire du milieu a certainement trouvé le moyen d’extraire les 70% de plus dans l’eau pour les envoyer hors de la terre.
    Que cela soit prometteur pour diminuer les coûts de production, oui. Pas augmenter l’écologie des systèmes.

  3. Immerger les data center pour gagner de la place en surface c’est bien joli, mais quid de l’impact sur la faune et la flore ?

    Cette immersion n’empêchera pas le problème de chauffe des composants, que l’on refroidira, si j’ai bien compris, avec de l’eau ponctionnée localement ; et qui sera vraisemblablement rejetée sur place également, provoquant ainsi une élévation de température du milieu ambiant.

    Or toutes les études scientifiques démontrent que l’écosystème sous-marin est fragile, et extrêmement dépendant de la température : 1 seul degré d’écart peut avoir des conséquences significatives sur le monde sous-marin. De plus, les océans sont DEJA en phase de réchauffement massif; on voit partout la disparition des coraux et de centaines d’autres espèces, toutes affectées directement ou indirectement par le réchauffement généralisé des eaux.

    Cet enfouissement sous-marin me semble être le cas typique d’une fausse bonne idée.

  4. Super avantage écologique, ils vont réchauffer les océans pour entretenir les bases de données des banques et des sites pornos

  5. Niquel pour réchauffer les océans… je vous laisse imaginer le désastre de l’écosystème

  6. Approche limitée à une seule limite planétaire. Il manque les aspects, biodiversité, acidification des océans et peut-être d’autres.

    Toujours la même idée ne jamais remettre en cause l’origine des maux et ajouter des rustines.

  7. Terrifiant…Le projet et le cynisme inconscient ou conscient (je ne sais pas) de ses partisans ..

  8. Mais non c’est pas une bonne idée. Mais non il n’y a pas d’économie d’énergie, juste un gaspillage de chaleur, utilisée pour réchauffer l’océan, c’est tout. On recommence avec l’océan comme on la fait avec l’extraction de la ressource au début du 20e siècle, que l’on considérait comme inépuisable. On se dit que la masse de l’océan est illimitée. Mais quand il y aura 100 000 ou 1 million de datacenters dans les océans, alors on va accélérer leur réchauffement et il sera trop tard pour décider de changer, retirer les datacenters pour faire comme il aurait fallu faire dès le début prendra de nouveau des décennies, comme on patauge aujourd’hui dans le modèle du 20e siècle.

    En fait, ça devrait être interdit de faire ça, qui n’a absolument aucun intérêt, que des inconvénients. Qu’il faille refroidir les datacenters est une opportunité si on récupère la chaleur pour climatiser les bâtiments, les refroidir en été et les réchauffer en hiver. Tandis que si on l’utilise pour réchauffer les océans, alors il faut de l’énergie en plus pour le faire. Et il faudra de l’énergie encore supplémentaire pour compenser les effets du réchauffement des océans.

  9. Je ne peux pas croire que l on nous écrit cette article en vantant les biens environnementaux……..
    Ce n est que la continuité d une catastrophe imminente.
    Je suis persuadé que Celui qui as écrit cette article le savait aussi…..mais, pour une raison qui lui appartient,n as fait aucune mention du réchauffement de l eau et l impact sur l écosystèmes.

    J aimerais bien qu’ il revienne avec un autre article pour nous expliquer tout ça.

  10. Non c’est un crime contre l’humanité ,les océans sont déjà en surchauffe , votre idéologie technocratique va tous nous tuer !

  11. On sait que les océans se réchauffent encore plus vite que les terres et ça c’est une « super idée » ?!? Pourquoi ? Pour foncer un peu plus vite dans le mur ??
    Hallucinant de lire un article pareil en 2023.

  12. Que se passera-t-il au terme des 25 ans de vie du datacenter, sera-t-il démantelé ?
    Votre article avance des bienfaits écologiques il ne faut pas trop pousser.
    Ce qui serait écologique c’est pas de datacenter ou moins de datacenter.

  13. Ils farment l' »engagement » en écrivant délibérément des articles faux ou qui ne présentent qu’une partie de l’information. Il ne faut pas être un génie pour comprendre qu’immerger des infrastructures qui produisent de la chaleur dans les océans pour les refroidir est problématique. On parle d’un des plus importants régulateur du climat.

  14. J ai bien lu cet article trés interressant ! D abord il faut rappeler que 1, 5 millions de Kilomètres de de câbles sous marins de Tous les Océans ! transportent en Permanences 95 % des communications Internet Terrestre ! Et je je ne parle que des communications civiles déclarées! On nous a toujours dit que ces câbles sont isolés et ne dégagent pas de calories! C est incontrolable et d autres réseaux encore pire. Alors des DATA centers sous marins refroidis par l eau de mer auront beaucoups moins d impact sur le réchauffement de l eau dans les siècles à venir qu une énorme dépense d énergie pour refroidir les dits Data Centers Terrestres qui auront un impact trés rapide et exponentiel sur les températures de notre Air , cet Air qui s il n est pas pollué par des ailleurs? nous maintiendra en vie , certes obligatoirement Différentes ! La faune poissonneuse sera moins pollué mais peut-être nouvelle et à savoir plus abondante ! pour nous Nourrir! Vous voila mon analyse de quidam observateur de notre société ! Merci Thank you merci a vous et à Tous !

  15. Patrico, vous sortez de l’asile ?

  16. L’eau et l’électricité font rarement bon ménage… attention aux fuites d’eau, et par conséquent de données…

  17. Waouhhh ! Le Ri pas cuit n aime pas le pizza loïo ! Sachez que 70 % des océans occupent notre surface Terrestre, 80% Sud , 60% Nord ! Une masse considérable en perpétuelle régénération d échanges Eau Air , Air Eau ! A la difference de notre Terre qui s en va dans une continuelle dépérissement sans retours …Donc notre survie certes totalement différente passera par obligatoirement par l Eau et l Air ! Soit nos océans et notre Atmosphère qu il faut imaginer de 100 km Seulement! d épaisseur! soit si on lève les yeux vers mes étoiles, une distance de cyclotourisme du week-end !=Rien. Alors votre engagement wook et ecolos anti bassine peut être ? qui nous deviendrons Indispensables vous permettrons de mieux vivre que moi , enfin libéré et dans mes belles Pyrénées ! Merci Thank you merci a vous ! Et Tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *