Accueil > Cloud computing > Les 3 géants du Cloud ont gagné près de 22 milliards $ en un trimestre
cloud aws google microsoft

Les 3 géants du Cloud ont gagné près de 22 milliards $ en un trimestre

En seulement un trimestre, les trois leaders du Cloud Amazon Web Services, Microsoft Azure et Google Cloud ont généré près de 22 milliards de dollars de revenus. Une preuve, s’il en fallait une, que la croissance du nuage n’en finit plus.

Le Cloud continue son essor fulgurant. Si vous n’y croyez pas, il suffit d’observer les revenus générés par les trois leaders du marché au troisième trimestre 2019.

Au total, on estime que les revenus cumulés par Amazon, Microsoft et Google ont atteint 22 milliards de dollars au cours des trois derniers mois. Une somme mirobolante qui reflète à quel point le Cloud s’impose dans les entreprises de tous les secteurs.

En comparaison, sur la même période en 2018, les revenus des trois géants du Cloud s’élevaient à 16 milliards de dollars. L’évolution est donc impressionnante.

Amazon Web Services reste le principal leader du Cloud, avec près de 33% de parts du marché selon les analystes. Son chiffre d’affaires pour ce trimestre s’élève à 9 milliards de dollars. Le taux de croissance global d’Amazon est tombé de 45% à 35%, mais cela reste un taux très satisfaisant.

De son côté, Microsoft qui cumule 16% de parts du marché annonce des revenus Cloud d’environ 11 milliards de dollars. Ces revenus englobent le Cloud Azure, mais aussi SQL Server, Windows Server, Visual Studio, ses activités de consulting et plus encore. La firme de Redmond se place en deuxième position sur le marché.

La croissance de son Cloud a également ralenti, passant de 76% à 59% en un an. Néanmoins, là encore, ce ralentissement n’a rien de surprenant face à l’envergure du business. En outre, Microsoft vient d’être choisi comme fournisseur Cloud par le Pentagone. Un contrat à 10 milliards de dollars, étendu sur dix ans.

Cloud : Amazon, Microsoft et Google poursuivent leur croissance

Enfin, Google Cloud vient fermer le podium et se hisse en troisième place avec 8% de parts du marché. Cependant, la firme de Mountain View est celle qui rencontre la plus forte croissance parmi ces trois leaders.

Cette forte croissance est notamment liée au remplacement de Diane Greene par Thomas Kurian fin 2018 au poste de directeur de la division. Google ne dévoile pas avec précision les revenus générés par sa division Cloud, mais on estime que ces revenus ont doublé en 18 mois pour atteindre environ 2 milliards de dollars par trimestre.

Précisons toutefois que ces revenus regroupent à la fois les services d’infrastructure dédiés aux entreprises, et les outils SaaS grand public comme la G Suite. Ce n’est pas le cas pour les deux autres fournisseurs, dont les revenus SaaS sont séparés des revenus d’infrastructure.

Bien évidemment, ces revenus vont continuer à augmenter au fil des mois à venir à mesure que davantage d’entreprises adoptent le Cloud. Les trois leaders devraient conserver leurs positions respectives, mais il est possible que la concurrence des géants chinois vienne perturber cet équilibre.

Sur le très long terme, il est aussi envisageable que de nouveaux acteurs viennent surpasser ces pionniers. Cependant, AWS, Google et Microsoft ont investi des sommes colossales dans le Cloud et les Data Centers et ceci leur confère un avantage incontestable…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend